A la une
31/07/2015
Espagne
Facebook Tweeter Linkedin
L’Espagne de retour
L’économie espagnole progresse à un rythme annuel de 4%. Mais elle est loin d’avoir retrouvé son niveau d’avant la crise
Separateur
31/07/2015
Etats-Unis
Facebook Tweeter Linkedin
Une croissance toujours molle
La croissance américaine est restée molle au premier semestre 2015. L’activité ne s’est finalement pas contractée au T1 mais elle n’a pas connu non plus de rebond marqué au T2. L’inflation est, par ailleurs, toujours aussi modérée. La Fed maintient sa politique inchangée et introduit un mot nouveau dans son communiqué.
Separateur
31/07/2015
France
Facebook Tweeter Linkedin
La marche lente de la reprise
La conjoncture française reste en phase de lente amélioration. D’après les enquêtes de l’INSEE, le climat des affaires poursuit son redressement en juillet mais la confiance des ménages marque une pause. Les dépenses de consommation en biens progressent de nouveau en juin mais le nombre de demandeurs d’emploi ne baisse toujours pas.
Separateur
31/07/2015
Allemagne
Facebook Tweeter Linkedin
Moins dynamique qu’escompté
Après un premier trimestre décevant, la croissance du PIB allemand devrait avoir légèrement accéléré au T2. Investissement des entreprises, consommation des ménages : les forces qui ont animé l’activité l’hiver dernier continuent d’opérer. Mais les ventes à l’étranger sont moins dynamiques que prévu. L’hypothèse d’un rééquilibrage des moteurs de la croissance, moins assise sur les exportations et davantage nourrie par la demande intérieure, semble ainsi se confirmer, ce qui est finalement plutôt une bonne nouvelle pour l’économie de la zone euro.
Separateur
31/07/2015
Chine
Facebook Tweeter Linkedin
Quand la bourse s’en mêle
Après le coup de froid de l’hiver, les indices de conjoncture signalent un léger redressement de l'activité au printemps. Cependant, l'investissement interne reste déprimé et la performance des exportations est toujours mauvaise. A cela s'ajoute l'effondrement des cours boursiers. Le poids du financement par action dans l'économie reste modéré, mais les autorités, inquiètes des possibles implications sociales du krach, ont multiplié les mesures de soutien au marché.
Separateur