EcoWeek

PDF
DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
Sommaire  
Création destructrice  
Le Royaume-Uni s’apprête à quitter l’UE Une séparation qui va  
Etats-Unis  
Reflation ?  
nécessiter beaucoup d’efforts et… de créativité.  
Les données publiées cette semaine  
illustrent un rebond de l’activité et de  
l’inflation. Il est peut-être trop tôt pour y voir  
les premiers signes de la reflation attendue  
par certains...  
Jusqu’ici, tout va bien. Le Royaume-Uni,  
qui est en train d’entériner sa décision de  
quitter l’Union européenne (UE), voit son Taux de change effectif du Sterling (Jan. 2005=100)  
LA CHUTE  
économie soutenue par la chute de la  
livre et l’embellie des marchés. Ses  
perspectives de court terme s’améliorent,  
et la Banque d’Angleterre relève à 2% sa  
prévision de croissance pour 2017. Tout  
comme le protectionnisme de la nouvelle  
administration Trump, le Brexit n’entrave  
pas la marche des affaires. Pour qui s’en  
étonnerait ou s’en réjouirait, l’explication  
est simple et incite à la prudence : il n’a  
pas encore eu lieu. Fin mars, dès le  
déclenchement de l’article 50 sur la  
procédure de sortie de l’UE, le  
gouvernement britannique entrera dans  
le vif du sujet. Il devra s’entendre avec la  
Commission sur le montant du « reste à  
liquider », qui est à sa charge et varierait  
entre 40 et 60 milliards deuros. Il lui  
faudra ensuite s’attacher à défaire les  
innombrables liens tissés dans le cadre  
du marché unique, qui vont bien au-delà  
de simples accords tarifaires. Dans  
l’industrie automobile, les transports  
aériens, ou l’agroalimentaire, l’intégration  
est si profonde qu’un retour en arrière  
s’apparente à un épouvantable casse-  
tête réglementaire et juridique. Dans ces  
domaines comme dans d’autres, il faudra  
beaucoup d’énergie et d’inventivité aux  
négociateurs du Brexit pour substituer  
aux accords existants des solutions  
acceptables par tous. On pourrait dire, en  
paraphrasant Schumpeter, que le  
95  
Brexit  
référendum)  
Page 2  
(
9
0
France  
Nettement plus d’emplois, un peu  
moins de chômage en 2016  
Le marché du travail donne désormais des  
signes clairs damélioration. En 2016,  
85  
80  
75  
70  
1
70 000 emplois salariés ont été créés  
dans le secteur marchand non agricole ;  
cest le rythme de création le plus élevé  
depuis 2007.  
Page 3  
janv.-15 juil.-15 janv.-16 juil.-16 janv.-17  
Revue des marchés  
Source : Banque d’Angleterre  
Page 5  
L’ESSENTIEL SUR LES MARCHES  
Semaine du 10-2-17 au 16-2-17  
Synthèse des prévisions  
Page 6  
CAC 40  
4 828 } 4 899  
2 316 } 2 347  
+1.5 %  
+1.3 %  
+0.9 %  
+0.1 pb  
+0.6 pb  
 S&P 500  
A retrouver dans  
 Volatilité (VIX)  
10.9  
}
11.8  
 Euribor 3m (%) -0.33 } -0.33  
 Libor $ 3m (%)  
1.04  
}
1.04  
OAT 10a (%)  
Bund 10a (%)  
1.05  
0.32  
}
}
1.02  
0.35  
-2.3 pb  
+3.1 pb  
US Tr. 10a (%)  
Euro vs dollar  
Or (once, $)  
2.43  
1.06  
}
}
2.47  
+4.3 pb  
+0.4 %  
+0.9 %  
-2.5 %  
1.07  
1 231 } 1 242  
55.5  
Pétrole (Brent, $) 56.9  
}
Source : Thomson Reuters  
Royaume-Uni entre dans un processus  
de « création destructrice » dont l’issue  
heureuse est bien difficile à concevoir.  
economic-research.bnpparibas.com  
EcoWeek  
17 février 2017 17-07  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1578 articles et 402 vidéos