Mali

0 Résultats, Affiner la recherche

Le Mali est un pays pauvre, en grande partie désertique, qui est très dépendant de ses exportations d’or et de coton. Avec une agriculture qui représente 40 % du PIB, l’économie est très vulnérable aux chocs. Le deuxième coup d’État survenu au Mali en moins de dix ans fait également ressortir la fragilité extrême des fondements politiques. Cette opération de l’armée malienne fait suite à plusieurs mois de protestations appelant à la démission du Président Ibrahim Boubacar Keita. La montée des incertitudes politiques fait peser des risques supplémentaires sur un pays qui rencontre déjà des difficultés dans la lutte contre les groupes terroristes dans le nord et le centre du pays.

Jusqu’à présent, l’économie affiche d’assez bons résultats, avec une croissance d’environ 5 % ces dernières années, l’essentiel de l’activité (or, coton) étant situé en dehors des zones de conflit. Cependant, en proie aux troubles politiques et au choc lié à la pandémie de Covid-19, le pays n’a pu éviter la récession en 2020. À terme, les risques à la baisse restent significatifs, selon la longueur de la transition politique.    

Cependant, l’appartenance du pays à la zone franc CFA ne semble pas avoir été remise en cause par le putsch. Ce statut offre une solide protection face aux chocs de la balance des paiements puisque le Trésor français garantit la convertibilité illimitée du franc CFA en euro sur la base d’une parité fixe. Des réformes du franc CFA sont en cours mais les fondamentaux du régime de change restent inchangés et le projet d’union monétaire élargie avec les autres pays d’Afrique de l’Ouest est une possibilité à long terme. De plus, des réserves de change confortables, centralisées à la BCEAO, continuent de soutenir la stabilité de l’ancrage à l’euro.