Recherche par Pays

Informations économiques par zone géographique

Asie
116  Articles pour Chine
Chine

Depuis 1978, l’économie chinoise a crû de 10% par an en moyenne. Son PIB nominal a atteint 10 983 milliards de dollars US en 2015 et, depuis 2014, son PIB en parité de pouvoir d’achat (PPA) est le plus élevé au monde, devant celui des Etats-Unis. La Chine est le premier pays exportateur de marchandises (avec une part du marché mondial de 14% en 2015) et un leader mondial dans un certain nombre de secteurs manufacturiers. La Chine est aussi un acteur financier international. Le processus d’ouverture du compte de capital et d’internationalisation du renminbi (RMB) se poursuit progressivement, même si les contrôles des capitaux restent importants et si le rythme des réformes a été plus chaotique depuis 2015 en raison de sorties massives de capitaux. Le RMB, longtemps soumis à un  régime de change administré, s’est apprécié entre 2005 et 2013 à la fois face au dollar et en termes effectifs réels. Depuis 2014, le régime de change a été légèrement réformé pour prendre davantage en compte les forces de marché, et la volatilité du RMB s’est accrue. Le RMB s’est déprécié de 7% contre le dollar US au total en 2014 et 2015, notamment sous l’effet de sorties de capitaux. La monnaie chinoise intégrera le panier de devises du FMI d’ici la fin de l’année, ce qui constituera  une étape supplémentaire de son internationalisation.

 

Mais la Chine a entamé une difficile transition : son modèle économique centré, depuis trente ans, sur l’investissement et les exportations a atteint ses limites (surendettement des entreprises, surcapacités industrielles, fortes inégalités, problèmes environnementaux…). D’importantes réformes restent nécessaires pour bâtir un régime de croissance plus équilibré, davantage tourné vers la consommation et les services, et moins dépendant au crédit. Mais cette transition exige de nombreux changements, dont la restructuration de l’industrie et des entreprises publiques, le renforcement du système de protection sociale ou encore la libéralisation du secteur financier.

 

Le ralentissement rapide de la croissance de la production industrielle, des exportations et du PIB réel, et les risques de crédit qui pèsent sur le secteur financier compliquent la tâche des autorités et l’adoption de réformes par Pékin. L’industrie chinoise souffre de la faible demande mondiale, de la baisse de compétitivité des produits chinois à l’exportation et de capacités de production excédentaires dans certains secteurs, tels que le charbon et l’acier. La croissance économique de la Chine est passée de 10,6% en 2011 à 6,9% en 2015, et devrait continuer à ralentir à court et moyen terme.

 

MAJ octobre 2016

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2458 articles et 632 vidéos