eco TV

Équipe OCDE

26/01/2022

L'équipe en charge des pays de l'OCDE vous présente ses sujets d'attention pour 2022. Retrouvez ses différents économistes toute l'année pour des analyses approfondies sur la situation économique en France, dans la zone euro, en Europe, aux États-Unis, etc. et sur des thématiques comme celle du changement climatique.

TRANSCRIPT // Équipe OCDE : janvier 2022

OCDE

Hélène Baudchon, Zone Euro : Dans la zone euro, en 2022, la politique monétaire de la BCE restera au centre de l’attention compte tenu des risques haussiers sur l’inflation. Mais le débat majeur, à nos yeux, sera celui sur la réforme des règles budgétaires en Europe en vue de définir un nouveau cadre mieux respecté et moins complexe. On le sait, le consensus sera difficile à trouver. Il s’agira, en effet, de concilier au mieux crédibilité, souplesse et discipline budgétaire, désendettement et soutien à une croissance verte et inclusive. Les enjeux sont à la hauteur des attentes, le défi est que « la montagne n’accouche pas d’une souris ».

 

Stéphane Colliac, France : En France, le début d’année 2022 est marqué par l’irruption de la problématique du pouvoir d’achat, en raison d’une inflation significative et qui devrait se poursuivre tout au long du 1er semestre. Cette actualité fait de ce thème l’un des sujets principaux de l’élection présidentielle, avec deux éléments sous-jacents : est-ce que les salaires suivront et est-ce que la consommation des ménages s’en trouvera affectée ? Cette élection sera également probablement l’occasion de reprendre le fil des réformes, interrompu lors de ces deux années de pandémie, en particulier la réforme des retraites.

 

Guillaume Derrien, Europe du Sud : Pour les pays du Sud de l’Union européenne, hormis l’enjeu de cimenter la reprise économique, on suivra deux développements importants en 2022 : l’un politique tout d’abord, avec des élections législatives anticipées au Portugal et les élections présidentielles en Italie, toutes deux prévues pour la fin janvier. Même si ce n’est pas le scénario le plus probable, ces élections pourraient déboucher sur une fragilisation des coalitions en place, avec des répercussions possibles sur l’avancée des réformes structurelles en cours, réformes notamment exigées par la Commission européenne dans le cadre du fonds de relance européen. On surveillera également l’évolution des marchés obligataires, et une possible remontée des taux d’intérêt souverains liée à l’inflation élevée et l’amorce de la normalisation de la politique monétaire de la BCE.

 

Jean-Luc Proutat, États-Unis : C'est un avis d’accalmie qu’il convient sans doute d’émettre concernant l’économie et les marchés américains en 2022. Face à la résurgence de l’inflation, qui dépasse 6% en ce début d’année et dont le caractère transitoire fait de plus en plus débat, la Réserve fédérale des États-Unis mettra fin à la gratuité de ses apports de liquidité en dollars. Elle pourrait aussi en modérer le débit, en réduisant la taille de son bilan. Très expansionniste en 2021, la politique gouvernementale sera également plus contrainte, alors que le président Biden peine à faire adopter l’ultime volet - environnemental et social - de son plan budgétaire. Ce dernier aura aussi à affronter en novembre les élections de mi-mandat.

 

Hélène Baudchon, Changement climatique : Sur le front du climat, en 2022, nous suivrons notamment de près les deux avancées suivantes en Europe : 1/ la définition de la Commission européenne d’une taxonomie verte (incluant le gaz et le nucléaire) qui doit aboutir en début d’année ; et 2/ les discussions autour de l’adoption d’une taxe carbone aux frontières qui devraient déboucher à l’horizon des prochains mois. Plus globalement, nous serons également très attentifs au renforcement des engagements des parties attendues lors de la COP27 qui se tiendra en Égypte en novembre. Ce renforcement est, en effet, indispensable pour sauvegarder l’objectif de limiter le réchauffement à 1,5 °C.

Voir plus de vidéos Eco TV

Sur le même thème

Continuons donc de parler climat 01/07/2022
Il est important de parler, souvent, du changement climatique et de la transition énergétique car cela permet d’accroître la sensibilisation au sujet, la compréhension de ce qu’il faut faire et l’acceptabilité des mesures. Continuons donc de parler climat en faisant le point sur les avancées européennes importantes de ces derniers jours.
Prix de l'énergie et pouvoir d'achat des ménages : le rôle des gouvernements ? 16/06/2022
Face à la hausse spectaculaire des prix de l’énergie, les gouvernements des principales économies de la zone euro se sont mobilisés pour tenter d’amortir le choc pour les ménages. Si la baisse de leur pouvoir d’achat anticipée en 2022 s’en trouverait limitée, elle ne serait pas évitée.
Stagflation : un sujet qui inquiète 12/06/2022
Dans cette série de podcasts, William De Vijlder, Directeur de la Recherche Economique de BNP Paribas et Hélène Baudchon, Responsable de l’équipe OCDE, évoquent la question de la stagflation, terme repéré de plus en plus fréquemment dans les médias ces derniers mois. La stagflation, phénomène combinant inflation élevée et forte montée du chômage nous renvoie aux heures sombres des années 70 et 80, caractérisées par des niveaux inédits d’inflation et par les débuts du chômage de masse. Dans le contexte économique actuel marqué par les chocs occasionnés par la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine, l’inflation atteint des niveaux records. Faut-il craindre un retour de la stagflation ? Entre soutien de la croissance et contrôle de l’inflation, quelles sont les marges de manœuvre des banques centrales. Et quels peuvent être les moyens d’action de la politique budgétaire pour amortir les chocs économiques ? 
Stagflation : pourquoi on en parle maintenant ? 12/06/2022
Dans cette série de podcasts, William De Vijlder, Directeur de la Recherche Economique de BNP Paribas et Hélène Baudchon, Responsable de l’équipe OCDE, évoquent la question de la stagflation, terme repéré de plus en plus fréquemment dans les médias ces derniers mois. La stagflation, phénomène combinant inflation élevée et forte montée du chômage nous renvoie aux heures sombres des années 70 et 80, caractérisées par des niveaux inédits d’inflation et par les débuts du chômage de masse. Dans le contexte économique actuel marqué par les chocs occasionnés par la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine, l’inflation atteint des niveaux records. Faut-il craindre un retour de la stagflation ? Entre soutien de la croissance et contrôle de l’inflation, quelles sont les marges de manœuvre des banques centrales. Et quels peuvent être les moyens d’action de la politique budgétaire pour amortir les chocs économiques ? 
Stagflation : inéluctable ? 12/06/2022
Dans cette série de podcasts, William De Vijlder, Directeur de la Recherche Economique de BNP Paribas et Hélène Baudchon, Responsable de l’équipe OCDE, évoquent la question de la stagflation, terme repéré de plus en plus fréquemment dans les médias ces derniers mois. La stagflation, phénomène combinant inflation élevée et forte montée du chômage nous renvoie aux heures sombres des années 70 et 80, caractérisées par des niveaux inédits d’inflation et par les débuts du chômage de masse. Dans le contexte économique actuel marqué par les chocs occasionnés par la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine, l’inflation atteint des niveaux records. Faut-il craindre un retour de la stagflation ? Entre soutien de la croissance et contrôle de l’inflation, quelles sont les marges de manœuvre des banques centrales. Et quels peuvent être les moyens d’action de la politique budgétaire pour amortir les chocs économiques ? 
L'économie mondiale affronte de multiples chocs 18/05/2022
William De Vijlder présente les principaux points d'attention pour le premier semestre. L'inflation est un sujet majeur tandis que l'économie mondiale – en rémission après le choc du Covid-19 – affronte maintenant une nouvelle crise avec la guerre en Ukraine.
La relation complexe entre les conditions financières et les taux d'intérêt nominaux et réels 06/05/2022
Les conditions financières indiquent si la politique monétaire constitue un facteur de soutien ou un frein à la croissance. On peut les évaluer, en examinant le niveau des taux d’intérêt de court terme et de long terme, les écarts de rendement des obligations d’entreprises et le taux de change.
D’une crise à l’autre, quelles réponses en Europe ? 22/04/2022
Conséquence de la guerre en Ukraine, le choc énergétique vécu par l’Europe questionne la reprise économique. Il souligne aussi l’impératif de transition vers la neutralité carbone.
Découplage, déglobalisation et perspectives d’inflation 15/04/2022
La pandémie de Covid-19 nous a mis face à la fragilité des chaînes de valeur mondiales, longues et complexes et la guerre en Ukraine montre que la géopolitique peut aussi être une cause majeure de perturbation des approvisionnements.
Incertitude géopolitique, politiques monétaire et budgétaire 04/03/2022
La guerre en Ukraine affecte l’économie mondiale de diverses façons : hausse des prix des matières premières, commerce international, marchés financiers ainsi que montée de l’incertitude géopolitique, qui est un canal de transmission clé. Cela influe sur les décisions prises par les ménages et les entreprises parce que le plein effet de la hausse des prix du pétrole et du gaz n’est pas encore perceptible et en raison de la crainte de nouvelles augmentations sur les matières premières.

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1811 articles et 362 vidéos