eco TV Week

Émirats Arabes Unis : des perspectives économiques favorables

27/05/2022

Aux Émirats Arabes Unis, les perspectives économiques sont positives à court terme grâce à la hausse des prix du pétrole et à la reprise de l’activité dans les services. A moyen terme, la poursuite des réformes du secteur public va renforcer la solidité budgétaire. Néanmoins, la dépendance aux hydrocarbures restera significative et les conglomérats publics sont vulnérables au durcissement des conditions de financement en raison d’une dette importante.

Pascal DEVAUX

TRANSCRIPT // Émirats Arabes Unis : des perspectives économiques favorables : mai 2022

Le Cheikh Mohamed Bin Zayed vient d’accéder à la tête de la fédération des Émirats Arabes Unis. On s’attend à la continuité de la politique économique actuelle.

Les Émirats Arabes Unis sont l’économie la plus solide dans le Golfe. Ils bénéficient d’une rente pétrolière importante à Abu Dhabi et du dynamisme des services à Dubaï, notamment le tourisme, l’immobilier et les transports.

A court terme, les perspectives économiques sont très favorables après plusieurs années difficiles marquées par la chute des prix du pétrole et des conséquences de la pandémie sur les activités hors-pétrole. En 2022, la croissance devrait atteindre 6% grâce à la hausse de la production pétrolière, à l’accélération de la fréquentation touristique, et à la reprise dans le secteur de l’immobilier. L’inflation accélère mais devrait rester modérée (en moyenne 3.5%), notamment grâce à l’appréciation du dollar sur lequel le dirham est ancré.

A moyen terme, la poursuite des réformes va renforcer la solidité des finances publiques : la hausse de la part des taxes dans le budget fédéral, avec notamment l’introduction d’une taxe sur les bénéfices des entreprises, et la poursuite de la monétisation de certains actifs publics. Cela devrait contribuer à réduire la vulnérabilité du budget aux variations des revenus du pétrole.

Néanmoins, il faut souligner que certaines vulnérabilités persistent: la dépendance par rapport aux revenus pétroliers qui va rester significative à moyen terme, et la situation financière des conglomérats quasi-publics particulièrement exposés au secteur immobilier et aux services en général. Les perspectives de ce côté sont plutôt bien orientées, mais la dette de ces conglomérats reste une source de vulnérabilité dans un contexte de durcissement monétaire au niveau mondial.

Voir plus de vidéos Eco TV Week

Sur le même thème

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1811 articles et 362 vidéos