Graphiques de la semaine

PDF
DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
Algérie : une hausse des cours du pétrole bienvenue mais insuffisante  
Prix d'équilibre budgétaire, en USD / baril  
Koweït  
Qatar  
2017e  
2018p  
Iran  
EAU  
Oman  
Arabie  
Saoudite  
Algérie  
Bahreïn  
0
20  
40  
60  
80  
100  
120  
Sources : FMI, BNP Paribas  
Le cours du baril de pétrole s’est nettement affermi depuis le début de l’année, affichant une moyenne de USD 70 contre USD 54  
en 2017. Même s’il est difficile de savoir si cette dynamique durera, c’est une bonne nouvelle pour l’économie algérienne dont le  
secteur des hydrocarbures génère la quasi-totalité des exportations et 40% des revenus budgétaires. Pour autant, cette hausse  
reste insuffisante.  
Le budget de 2018 marque une nette inflexion de la politique du gouvernement. Après deux années de consolidation, les  
dépenses budgétaires devraient augmenter fortement. Dès lors, l’Algérie aura besoin d’un baril à USD 105 pour restaurer  
l’équilibre de ses comptes publics, soit 20 dollars de plus qu’en 2017. C’est plus que pour ses pairs régionaux, soulignant la  
nécessité de poursuivre les réformes visant à réduire la dépendance du pays à l’égard de la manne pétrolière. Ces réformes  
attendront 2019 dans le meilleur des cas.  
economic-research.bnpparibas.com  
Stéphane Alby  
16 mai 2018  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2141 articles et 562 vidéos