Graphiques de la semaine

Arabie saoudite : économie morose et fiscalité alimentée par l'inflation

DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
Arabie saoudite : dans un contexte économique morose, la fiscalité alimente l’inflation  
L’Arabie saoudite semble être sortie de la déflation. En 2017, l’indice des prix à la consommation a décliné de 0,8% en moyenne  
dans un contexte de croissance hors hydrocarbures molle et de consolidation budgétaire. En 2018, l’inflation a atteint 2,8% en  
moyenne sur les quatre premier mois de l’année. Ce rebond est principalement dû à l’introduction de la TVA (à 5%) et à la baisse  
des subventions sur les carburants. Le changement dans les pondérations servant au calcul de l’indice des prix a aussi alimenté  
l’inflation. Ainsi, la hausse des prix des transports reflète à la fois celle des prix des carburants et l’augmentation de sa pondération  
dans l’indice (de 19,9% à 25,6%).  
Cependant, l’inflation moyenne reste basse étant donné le faible dynamisme de la croissance du PIB non pétrolier. Il n’y a pas de  
signe de reprise pour le moment. La production annuelle de ciment a atteint un plus bas depuis huit ans en avril, et le crédit à la  
consommation stagne depuis un an. La relance budgétaire devrait soutenir l’activité en 2018. En 2019, l’inflation des prix à la  
consommation devrait atteindre 3,5% en moyenne.  
Arabie saoudite : indice des prix à la consommation  
%
Glissement annuel  
Moyenne annuelle  
4
3
2
1
0
1
2
-
-
2
015  
2016  
2017  
2018  
Sources : SAMA, BNP Paribas  
economic-research.bnpparibas.com  
Pascal Devaux  
06 juin 2018  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos