EcoFlash

Covid-19 : synthèse des mesures budgétaires et monétaires

ECO FLASH  
N°20-12  
2 juillet 2020  
COVID-19 : SYNTHÈSE DES MESURES BUDGÉTAIRES ET MONÉTAIRES  
Union européenne : principales mesures de soutien  
Les Etats membres de l’Union européenne ont rapidement activé le levier budgétaire pour contrer les effets de la crise du Covid-19 sur les revenus des ménages et la  
trésorerie des entreprises. La crise actuelle a également entraîné une réponse européenne forte au niveau budgétaire, réponse nécessaire et attendue. En particulier,  
l’Eurogroupe a proposé des instruments pour faire face à la crise, d’un montant significatif de EUR 540 mds (soit environ 4,5% du PIB de la zone euro). Ces instruments  
ont par la suite été entérinés par le Conseil européen. La proposition de la Commission européenne concernant un fonds de relance (Recovery fund) doté de  
EUR 750 mds doit encore être discutée entre les Etats membres. La question du partage entre transferts et prêts apparaît particulièrement sensible.  
Montants (EUR mds) et mesures connus à juin 2020  
Règles budgétaires  
Enveloppe  
Activation de la "règle de sauvegarde générale". Cette clause permet de  
dévier de certaines limites fixées par les volets préventif et correctif du  
Pacte de Stabilité et de Croissance en cas de retournement économique  
sévère.  
Assouplissement des règles budgétaires européennes  
Soutien à la trésorerie  
Enveloppe  
240  
Une ligne budgétaire dans le cadre du Mécanisme européen de stabilité  
(MES), et spécifiquement consacrée à la gestion de la crise du Covid-19, est  
activée. Cette ligne n'est pas assortie de conditionnalité stricte.  
Création d’un bouclier paneuropéen de garantie de prêts, en particulier aux  
petites et moyennes entreprises.  
Pandemic Crisis Support  
Renforcement du rôle de la Banque européenne d'investissement (BEI)  
200  
Assistance financière sous forme de prêts, visant à répondre à la hausse du  
chômage et au recours accru aux dispositifs d’activité partielle.  
Support to mitigate Unemployment Risks in an Emergency (SURE)  
100  
Plan de relance (en cours de négociation)  
Enveloppe  
Création d'un fonds de relance à l'échelle européenne. Le financement du  
fonds est basé sur une émission de dette sur les marchés financiers au nom  
de l’Union européenne plutôt que sur une contribution additionnelle des  
États membres. Le plan global comprend une part conséquente de  
transferts (EUR 500 mds), soit environ 3,5% du PIB de l’UE à 27 pays.  
Fonds de relance européen  
750 (?)  
Sources : Commission européenne, BNP Paribas  
3
Zone euro : comparatif des mesures budgétaires nationales de soutien  
FRANCE (montants au 16 juin 2020)  
ALLEMAGNE (montants au 4 juin 2020)  
ITALIE (montants au 18 juin 2020)  
ESPAGNE (montants au 18 juin 2020)  
EUR mds  
% du PIB  
0,4  
EUR mds  
73,9  
% du PIB  
2,3  
EUR mds  
3,2  
% du PIB  
0,2  
EUR mds  
3,9  
% du PIB  
0,4  
Dépenses additionnelles de  
santé  
8
,0  
Soutien aux entreprises :  
mesures de trésorerie  
6
3,5  
2,9  
15,8  
1,4  
329,0  
940,9  
62,1  
10,1  
28,9  
1,9  
15,0  
530,0  
10,4  
0,9  
33,3  
0,7  
14,0  
114,0  
17,9  
1,3  
10,3  
1,6  
Soutien aux entreprises :  
garanties de prêts et apport de  
capitaux  
348,0  
Soutien aux ménages, y  
compris chômage partiel  
3
1,2  
Autres  
TOTAL  
4,6  
0,2  
131,0  
1536,9  
4,0  
16,0  
1,5  
455,3  
20,7  
47,1  
558,6  
35,1  
165,8  
15,0  
Sources : Bruegel, Commission européenne, FMI, Banque d’Espagne, gouvernements nationaux, BNP Paribas  
PIB 2020 (valeur), prévisions BNP Paribas en date du 1er juin 2020.  
Les montants ne sont pas parfaitement comparables : certaines mesures sont comptabilisées chez les uns et pas chez les autres, comme le plan de relance en Allemagne annoncé le 3 juin.  
4
 
Allemagne : principales mesures de soutien budgétaire  
Montants connus au 4 juin 2020  
EUR milliards  
% du PIB  
Soutien au secteur de la santé  
73,9  
2,3  
Le 3 juin, le gouvernement fédéral a annoncé un  
programme de relance de l’économie, d’un montant de  
EUR 130 mds (4 % du PIB en 2020).  
Soutien aux entreprises  
329,0  
25,0  
50,0  
2,0  
10,1  
0,8  
1,5  
0,1  
0,2  
7,5  
28,9  
12,3  
14,3  
2,3  
1,9  
0,3  
0,5  
0,6  
0,3  
0,2  
2,5  
0,6  
1,0  
0,5  
0,4  
1,5  
0,5  
0,3  
0,4  
0,3  
0,1  
47,1  
Mesures de trésorerie  
Aides directes aux entreprises individuelles et aux micro-entreprises en difficulté  
Report des pertes  
Ce programme consiste en une longue liste de mesures  
en 57 points. Le plan de relance vise, pour près de la  
moitié, à atténuer l’impact économique et social de la  
crise. La baisse temporaire de la TVA au second  
semestre 2020 constitue l’un des volets essentiels du  
plan. Le taux de TVA standard sera, ainsi, ramené de  
Amortissement accéléré  
6,0  
Report d'impôts  
246,0  
940,9  
400,0  
465,0  
75,9  
62,1  
10,0  
15,8  
20,0  
11,0  
5,3  
Soutien aux entreprises (garanties de prêts et apport de capitaux)  
Fonds de stabilité (WSW)  
19 % à 16 % et le taux réduit, de 7 % à 5 %.  
KfW  
Le programme vise également à moderniser et rendre  
l’économie plus respectueuse de l’environnement en  
encourageant le numérique, l’amélioration de la  
mobilité, la protection du climat et en subventionnant  
les technologies du futur telles que celles à base  
d’hydrogène et les technologies quantiques.  
Mesures des États  
Soutien aux ménages, y compris chômage partiel  
Kurzarbeit (chômage partiel)  
Sécurité sociale et allocation familiale  
Réduction de la TVA  
Réduction du prix d'électricité  
Cap contribution sociale  
Le gouvernement fédéral apportera, en outre, un  
soutien financier aux Länder et aux collectivités  
locales afin de compenser l’augmentation des  
dépenses sociales et les moindres recettes fiscales.  
Selon les estimations de la Bundesbank, le programme  
stimulera la croissance à hauteur d’un point de  
pourcentage en 2020 et de 0,5 point en 2021.  
États et communes  
81,5  
18,0  
34,1  
17,0  
12,4  
49,5  
15,0  
11,0  
12,5  
9,0  
Prêts et subventions  
Réductions d'impôts  
Logement pour les chômeurs de longue durée payé par le gouvernement fédéral  
Soutien du gouvernement fédéral aux États et aux communes  
Mesures en faveur de l'environnement et de la recherche  
Investissement dans les voitures électriques  
Intelligence artificielle  
Projet d'investissements verts et digitaux  
Stratégie hydrogène  
Bâtiments éconergétiques  
2,0  
TOTAL  
1536,9  
Sources : Bruegel, The fiscal response to the economic fallout from the coronavirus, BNP Paribas  
5
 
France : principales mesures de soutien budgétaire  
Dès le 23 mars, la France a déployé un arsenal conséquent de mesures, autour de cinq piliers : dépenses additionnelles de santé, extension du chômage partiel, fonds de  
solidarité pour les petites structures les plus en difficulté, reports de charges fiscales et sociales, garanties de prêts par l’État. Initialement de EUR 345 mds, l’enveloppe  
totale du plan de soutien a été rehaussée plusieurs fois, pour atteindre EUR 455 mds, soit près de 21% du PIB (au 16 juin).  
Le calibrage diffère de celui de ses principaux partenaires européens mais les mesures sont de nature similaire, avec pour objectif de parer à l’urgence, d’amortir le choc  
récessif et de préparer la reprise, qu’il s’agit désormais de soutenir. L’heure est aux plans de relance, au pluriel : sectoriels d’abord (tourisme, automobile, aéronautique,  
etc.), puis global (en cours d’élaboration, annoncé pour septembre, des premières mesures, concernant notamment l’évolution du dispositif de chômage partiel, étant  
attendues plus tôt, d’ici la mi-juillet).  
Montants connus au 16 juin 2020 EUR milliards  
% du PIB  
0,4  
Dépenses additionnelles de santé  
Soutien aux entreprises : mesures de trésorerie  
Report de charges fiscales et sociales  
8,0  
63,5  
32,5  
23,0  
8,0  
2,9  
1,5  
1,0  
0,4  
Remboursement anticipé de crédits d’impôt  
Fonds de solidarité  
Soutien aux entreprises : garanties de prêts et apport de capitaux  
Prêts garantis par l'Etat (PGE) et réassurance  
348,0  
327,0  
15,8  
14,9  
Apport en capitaux par le compte d'affection spécial (soutien aux entreprises stratégiques)  
Fonds de développement économique et social (FDES)  
20,0  
1,0  
0,9  
0,0  
Soutien aux ménages, y compris chômage partiel  
Chômage partiel  
Assurance-chômage  
Autres  
31,2  
30,8  
0,4  
1,4  
1,4  
0,0  
0,2  
4,6  
TOTAL  
455,3  
107,3  
348,0  
20,7  
4,9  
15,8  
Total mesures directes  
Total mesures en garanties  
Plans sectoriels de relance (tourisme, automobile) - mesures impactant le déficit  
5,5  
0,3  
1,9  
8,2  
Plans sectoriels de relance (tourisme, automobile, aéronautique, tech, livres, BTP) - total mesures  
annoncées  
4
2,8  
Moratoire de 6 mois sur le remboursement des prêts bancaires contractés par les entreprises  
180,0  
Sources : gouvernement français, HCFP, Bruegel, BNP Paribas  
6
 
Italie : principales mesures de soutien budgétaire  
Le gouvernement de Giuseppe Conte a mis en place le 16 mars dernier le programme d’urgence Cura Italia, d’un montant de EUR 25 mds. Ce dernier a été fortement  
renforcé, le 14 mai, par un décret de relance allouant près de EUR 155 mds supplémentaires. Parmi les grandes mesures se trouvent l’extension du fonds de  
licenciement (pour financer le chômage partiel), l’exonération d’impôts et le remboursement partiel des loyers pour les entreprises, un moratoire jusqu’au 30  
septembre sur les échéances de crédits pour les PME. Le gouvernement a aussi mis à disposition des garanties de prêts d’un montant pouvant atteindre jusqu’à EUR  
530 mds, ce qui porterait le soutien total autour de EUR 780 mds.  
Les états généraux (13 et 21 juin), qui avaient pour but de dessiner les contours d’un grand plan de relance, ont laissé transparaître quelques nouvelles mesures  
possibles : baisse de la TVA, nouveaux crédits d’impôt pour les entreprises, modernisation du réseau ferroviaire. Ce plan devrait être présenté à la Commission  
européenne en septembre.  
Montants connus au 18 juin 2020 EUR milliards  
% du PIB  
0,2  
Dépenses additionnelles de santé  
3,2  
Soutien aux entreprises : mesures de trésorerie  
Exonération d'impôts et remboursement partiel des loyers  
Soutien aux entreprises : garanties de prêts et apport de capitaux  
Extension du Fonds de Garantie Centrale pour les PME  
15,0  
15,0  
530,0  
100,0  
0,9  
0,9  
33,3  
6,3  
Extension des lignes de crédit de SACE Simest (agence de crédit à l'exportation italien)  
Prêts garantis à hauteur de 10% par SACE et 90% par l'Etat  
Prêts garantis d'Etat pour les banques finançant les larges et moyennes entreprises  
Autres  
200,0  
200,0  
10,0  
20,0  
10,4  
1,2  
12,6  
12,6  
0,6  
1,3  
0,7  
0,1  
0,0  
0,5  
Soutien aux ménages, y compris chômage partiel  
Allocation pour la garde d'enfants  
Suspension des remboursements d'emprunts pour 18 mois  
Autres  
0,5  
8,7  
TOTAL  
Total mesures directes  
Total mesures en garanties  
558,6  
28,6  
530,0  
35,1  
1,8  
33,3  
Moratoire sur le remboursement des crédits pour les PME (jusqu'au 30 septembre)  
220,0  
13,8  
Sources : ministère de l'Economie et des Finances italien, BNP Paribas  
7
 
Espagne : principales mesures de soutien budgétaire  
Pour faire face à la crise, le gouvernement espagnol a mis en place le 17 mars dernier un plan d’urgence de EUR 117 mds en fonds publics (EUR 200 mds en incluant  
la contribution du secteur privé). Ce programme se compose de EUR 100 mds de garanties financières aux entreprises et EUR 17 mds en soutiens directs,  
principalement sous la forme de dépenses de santé, chômage partiel et reports de charges fiscales et sociales pour les entreprises et les particuliers.  
Ce programme d’urgence s’est, par la suite, étoffé de deux plans de relance stratégiques pour soutenir les secteurs particulièrement et durablement touchés par la  
crise. Le 15 juin a été présenté un plan de soutien au secteur automobile de EUR 3,5 mds, tandis que le 18 juin était dévoilée une liste de mesures (EUR 4,26 mds)  
pour le tourisme. En parallèle, un fonds de solidarité pour les communautés autonomes, de EUR 16 mds, sera progressivement mis en place, principalement afin  
d’aider les localités à faire face à leurs obligations financières.  
Montants connus au 18 juin 2020 EUR milliards  
% du PIB  
0,4  
Dépenses additionnelles de santé  
3,9  
Soutien aux entreprises : mesures de trésorerie  
Report de charges fiscales et sociales  
14,0  
14,0  
1,3  
1,3  
Soutien aux entreprises : garanties de prêts et apport de capitaux  
Prêts garantis par l'État (PGE) et réassurance  
114,0  
102,0  
10,3  
9,3  
Extension de crédit à ICO (banque publique d'investissement espagnole)  
Extension des garanties fournies par le Spanish Export Insurance Credit Company  
Soutien aux ménages, y compris chômage partiel  
Chômage partiel (ERTE)  
Autres (Fonds de solidarité pour les communautés autonomes)  
TOTAL  
10,0  
2,0  
0,9  
0,2  
1,6  
1,6  
1,5  
15,0  
4,7  
10,3  
17,9  
17,9  
16,0  
165,8  
51,8  
114,0  
Total mesures directes  
Total mesures en garanties  
Plans sectoriels de relance (automobile, tourisme) - mesures impactant le déficit  
1,4  
7,8  
0,1  
0,7  
Plans sectoriels de relance (automobile, tourisme) - total mesures annoncées  
Sources : ministère des Finances espagnol, BNP Paribas  
8
 
BCE : principales mesures de soutien monétaire  
Face à la crise du Covid-19, la Banque centrale européenne (BCE) a adopté une approche particulièrement proactive et flexible. Au total, en tenant compte des  
achats d’actifs mensuels initialement prévus (EUR 20 mds par mois) et des programmes d’urgence, les achats d’actifs supplémentaires de la BCE à horizon mi-2021  
représenteraient, pour l’heure, environ 15% du PIB de la zone euro. Le choc pandémique fait peser un risque sensible sur la stabilité des prix et pourrait accroître  
la fragmentation financière en zone euro. A ce titre, l’institution monétaire de Francfort conservera une approche flexible et un nouvel élargissement de  
l’enveloppe d’achats d’actifs est à prévoir.  
Montants et mesures connus à juin 2020  
Opérations de crédit  
Taux bonifié : taux de facilité de dépôt (-0,5%) -50 pdb. Au total, environ  
TLTRO-III (Targeted Longer Term Refinancing Operations )  
EUR 1600 mds ont été tirés.  
7
opérations d'urgence et non ciblées d'échéance T3 2021 : taux principal  
PELTRO (Pandemic Emergency Longer Term Refinancing Operations )  
de refinancement (0%) -25 pdb.  
Politique de collatéral  
Ce nouveau cadre vaut pour l'ensemble des opérations de refinancement, y  
compris TLTRO-III.  
Assouplissement du cadre relatif aux collatéraux  
Les abattements (haircuts ) appliqués à la valeur des collatéraux font l'objet  
d'une baisse générale de 20%.  
Haircuts  
Politique d'achat d'actifs (Quantitative easing )  
L'enveloppe de ce nouveau programme d'achats d'actifs pour faire face à  
l'urgence pandémique a été augmentée à EUR 1350 mds.  
L'horizon du PEPP a été étendu à fin juin 2021.  
Les remboursements, au titre du principal, des titres arrivant à échéance,  
seront réinvestis au moins jusqu’à fin 2022.  
PEPP (Pandemic Emergency Purchases Programme )  
L'encours total est de EUR 287 mds au 12 juin 2020.  
Sources : BCE, BNP Paribas  
9
 
Etats-Unis : principales mesures de soutien budgétaire  
Ce ne sont pas moins de cinq lois qui, depuis le début du mois de mars, ont été adoptées par le Congrès des États-Unis pour faire face aux conséquences de l’épidémie de  
Covid-19. Pièce majeure du dispositif, le CARES Act (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act) prévoit d’engager jusqu’à USD 2 300 milliards (10 points de PIB)  
de fonds fédéraux en faveur des ménages et des entreprises américains, essentiellement sous forme de prêts garantis, reports et crédits d’impôts.  
Les mesures budgétaires se sont vues renforcées et complétées par la suite, pour atteindre à ce jour USD 3 600 milliards (16 points de PIB). Le poids des stabilisateurs  
automatiques (transferts) étant relativement faible aux États-Unis, les deux-tiers de l’enveloppe sont disponibles sous forme d’allocations directes ; l’intervention  
fédérale (extension des indemnités chômage, « chèques » adressés aux ménages…) aurait ainsi permis de maintenir les revenus au deuxième trimestre 2020, alors que  
l’activité a plongé.  
Montants connus à fin mai 2020 USD milliards  
% du PIB  
1,6  
Dépenses additionnelles de santé (y.c. aides aux Etats et institutions locales)  
Soutien aux entreprises : mesures de trésorerie  
350,0  
646,0  
2,9  
Reports ou crédits d'impôts  
646,0  
2,9  
Soutien aux entreprises : garanties de prêts et apport de capitaux  
1 450,0  
6,5  
Prêts garantis (Paycheck Protection Program )  
670,0  
3,0  
Divers (Aides aux filières en difficulté, capital appelable)  
Soutien aux ménages  
780,0  
1 067,0  
593,0  
3,5  
4,8  
2,7  
Reports ou crédits d'impôt  
Extension des indémnités chômage  
Autres (aide alimentaire, moratoire sur les prêts étudiants…)  
Autres  
282,0  
192,0  
100,0  
1,3  
0,9  
0,4  
TOTAL  
Total mesures directes  
Total mesures en garanties  
3 613,0  
2 443,0  
1 170,0  
16,2  
10,9  
5,2  
Sources : Bruegel, FMI, Committee for a Responsible Federal Budget  
10  
 
Réserve fédérale : principales mesures de soutien monétaire  
En l’espace de trois mois, le soutien massif apporté par la Réserve fédérale a fait croître son bilan de près de USD 2 800 mds et permis d’atténuer les tensions financières extrêmes  
provoquées par la pandémie de Covid-19. Depuis la mi-mai, son bilan, désormais plus large que celui de la BCE, s’établit à plus de USD 7 000 mds, soit 33% du PIB. Ses achats de  
titres, dispositifs de refinancement et swaps de liquidités ont permis d’élargir considérablement le stock de monnaie centrale. La réponse de la Fed à la crise sanitaire se distingue  
principalement, en comparaison avec la crise financière de 2007-2009, par la mise en place de dispositifs de soutien direct au financement des ménages, sociétés non financières  
et collectivités publiques territoriales. Jusqu’à présent, seule une fraction de l’enveloppe globale de plusieurs milliers de dollars de ces refinancements d’urgence a toutefois été  
effectivement utilisée.  
Montants connus au 24 juin 2020, USD mds  
Mesures conventionnelles  
Taux objectif des fonds fédéraux  
Taux de l'escompte  
Baisse de 100 pdb à 0-0,25%  
Baisse de 150 pdb à 0,25%  
Réserves obligatoires  
Baisse du coefficient de réserves obligatoires à 0% Baisse du taux de rémunération des réserves à 0,1%  
Assouplissement quantitatif  
Achats depuis le 11/03  
2246,0  
Enveloppe  
Illimitée  
Encours au 24/06  
6143,2  
Achats de titres du Trésor, de titres de dette et MBS d'Agences  
Encours max  
depuis le 11/03  
Mesures coordonnées  
Contreparties  
Enveloppe  
Encours au 24/06  
BCE, BOE, BOJ, BNS et BoC  
RBA, BCB, BoK, BdM, MAS et Riskbank  
DanNB, Norges B. et RBNZ  
Illimitée  
360  
402,7  
36,6  
10,7  
196,5  
26,1  
6,1  
Accords de swap entre banques centrales  
90  
Encours max.  
depuis le 11/03  
Apports de liquidités et programmes de financement spécifiques  
Type d'opérations et contreparties  
Enveloppe  
5000  
Encours au 24/06  
70,2  
Overnight and term repurchase agreements  
Accords de prise en pension de titres du Trésor, de titres de dette et de MBS d'Agences avec les primary dealers  
441,9  
Commercial Paper Funding Facility *  
Primary Dealer Credit Facility  
Achats de billets de trésorerie sur le marché primaire  
Prêts garantis aux primary dealers  
Limite individuelle  
Illimitée  
4,3  
33,4  
53,2  
4,2  
3,6  
Money Market Mutual Fund Liquidity Facility  
Prêts collatéralisés aux banques (collatéraux = actifs achetés auprès de fonds monétaires)  
Illimitée  
22,9  
Primary Market Corporate Credit Facility  
Secondary Market Corporate Credit Facility*  
Term Asset-backed Securities Loan Facility  
Paycheck Protection Program Lending Facility  
Main Street Lending Program *  
Achats de titres de dette d'entreprises sur le marché primaire  
Achats de titres de dette d'entreprises et de parts d'ETF sur le marché secondaire  
Prêts collatéralisés (collatéraux = titres adossés à des créances)  
500  
250  
0,0  
8,3  
0,0  
62,6  
0,0  
1,2  
1,4  
0,0  
8,3  
0,0  
62,6  
0,0  
1,2  
0,0  
100  
Prêts collatéralisés (collatéraux = prêts PPP aux petites entreprises garantis par l'Etat fédéral)  
Achats de nouveaux prêts ou d'extensions de prêts aux petites et moyennes entreprises  
Achats de titres de dette émis par les collectivités territoriales (États, comtés et villes)  
Accords de prise en pension de titres du Trésor avec des banques centrales étrangères  
Illimitée  
600  
Municipal Liquidity Facility *  
500  
FIMA repo facility  
Illimitée  
*
hors contributions du Trésor au SPV  
Sources : Réserve fédérale, BNP Paribas  
11  
 
Royaume-Uni : principales mesures de soutien budgétaire  
En plus de mesures de trésorerie pour les entreprises, le gouvernement britannique a promis au moins GBP 330 mds de garanties de prêts. Jusqu’ici, les différents  
programmes créés à cet effet – dont fait partie le Covid Corporate Financing Facility (CFF), créé en coopération avec la Banque d’Angleterre – ont fourni plus de GBP 60  
mds de financements.  
Du côté des ménages, le gouvernement a prolongé jusqu’à octobre 2020 son programme de chômage partiel (CJRS), même si la part du salaire prise en charge par celui-ci,  
er  
de même que le montant maximum d’indemnités, vont progressivement diminuer. Depuis le 1 juillet, les employés peuvent ainsi retourner au travail à temps partiel tout  
en continuant à bénéficier du CJRS.  
Enveloppe  
Encours connus au 28 juin 2020  
GBP milliards  
14,9  
% du PIB  
0,7  
GBP milliards  
% du PIB  
-
Dépenses additionnelles pour contrer la crise sanitaire  
Soutien aux entreprises : mesures de trésorerie  
Subventions pour les entreprises et annulations de taxes  
Report de charges (TVA, self assessment tax)  
Soutien aux entreprises : garanties de prêts et apport de capitaux  
Garanties de prêts  
-
82,5  
4,0  
27,5  
-
1,3  
-
41,5  
2,0  
41,0  
2,0  
27,5  
61,8  
61,5  
0,3  
33,2  
25,5  
7,7  
-
1,3  
3,0  
3,0  
0,0  
1,6  
1,2  
0,4  
-
340,3  
340,0  
0,3  
16,7  
16,7  
0,0  
Prêts du gouvernement  
Soutien aux ménages, y compris chômage partiel  
Chômage partiel (Coronavirus Job Retention Scheme, CJRS)  
Soutien aux auto-entrepreneurs (Self-employed Income Support Scheme, SEISS)  
Allocations  
79,8  
3,9  
56,0  
2,7  
15,0  
0,7  
8,8  
0,4  
TOTAL  
Total mesures directes  
Total mesures en garanties  
517,4  
177,4  
340,0  
25,3  
8,7  
16,7  
122,5  
61,0  
61,5  
6,0  
3,0  
3,0  
Sources : HM Treasury, OBR, Institute for Government, BNP Paribas  
12  
 
Banque d’Angleterre : principales mesures de soutien monétaire  
Face à la crise, la Banque d’Angleterre a agi sur tous les tableaux : réduction de son taux de base, extension de son programme d’assouplissement quantitatif, création  
de programmes de financement et d’apport de liquidités, etc. Cependant, si ses programmes de refinancement des banques (TFSME) et des entreprises (CCFF) dureront  
encore de nombreux mois, la Banque commence à retirer son soutien sur d’autres segments. Ainsi, son programme d’apport de liquidités (CTRF) a été arrêté le 26 juin  
et les opérations de provisions de liquidités en dollars ne se tiennent plus que trois fois par semaine depuis juillet, alors qu’elles étaient quotidiennes précédemment.  
Mesures conventionnelles  
Taux de base  
Changement (pdb)  
-65  
Taux actuel  
0,10%  
Assouplissement quantitatif  
Total  
Changement (GBP mds)  
Stock total (GBP mds, cible à fin 2020)  
+310  
+300  
+10  
745  
725  
20  
Achats d'obligations publiques  
Achats d'obligations privées  
Encours au 24/06  
Enveloppe  
Apports de liquidités et programmes de financement spécifiques  
Term Funding Scheme with additional incentives for SMEs (TFSME)  
Covid Corporate Financing Facility (CCFF)  
Type de programme  
(GBP mds)  
Financements à long terme pour les banques et sociétés de  
crédit foncier  
Minimum GBP 100 mds  
14,2  
Financement des entreprises coordonné avec le Trésor  
Apport de liquidités aux acteurs du marché  
Illimitée  
18,6  
11,4  
7,7  
0
Contingent Term Repo Facility (CTRF)  
-
Illimitée  
-
Opérations repo en dollars  
Accord de swaps avec la Réserve fédérale américaine  
Permet au gouvernement de se financer directement auprès  
de la Banque  
Extension de la Ways and Means (W&M) facility  
Sources : Banque d'Angleterre, BNP Paribas  
13  
 
Chine : principales mesures de soutien budgétaire  
Le plan de soutien budgétaire est mis en œuvre progressivement depuis février. Fin mai, le gouvernement a publié son budget pour cette année et annoncé son objectif de déficit,  
qui doit augmenter de CNY 1000 mds et atteindre 3,6% du PIB en 2020, contre 2,8% en 2019. Cependant, ce budget « officiel » sous-estime largement l’ampleur réelle du  
stimulus. Celui-ci comporte plusieurs volets : certains sont inscrits au budget officiel, d’autres sont inscrits dans divers comptes hors de ce budget (caisses de sécurité sociale,  
fonds financés par l’émission d’obligations « spéciales », comptes des véhicules de financement des collectivités locales, etc.).  
Les mesures introduites/annoncées en réponse à la crise sanitaire et économique visent à aider les secteurs directement affectés par les conséquences de l’épidémie, soutenir les  
revenus des entreprises et des ménages et soutenir l’emploi. L’investissement public dans les projets d’infrastructures reste un instrument privilégié, et son rebond est notable  
depuis deux mois. Il est notamment financé par l’émission d’obligations « spéciales » par le gouvernement central (CNY 1000 mds doivent être émis en 2020 – la dernière  
émission de ce type datait de 2007) et par les collectivités locales (dont le quota d’émissions pour 2020 a été augmenté de CNY 1600 mds pour atteindre CNY 3750 mds).  
L’exécution des mesures en faveur des micro entreprises et des PME, de l’emploi et de la consommation privée devrait prendre de l’ampleur plus progressivement.  
APPROCHE DIRECTE PAR LES MESURES ANNONCÉES  
Montants et % du PIB 2020, estimations  
CNY mds  
% du PIB  
Dépenses additionnelles de santé (lutte contre l'épidémie, équipements, R&D)  
Soutien aux entreprises et aux ménages affectés par les conséquences de l'épidémie  
dont: Exonérations de charges sociales  
110  
0,1  
3,2  
3 335  
> 500  
Exonérations et baisses d'impôts  
Baisse de 5% des tarifs d'électricité et des loyers à usage industriel et commercial  
Extension de la couverture de l'assurance-chômage  
Autres mesures d'aide aux PME, micro entreprises et ménages à bas revenus  
Investissements additionnels dans les infrastructures  
2 300  
5 745  
2,2  
5,5  
TOTAL DES MESURES DE SOUTIEN  
APPROCHE INDIRECTE PAR L'AUGMENTATION DES DÉFICITS  
Montants et % du PIB 2020, estimations  
CNY mds  
% du PIB  
Augmentation du déficit budgétaire officiel  
1 000  
1 000  
1 600  
2 145  
5 745  
1,0  
1,0  
1,5  
2,1  
5,5  
Nouvelles émissions obligataires "spéciales" du gouvernement central  
Nouvelles émissions obligataires "spéciales" des collectivités locales  
Augmentation des emprunts hors-budget et autres comptes publics  
TOTAL DES MESURES DE SOUTIEN  
Sources : autorités chinoises, BNP Paribas  
14  
 
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos