EcoWeek

Marché du travail européen : aspects structurels des goulets d’étranglement

Eco week 21-42 // 22 novembre 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
2
ÉDITORIAL  
MARCHÉ DU TRAVAIL EUROPÉEN: ASPECTS STRUCTURELS DES GOULETS D’ÉTRANGLEMENT  
Les entreprises de la zone euro font état de pénuries records de main-d’œuvre. Si celles-ci sont en partie de nature  
cyclique, certains facteurs structurels interviennent. D’après l’enquête annuelle 2020 de la BEI sur les investissements,  
ladisponibilité de personnel qualifié arrive en deuxième position des principaux facteurs pesant sur les décisions  
d’investissement à long terme dans l'UE. Les pénuries structurelles de main-d’œuvre peuvent peser sur la croissance  
du PIB, en affectant la formation de capital, l’innovation et la productivité. La politique économique et, surtout,  
l’éducation, qui inclut la formation professionnelle tout au long de la vie, ont un rôle essentiel à jouer pour qu’à  
l’avenir, les qualifications soient en adéquation, en quantité et en qualité, avec les besoins du marché de travail.  
Les entreprises de la zone euro font état de pénuries records de main- reste, néanmoins, complexe. Les pénuries de main-d’œuvre qualifiée,  
d’œuvre, dues à la forte reprise économique qui a suivi la récession telles que signalées dans les enquêtes auprès des entreprises, peuvent  
profonde et brutale de l’année dernière. Les déséquilibres sectoriels être principalement de nature conjoncturelle et traduire une croissance  
entre l’offre et la demande de main-d’œuvre n’y sont pas étrangers, économique robuste, qui s’accompagnerait d’une croissance plus forte  
certains salariés ayant quitté, peut-être définitivement, des secteurs de la productivité. Même dans une perspective de plus long terme, ces  
tels que les transports, le tourisme et les loisirs qui ont, plus que pénuries peuvent refléter les bonnes performances structurelles de ces  
d’autres, pâti des mesures de confinement.  
pays, et le fait qu’ils soient particulièrement efficients et productifs.  
Une étude de la Commission européenne conclut à ce sujet que : «nous  
ne sommes pas en mesure d’isoler l’impact potentiellement négatif  
des pénuries de main-d’œuvre qualifiée sur la base de notre analyse  
au niveau agrégé. Des analyses micro-économétriques basées sur des  
données au niveau des entreprises pourraient être plus appropriées  
Le manque de personnel peut ralentir la croissance — c’est le cas,  
semble-t-il, aujourd’hui — et entraîner une accélération de la hausse  
1
des salaires . Cependant, les pénuries de main-d’œuvre peuvent  
aussi être dues à des facteurs structurels, comme la taille et les  
qualifications de la population active. Le vieillissement démographique  
est un déterminant majeur du premier de facteur, dans la mesure où  
il entraîne une diminution nette de la population active, les cohortes  
partant à la retraite étant plus nombreuses que celles qui entrent sur  
le marché du travail. Ces pénuries peuvent également être liées à une  
inadéquation des qualifications. Les entreprises peinent ainsi à recruter  
des personnes ayant le bon profil. Proposer une rémunération globale  
supérieure aux conditions du marché peut constituer une solution pour  
l’entreprise, mais cela revient à déplacer le problème au détriment  
des entreprises qui voient leur personnel partir. Celles-ci n’ont alors  
d’autre choix que d’accepter un certain niveau d’inadéquation des  
qualifications, en recrutant des personnes surqualifiées ou sous-  
qualifiées.  
LES DÉTERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT SUR LE LONG TERME  
Min  Le manque du personnel possédant les compétences adéquates + Max  
Principale préoccupation  
Compétences  
Compétences  
Incertitude  
Compétences  
Compétences  
Incertitude  
Incertitude  
Compétences  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Compétences  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Compétences  
Compétences  
Compétences  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Incertitude  
Pour des raisons de déficit de main-d’œuvre qualifiée, un nombre  
élevé d’emplois vacants peut coexister avec un chômage structurel  
élevé. Cela s’accompagne d’un coût humain — le poids psychologique  
du statut de chômeur — ainsi que d’un coût économique — le coût  
d’opportunité puisque quelqu’un privé d’emploi perd des compétences,  
ce qui accroît sa difficulté à retrouver un emploi.  
Les pénuries structurelles de main-d’œuvre peuvent freiner la  
croissance potentielle du PIB par leur impact sur la formation de  
capital, l’innovation et la productivité. L’enquête annuelle de la Banque  
européenne d’investissement (BEI) sur les investissements, réalisée  
l’année dernière, a fait ressortir les facteurs qui influencent les décisions  
d’investissement à long terme (graphique 1). Pour l’ensemble de l’UE,  
le premier sujet de préoccupation des entreprises est l’«incertitude»  
(
83,4 %), la «disponibilité de personnel ayant les bonnes compétences»  
venant juste après (73,5 %). Sur un échantillon 30 observations  
29 pays ainsi que l’UE), dans 76 % des cas la disponibilité du personnel  
(
est citée en premier ou en second lieu parmi les facteurs pesant sur  
les investissements. Dans la mesure où ce facteur réduit effectivement  
le volume des investissements, cela pourrait finir par peser sur la  
croissance potentielle. La démonstration empirique de cet impact  
0
20  
40  
60  
80  
100  
SOURCES : ENQUÊTE DE LA BEI SUR L’INVESTISSEMENT (2020), BNP PARIBAS  
1
Voir Marché du travail de la zone euro : aspects conjoncturels des goulets d’étrangle-  
ment, Ecoweek, BNP Paribas, 15 novembre 2021.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
Eco week 21-42 // 22 novembre 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
3
2
pour mesurer cet impact» . D’autre part, une étude portant sur le  
FACTEURS AYANT UN IMPACT SUR L'INVESTISSEMENT  
Royaume-Uni pour la période 2008-2014 «révèle un effet direct  
LIÉ AU CHANGEMENT CLIMATIQUE  
négatif des pénuries de main-d’œuvre qualifiée sur la productivité des  
3
entreprises» et fait par ailleurs ressortir des retombées négatives sur  
Score moyen (5 = principale préoccupation)*  
les industries connexes et les régions environnantes.  
5,0  
4
4
,5  
,0  
Du fait des pénuries de main-d’œuvre qualifiée, il pourrait aussi être  
plus compliqué de répondre aux nouveaux défis que doivent relever  
les économies comme la transition verte ou la révolution numérique,  
en raison de la demande de compétences spécifiques qu’ils induisent.  
Cependant, s’agissant de la transition verte, et sur base de l’enquête de  
la BEI mentionnée plus haut, les entreprises ne semblent pas (encore)  
s’inquiéter outre-mesure. Parmi les « facteurs qui ont un impact sur  
l’investissement dans les activités visant à lutter contre les effets des  
événements climatiques et à réduire les émissions », l’inquiétude  
portant sur la disponibilité de personnel qualifié se classe, en moyenne,  
à la quatrième place sur cinq (graphique 2).  
3,5  
3,0  
2
2
1
1
,5  
,0  
,5  
,0  
0,5  
,0  
0
Incertitude  
Coût des  
sur le cadre activités de  
réglementaire placement  
et la fiscalité  
Incertitude Disponibilité Disponibilité  
sur les  
nouvelles  
du personnel  
qualifié  
du  
financement  
technologies  
Avec le vieillissement de la population, les personnes quittant le  
marché du travail seront plus nombreuses que les jeunes qui entrent,  
ce qui devrait, ceteris paribus, faire baisser le taux de chômage. Encore  
faut-il que les compétences disponibles soient adaptées à l’évolution  
des besoins. À défaut, nous risquons de tomber dans le piège d’une  
croissance molle et d’un chômage structurel élevé, qui grèveraient  
les finances publiques et exerceraient des pressions sur la société  
en accroissant les inégalités. La politique économique et, surtout,  
l’éducation, qui inclut la formation professionnelle, ont un rôle essentiel  
à jouer pour relever ce défi. Par ailleurs, la formation professionnelle  
tout au long de la vie pourrait permettre de garder les travailleurs âgés  
longtemps dans l’emploi, réduisant ainsi les pressions sur le marché  
du travail et sur les régimes de retraite.  
*
Liste des pays : Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie,  
Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lthuanie, Luxembourg,  
Malte, Pays de l'UE, Pays-Bas, Pologne, Portugal, R.U., Rép. tchèque, Roumanie, Slovaquie,  
Slovénie, Suède  
SOURCES : ENQUÊTE DE LA BEI SUR L'INVESTISSEMENT (2020), BNP PARIBAS  
William De Vijlder  
La politique économique et, surtout, l’éducation, qui inclut la  
formation professionnelle tout au long de la vie, ont un rôle  
essentiel à jouer pour qu’à l’avenir, les qualifications soient  
en adéquation, en quantité et en qualité, avec les besoins du  
marché de travail.  
2
Anneleen Vandeplas et Anna Thum-Thysen, Skills Mismatch and Productivity in the EU,  
European Economy Discussion Paper 100, juillet 2019, Commission européenne.  
Morris, D., Vanino, E. et Corradini, C. (2020) Effect of regional skill gaps and skill shor-  
3
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1614 articles et 292 vidéos