Graphiques de la semaine

La Norvège renoue avec une croissance soutenue

DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
La Norvège renoue avec une croissance soutenue  
La Norvège, où l’extraction pétrolière et gazière contribue à hauteur de 15% à la formation de la valeur ajoutée brute, a pâti de la  
baisse du prix du pétrole entre 2014 et 2016. Elle a cependant renoué, début 2017, avec une croissance solide grâce à la dépréciation  
de sa monnaie, à de faibles taux d’intérêt et à une politique budgétaire expansionniste.  
L’économie norvégienne, qui devrait afficher une croissance du PIB (hors activités pétrolières et transport maritime) proche de 2%  
cette année (après +1% en 2016), croîtrait à un rythme similaire en 2018. Elle devrait en effet profiter d’une conjoncture favorable au  
sein de la zone euro et en Suède, ses principaux partenaires commerciaux. L’investissement pétrolier devrait, pour sa part, atteindre  
un point bas cette année et croître à nouveau en 2018 grâce à la hausse des prix du pétrole. Les créations d’emplois se poursuivraient  
et, couplées à une hausse des salaires, soutiendraient la consommation privée.  
Contribution des composantes à la croissance sur un an du PIB  
1
5
0
5
0
5
Importations  
Exportations  
Variation de stocks  
Demande intérieure (hors stocks)  
en points de %  
1
-
-
10  
15  
PIB  
PIB (hors activités pétrolières etde transportmaritime)  
g.a., %  
2017  
-
2
007  
2009  
2011  
2013  
2015  
Source : Institut norvégien de statistiques  
economic-research.bnpparibas.com  
Catherine Stephan  
20 décembre 2017  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2369 articles et 603 vidéos