Perspectives

Plan de relance historique face à la crise du coronavirus

e
10  
EcoPerspectives // 2 trimestre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
Allemagne  
Plan de relance historique face à la crise du coronavirus  
L’économie allemande est à l’arrêt en raison du confinement quasiment complet de la population. Pour lutter contre les  
conséquences économiques de cette crise, le gouvernement a lancé un plan de relance massif visant à accroître les dépenses dans  
le secteur de la santé, à protéger l’emploi et à soutenir les entreprises. Quoi qu’il en soit, la chute de la production et la contraction de  
la croissance pourraient atteindre des niveaux bien supérieurs à ceux enregistrés lors des récessions antérieures. En cas de  
confinement d’une durée de trois mois, correspondant au scénario du pire, la croissance du PIB pourrait baisser d’environ 20 points  
de pourcentage et six millions de personnes pourraient relever du dispositif d’indemnisation du chômage partiel.  
Achevé de rédiger le 7 avril 2020  Prévisions au 9 avril 2020  
La crise du coronavirus fait dérailler l’économie  
1
- Croissance et inflation  
(
g.a., %)  
En mars, l’économie allemande s’est quasiment immobilisée suite à  
un confinement presque complet de la population. Cette mesure est  
destinée en premier lieu à enrayer la propagation rapide du  
coronavirus et à éviter la surcharge du système de santé. Elle aura,  
néanmoins, un impact économique colossal.  
Croissance du PIB  
Inflation  
Prévisions  
Prévisions  
8
6
4
2
0
2
4
6
8
6.7  
L’éducation, les commerces non essentiels, les hôtels, les  
restaurants et l’industrie du tourisme sont totalement à l’arrêt. Dans  
certains services, l’activité a pu être maintenue, quoique à un  
rythme bien plus faible, grâce au télétravail. Dans l’industrie  
manufacturière, la production a dû être interrompue en raison de la  
désorganisation des chaînes d’approvisionnement. Dans  
l’automobile, elle a été mise à l’arrêt non seulement du fait de la  
rupture des chaînes logistiques ou de l’insuffisance du personnel,  
mais aussi de l’effondrement de la demande.  
1.9  
1
.5  
1.4  
1.4  
0.6  
0.5  
-
-
-
-
-6.4  
2018  
2019  
2020  
2021  
2018  
2019  
2020  
2021  
Source : BNP Paribas Global Markets  
2
- Détérioration du climat des affaires en mars  
Les enquêtes du mois de mars indiquent une forte dégradation du  
climat des affaires. L’indice Ifo, indicateur fiable mesurant la  
confiance des chefs d’entreprises, a reculé de dix points, la plus  
forte baisse jamais enregistrée depuis la réunification de  
l’Allemagne. D’autres indicateurs disponibles dans un délai  
particulièrement court montrent également un repli brutal de la  
demande. A l’aéroport de Francfort, au cours de la semaine du 16  
au 22 mars, le trafic passagers s’est effondré de près de 75 % par  
rapport à la même époque en 2019, tandis que le volume de fret a  
chuté d’environ 20 %. L’économie allemande est sous le choc.  
2015=100  
1
15  
Climat  
Situation  
Attentes  
110  
105  
100  
95  
90  
85  
80  
75  
70  
Des mesures rapides et énergiques pour protéger  
l’économie  
2
007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020  
En mars, le gouvernement allemand a lancé un programme d’aide  
d’envergure historique ayant pour principal objet la protection de  
l’emploi et du revenu. Ce programme repose sur trois piliers.  
Premièrement, le soutien au secteur de la santé. Une enveloppe de  
EUR 3,5 mds a été débloquée pour financer les mesures d’urgence  
sanitaire, comme l’achat de masques et de tenues de protection, et  
soutenir les travaux de développement d’un vaccin. À cela  
s’ajoutent EUR 55 mds pour lutter contre la pandémie.  
Source : IFO  
6
7 % des pertes de salaires subies par les employés en activité  
réduite. Ce mécanisme a permis dans une large mesure de  
protéger l’emploi lors de la grande récession de 2008-2009. Au  
cours de cette période, l’Agence fédérale a versé environ  
EUR 10 mds, principalement aux salariés du secteur manufacturier.  
Cette fois, le programme sera plus largement utilisé par d’autres  
secteurs, comme le commerce de détail, l’hôtellerie et la  
restauration. De plus, les conditions d’éligibilité pour en bénéficier  
ont été assouplies. Il est difficile d’évaluer le coût de ces mesures,  
dont l’ampleur dépend de la gravité et de la durée de la crise (voir  
ci-dessous).  
Deuxièmement, des mesures ont été adoptées en faveur de la  
protection de l’emploi, comme l’accès facilité au dispositif  
d’indemnisation du chômage partiel (Kurzarbeit), aux termes duquel  
l’Agence fédérale allemande pour l’emploi prend en charge 60 % à  
e
11  
EcoPerspectives // 2 trimestre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
Troisièmement, et c’est de loin le pilier le plus important, un  
programme de grande ampleur en faveur des entreprises,  
moyennant le renforcement des dispositifs existants  mécanismes  
de soutien à la liquidité et de garantie des prêts, principalement par  
le biais de la Banque publique de développement KfW  mais aussi  
par la mise en place d’un nouveau plan d’aide aux petites  
entreprises et aux travailleurs indépendants. Les autorités fiscales  
accorderont, par ailleurs, des délais pour le paiement des impôts.  
De plus, des fonds ont été débloqués au niveau fédéral comme au  
niveau des Länder pour financer des prises de participation dans les  
entreprises en difficulté.  
et le scénario élevé. Dans le scénario du pire, un confinement  
pendant trois mois, suivi d’une période de redressement de quatre  
mois, les pertes pourraient représenter environ 20 % du PIB.  
3
- Capacité en lits d’hôpitaux élevée en Allemagne  
Lits d’hôpitaux de soins intensifs pour 1000 personnes  
8
7
6
5
4
3
2
1
Le coût budgétaire est considérable. L’État fédéral allemand va  
contracter de nouveaux emprunts pour un montant total d’environ  
EUR 156 mds (4,5 % du PIB). Ce chiffre ne comprend pas  
d’éventuels appels de garantie d’emprunt ou participations au  
capital.  
L’Allemagne apporte, par ailleurs, son soutien aux efforts engagés  
au niveau européen. Elle salue l’initiative d’investissement en  
réaction au coronavirus, pour un montant de EUR 25 mds. Elle a  
également ouvert ses hôpitaux aux patients des autres pays  
membres de l’UE, atteints du coronavirus. Cependant, le  
gouvernement allemand, qui refuse le principe d’une mutualisation  
des dettes en Europe, reste opposé à l’idée d’un emprunt  
0
GBR ESP ITA NLD FRA POL BEL AUT DEU KOR JAP  
Source : OCDE  
Dans tous les scénarios, le nombre total de travailleurs à temps  
partiel dépasse largement celui de 1,5 million, atteint pendant la  
crise financière de 2008-2009. Dans le cas d’un confinement d’un  
mois, il faut s’attendre à un nombre de travailleurs à temps partiel  
compris entre 2,1 millions et 3,9 millions, d’après les calculs de  
l’institut Ifo. En cas de maintien du confinement pendant une durée  
de deux ou trois mois, ce nombre passe à 3,4 - 5,5 millions et à 4,2-  
6,6 millions, respectivement.  
«
corona », qui aurait aidé les pays du sud de l’Europe, les plus  
durement frappés par le coronavirus, à financer les efforts de lutte  
contre l’épidémie.  
Les perspectives dépendent de la durée et de la  
gravité de la crise  
Les finances publiques seront, en toute probabilité, lourdement  
impactées. En termes de stabilisation, c’est là un effet souhaitable.  
Une étude menée sur l’impact des systèmes fiscaux et de transfert  
au sein de l’Union européenne et aux États-Unis, pendant la crise  
économique de 2008-2009, aboutit à la conclusion que les  
stabilisateurs automatiques absorberaient 48 % des chocs de  
revenu en Allemagne, contre 38 % au sein de l’UE et 32 % aux  
L’impact de la crise du coronavirus est beaucoup plus grave que  
tout ce que la République fédérale a pu connaître dans son histoire.  
Les pertes de production seront fonction de la durée de la période  
de confinement, de la baisse d’activité pendant cette période et de  
la phase ultérieure de redressement. Pour avoir un ordre de  
grandeur, l’institut Ifo a élaboré trois scénarios  un scénario bas,  
un scénario élevé et un scénario moyen, basés sur les attentes des  
entreprises issues de son enquête de mars conjugués à  
2
États-Unis . Les scénarios de l’institut Ifo montrent que, selon la  
durée de la période de confinement et la gravité de la contraction de  
l’activité, la charge pour les finances publiques pourrait osciller entre  
EUR 50 mds ou 1,4 % du PIB (scénario bas, confinement d’un  
mois) et EUR 200 mds ou 5,7 % du PIB (scénario élevé,  
confinement de trois mois). Ces coûts budgétaires n’incluent pas les  
pertes au titre des prêts garantis par l’Etat ni la contribution au plan  
d’urgence européen. Les comptes publics allemands vont  
probablement rester déficitaires pendant une très longue période.  
1
différentes durées de confinement et périodes de redressement .  
Ces calculs se fondent sur l’hypothèse que la durée de confinement  
dure 1 mois dans le scénario le plus clément jusqu’à trois mois dans  
le scénario du pire. En 2021, l’activité pourrait retrouver le niveau  
qui était le sien avant la crise dans tous les scénarios.  
Dans le scénario le plus clément  PIB amputé de 40 % pour une  
durée d’un mois de confinement et d’un mois de redressement  
ultérieur le taux de croissance annuel pourrait connaître une  
contraction d’environ 5 %. Dans le scénario le plus sévère, la chute  
du PIB consécutive à un mois de confinement s’inscrit à 48,7 % et  
le déclin du taux de croissance annuel pourrait être de 6,1 %. Si la  
durée de confinement est de deux mois et la période de  
redressement de trois mois, le taux de croissance annuel est  
amputé de 12 % et de 14 %, respectivement, dans le scénario bas  
2
Dolls, M., Fuest, C., & Peichl, A. (2012). Automatic stabilizers and  
1
IFO (2020), Shutdown für Deutschland: Eine Szenarienrechnung, ifo  
economic crisis: US vs. Europe. Journal of Public Economics, 96(3-4), 279-  
Schnelldienst, 2020, 73, N° 04.  
294.  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2511 articles et 648 vidéos