Perspectives

Récession attendue malgré un nouveau soutien budgétaire

A  
e
7
EcoPerspectives // 2 trimestre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
Japon  
Récession attendue malgré un nouveau soutien budgétaire  
Le Japon doit affronter le choc pandémique de Covid-19 après une fin d’année 2019 déjà difficile sur le plan économique. Le pays est,  
comme de nombreux autres, exposé aux retombées économiques de cette crise. Toutefois, sa dépendance importante à l’économie  
chinoise via ses importations, ses exportations et ses flux touristiques fragilise davantage l’économie nippone. D’après les derniers  
indicateurs conjoncturels, le choc est rude. Le Japon devrait ainsi entrer en récession cette année. En l’absence de marge de  
manœuvre suffisante sur le plan monétaire, la politique budgétaire sera en soutien. Un nouveau plan de relance de grande ampleur  
serait à ce titre en préparation par le gouvernement Abe.  
Achevé de rédiger le 7 avril 2020 Prévisions au 9 avril 2020  
1
- Croissance et inflation  
Le choc de la pandémie de Covid-19 intervient dans un contexte  
économique déjà fragile au Japon.  
(
g.a., %)  
Croissance du PIB  
Prévisions  
Inflation  
Forte exposition au choc pandémique  
2
1
Prévisions  
1
L’économie japonaise est exposée au choc de la pandémie de  
0.7  
0.5  
0.3  
0.3  
1
Covid-19 via plusieurs canaux : 1) recul des flux touristiques, le  
0
1
2
nombre de visiteurs au Japon ayant déjà enregistré sa plus forte  
chute en février depuis la catastrophe de Fukushima ; 2) défauts  
d’approvisionnement, dans la métallurgie notamment, en lien avec  
le repli des exportations chinoises ; 3) atonie des exportations vers  
-0.2  
-0.2  
-
-
-3  
e
la Chine qui ont enregistré leur 15 mois de baisse consécutif en  
-
-
4
5
février ; 4) absence de confiance du côté des consommateurs,  
après avoir déjà souffert de la hausse du taux de TVA en octobre  
-
4.6  
2018  
2019  
2020  
2021  
2018  
2019  
2020  
2021  
2
019 ; 5) ralentissement économique mondial.  
Source : BNP Paribas Global Markets  
Comme dans de nombreux pays, les derniers indicateurs  
conjoncturels disponibles pour le Japon intègrent désormais en  
grande partie le choc pandémique. En particulier, l’indice des  
directeurs d’achats (PMI) pour le mois de mars a atteint 35,8, son  
niveau le plus bas depuis Fukushima en mars-avril 2011. Le PMI  
dans le secteur des services est à son plus bas historique, à 32,7.  
L’indicateur de commandes de machines-outils est également très  
mal orienté depuis le début de l’année.  
2
- Indices PMI au Japon  
6
0
Manufacturier  
Services  
55  
5
4
4
0
5
0
Au total, le Japon devrait entrer en récession en début d’année. Le  
redémarrage pourrait ne pas être particulièrement robuste, dans un  
contexte économique mondial et national encore fragile. L’absence  
de reprise franche sur le front touristique et le report des Jeux  
Olympiques seraient des facteurs pénalisant pour l’économie  
nippone.  
35  
3
0
25  
08  
10  
12  
14  
16  
18  
20  
La politique économique en soutien, surtout  
budgétaire  
Source : Markit  
Sur le plan budgétaire, plusieurs programmes se sont succédé  
depuis le début de l’année. D’abord relativement limité en termes de  
volumes, le plan annoncé en mars est plus conséquent et intègre  
des mesures budgétaires directes (soutien aux entreprises  
touchées et aux ménages affectés par la fermeture des écoles) et  
d’appui au financement des entreprises, PME en particulier. Un  
programme encore plus massif serait actuellement en préparation  
par le gouvernement Abe et devrait être annoncé en avril. Il inclurait  
notamment la distribution d’une aide directe aux ménages, comme  
cela avait déjà été opéré en réponse à la crise économique de 2009.  
La politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ) dispose de  
moins en moins de marge de manœuvre. À ce titre, l’institution  
monétaire a maintenu inchanson principal taux d’intérêt lors de la  
dernière réunion de politique monétaire (-0,1%). L’impact des taux  
négatifs sur le système financier est un point d’attention important  
des autorités. La BoJ a toutefois décidé de doubler son volume  
d’achats d’ETF (exchange traded funds) et de J-REITS (Japan real  
estate investment funds), à plus de USD 110 mds.  
1
Point de situation du Covid-19 au 23/03/2020  Japon, DG Trésor, 23 mars  
020  
2
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2416 articles et 619 vidéos