Perspectives

Résistante mais pas épargnée

e
23  
EcoPerspectives // 2 trimestre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
Suède  
Résistante mais pas épargnée  
Alors que le ralentissement de l’économie était avéré en 2019, le choc constitué par l’épidémie mondiale de coronavirus fera très  
probablement basculer la Suède en récession en 2020. La baisse de la demande mondiale, notamment celle de l’Union européenne et  
de la Chine, se traduira par une chute des exportations et un grippage temporaire des circuits de production. L’investissement ainsi  
que la consommation seront touchés. La Banque centrale a adopté des mesures de soutien inédites, tandis que le gouvernement  
emploie ses marges de manœuvre financières au service d’une politique budgétaire de soutien à l’emploi et aux entreprises.  
En 2019, le taux de croissance de l’économie suédoise est tombé à  
1
- Croissance et inflation  
1,3%, son niveau le plus bas depuis 2013. Les conséquences  
(
g.a., %)  
économiques du Covid-19 s’ajoutent au ralentissement déjà en  
cours et devraient probablement faire basculer la Suède en  
récession en 2020, en dépit de prévisions officielles de croissance  
encore positives (+0,8% d’après Magdalena Andersson, ministre de  
l’Economie).  
Croissance du PIB  
Prévisions  
4.3  
Inflation  
Prévisions  
5
4
3
2
.3  
2
2
1
0
1
2
1.7  
1.3  
1.4  
La demande faiblit  
0
.4  
Alors que les exportations représentent 45,6% du PIB suédois,  
l’économie pâtira du ralentissement du commerce mondial induit par  
le Covid-19. Les exportations suédoises baisseront au premier  
semestre de 2020 en raison de la congestion de la demande chez  
les principaux partenaires commerciaux du pays, Chine et Union  
-
-
-3  
-4  
-
3
2018  
2019  
2020  
2021  
2018  
2019  
2020  
2021  
1
européenne .  
Sources : comptes nationaux, BNP Paribas  
Les effets du Covid-19 affecteront les chaînes de production des  
entreprises, en Suède comme à l’étranger, entraînant un déclin de  
l’investissement privé. À titre d’exemple, 90% des dirigeants  
d’entreprises suédoises implantées en Chine prévoient une chute  
de leurs ventes en 2020.  
2- Mesures de soutien à l’économie  
-
Politique monétaire. Pour protéger la valeur de la couronne suédoise  
et soutenir l’économie, la Riksbank annoncé des mesures  
exceptionnelles de rachat de SEK 300 mds de titres pour l’année 2020  
obligations émises par l’État et les collectivités locales, obligations  
a
La Suède n’est pas aujourd’hui la plus touchée par la maladie (elle  
déplorait 180 victimes du Covid-19 au moment d’écrire ces lignes  
soit, proportionnellement à sa population, 12 fois moins que l’Italie)  
et n’a pas eu à s’imposer de strictes mesures de confinement. Aussi  
peut-elle espérer une relative résistance de la dépense des  
(
sécurisées).  
Le 23 mars, la Banque centrale a également autorisé les prêts en dollars  
américains pour assurer l’approvisionnement continu de la devise, la plus  
importante pour les entreprises suédoises. Elle n’est néanmoins pas  
revenue sur sa décision de maintenir un taux de repo à 0% pour toute  
l’année 2020.  
2
ménages. Des facteurs négatifs (hausse du chômage , épargne de  
précaution) pèseront tout de même, si bien que la consommation  
privée pourrait, au mieux, stagner en 2020, après avoir progressé  
de 1,2% en 2019. Enfin, après avoir chuté de 8% en 2019,  
-
Politique budgétaire. Le 16 mars, le gouvernement suédois a annoncé  
le lancement d’un ensemble de mesures représentant SEK 300 mds (6%  
du PIB), incluant la couverture du coût de tous les arrêts maladie sur avril  
et mai ainsi que la possibilité pour les entreprises de reporter le paiement  
de leurs impôts et de la TVA (de manière rétroactive sur toute l’année  
3
l’investissement résidentiel pourrait se stabiliser à un point bas du  
fait de la résorption de l’excès de stock de logements disponibles à  
la vente.  
2020). Le Debt office est par ailleurs autorisé à apporter une garantie  
d’État (jusqu’à 70% des encours) pour des prêts bancaires aux  
entreprises financièrement touchées par le coronavirus. Les prêts  
garantis seront d’un montant maximal de SEK 75 millions et visent  
notamment à soutenir les compagnies aériennes.  
Sources : gouvernement, Banque centrale  
1
Les exportations suédoises à destination des pays de l’Union européenne  
et de la Chine représentent respectivement 58,3 et 5% du total.  
2
La progression du chômage est déjà inquiétante sur les premiers mois de  
2
020 puisqu’il a atteint 8,2% en février contre 6% en décembre 2019.  
Il devrait atteindre son plus bas niveau en 2020 en s’inscrivant sous la  
3
barre des SEK 200 mds, seuil qui n’avait pas été atteint depuis 2015  
198 milliards).  
(
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2416 articles et 619 vidéos