EcoWeek

Zone euro : premiers signaux de stabilisation, mais rien n’est encore gagné

Eco week 20-03 // 24 janvier 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
5
BAROMÈTRE  
ZONE EURO : PREMIERS SIGNAUX DE STABILISATION, MAIS RIEN N’EST ENCORE GAGNÉ  
En zone euro, les dernières données conjoncturelles envoient des si- Dans le même temps, la composante sous-jacente de l’inflation a été  
gnaux encourageants. Si la situation économique reste dégradée, tout légèrement plus marquée récemment. Toutefois, une accélération no-  
particulièrement dans le secteur manufacturier et exportateur, un dé- table des prix est peu probable à court terme et les conditions de fi-  
but de stabilisation peut être espéré. Du côté de la demande interne, nancement en zone euro devraient, dans ce contexte, rester très acco-  
le marché du travail résiste toujours et la consommation des ménages modantes. Sur le front externe, bien que de nombreuses interrogations  
en profite. Le taux de chômage reste inférieur à sa moyenne de long restent en suspens, les nouvelles sont plutôt meilleures que ce que  
terme et ne progresse pas malgré la faiblesse relativement durable de l’on pouvait anticiper ces derniers mois, et les indicateurs tendent à  
la croissance économique. Les ventes au détail sont mieux orientées, se stabiliser. La composante « nouvelles commandes à l’export » des  
rattrapant leur moyenne de long terme, et surprennent favorablement PMI (indice des directeurs d’achats) reste, à ce titre, à un niveau faible  
les attentes. La dynamique monétaire mesurée par la croissance de au regard de leur moyenne de long terme mais affiche une certaine  
l’agrégat M1 est favorable, ce qui est de bon augure pour l’activité amélioration.  
économique des prochains trimestres.  
Louis Boisset  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
SURPRISE (Z-SCORE)  
Moyenne sur 3 mois (actuel) ---Moyenne sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Climat des affaires (Déc-19)  
IPC, g.a (Déc-19)  
IPC sous jacent, g.a (Déc-19)  
Confiance économique  
Taux de change  
effectif  
3
.0  
.0  
.0  
0.0  
1.0  
2.0  
(Déc-19)  
IPCH  
PMI manufacturier  
PMI services  
2
1
Services PMI (Déc-19)  
Manufacturing PMI (Déc-19)  
Taux de chômage (Nov-19)  
Taux de chômage  
-
-
Masse monétaire  
réelle M1  
-3.0  
PMI emploi  
Vente au détail, m/m (Nov-19)  
Production industrielle, m/m  
PMI nouvelles  
commandes à l’export  
Ventes de détail  
(Nov- 19)  
Production  
Confiance économique  
PIB, t/t (T3' 19)  
Climat des affaires  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
SOURCES : BLOOMBERG, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar et le graphique de la surprise sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée  
en écart-type). Ces z-cores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue entre -3 et 3 la plupart du temps. Sur le radar, la zone en bleu indique les  
conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions des 4 mois précédents (pointillés) : un élargissement de la zone bleue indique une  
amélioration. Le graphique de droite « Surprise » montre l’écart des indicateurs par rapport au consensus du marché (Bloomberg).  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos