EcoWeek

Les bons chiffres du chômage

Eco week 20-04 // 31 janvier 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
5
BAROMÈTRE  
FRANCE : LES BONS CHIFFRES DU CHÔMAGE  
Au regard des indicateurs économiques représentés sur notre radar, le Le taux de chômage (représenté sur notre radar par la série mensuelle  
tableau conjoncturel français reste assez positif et bien orienté. La plu- d’Eurostat, avec un signe inversé) est l’indicateur qui se démarque po-  
part se situent en effet, sur la période récente, à un niveau supérieur à sitivement le plus. En décembre 2019, il atteint 8,4% de la population  
leur moyenne de long terme comme celle de court terme (momentum active, son niveau le plus bas depuis fin 2006-début 2007, lors de sa  
légèrement positif). Plus précisément, les données d’enquêtes (dispo- dernière phase descendante. Sur un an, il baisse d’un demi-point et perd  
nibles jusqu’en janvier) envoient un signal plus positif que les données deux points depuis son point haut de mi-2015. La baisse est lente mais  
d’activité (moins à jour, le dernier chiffre disponible datant de novembre continue. C’est un indicateur retardé mais cela demeure une bonne nou-  
ou décembre), ce qui est a priori de bon augure pour les perspectives de velle, qui fait écho à la forte diminution du nombre des demandeurs  
croissance de début d’année.  
d’emplois en 2019 (-121 000 sur un an pour la catégorie A, -157 000  
toutes catégories confondues, une baisse à peu près trois fois plus im-  
portante que celle observée fin 2018).  
Si la résistance à la baisse de la croissance française est une caracté-  
ristique de 2019 (exception faite du quatrième trimestre impacté no-  
tamment par les grèves), la résistance à la hausse de l’inflation en est  
une autre. L’inflation sous-jacente a, certes, augmenté sur les derniers  
mois de l’année, atteignant 1% en glissement annuel en décembre, mais  
cela reste inconfortablement bas. Elle ne devrait pas aller beaucoup plus  
haut à l’horizon de 2020-2021 d’après nos prévisions.  
Hélène Baudchon  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne sur 3 mois (actuel)  
SURPRISE (Z-SCORE)  
-
-- Moyenne sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Confiance des entreprises  
(Jan-20)  
Climat des affaires  
Confiance des ménages  
Jan-20)  
-
industrie  
Exportations des 3.0  
biens  
2.0  
(
Climat des affaires  
- services  
1.0  
IPCH,g,a. (Jan-20)  
Production  
industrielle  
Climat des affaires  
- construction  
0.0  
-
1.0  
Production industrielle,  
m/m (Nov-19)  
Dépenses de  
consommation  
-2.0  
-3.0  
Climat des affaires  
- commerce de  
détail  
Dépenses des ménages,  
m/m (Déc-19)  
Taux de chômage  
Climat de l’emploi  
Composite PMI  
(Jan-20)  
Confiance des  
ménages  
Core IPCH  
Taux de chômage  
(T3'19, signe inversé)  
IPCH  
PIB, t/t (T4' 19)  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
SOURCES : BLOOMBERG, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar et le graphique de la surprise sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme  
exprimée en écart-type). Ces z-cores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue entre -3 et 3 la plupart du temps. Sur le radar, la zone en  
bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions des 4 mois précédents (pointillés) : un élargissement de la  
zone bleue indique une amélioration. Le graphique de droite « Surprise » montre l’écart des indicateurs par rapport au consensus du marché  
(
Bloomberg).  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos