Graphiques de la semaine

La chute du tourisme, une menace pour l’économie

DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
Maroc : la chute du tourisme, une menace pour l’économie  
Le tourisme constitue le principal canal de transmission de la pandémie de Covid-19 à l’économie marocaine. L’activité  
est à l’arrêt depuis le début du mois de mars et le restera a minima jusqu’en mai. Les pertes seront significatives pour  
un secteur dont la contribution au PIB dépasse 8%, soit le niveau le plus élevé dans la région. Point positif, les deux  
tiers de la saison touristique s’effectuent à partir de juin, ce qui pourrait correspondre à la levée des restrictions sur les  
voyages dans certains pays même si la reprise de l’activité touristique ne sera que graduelle.  
La contraction de l’activité touristique va peser sur la croissance et les comptes extérieurs. Les revenus générés par le  
secteur représentent en effet 15% des recettes courantes. Cependant, la stabilité extérieure n’apparaît pas menacée.  
Les réserves de change sont confortables et l’endettement extérieur modéré. La chute des cours du pétrole devrait  
aussi permettre de contenir le déficit courant à moins de 5% du PIB. Le Maroc pourra enfin s’appuyer sur la ligne de  
précaution et de liquidité du FMI en cas de besoin.  
Contribution du secteur du tourisme à l'économie  
%
du PIB  
Maroc  
Tunisie  
Liban  
Egypte  
EAU  
Jordanie  
Arabie S.  
Qatar  
Algérie  
0
2
4
6
8
10  
Source : WTTC  
economic-research.bnpparibas.com  
Stéphane Alby  
8 avril 2020  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2454 articles et 632 vidéos