Perspectives

Un confinement moins sévère, mais une économie vulnérable

e
Eco Perspectives // 3 trimestre 2020 (achevé de rédiger le 10 juillet 2020)  
economic-research.bnpparibas.com  
2
4
SUÈDE  
UN CONFINEMENT MOINS SÉVÈRE, MAIS UNE ÉCONOMIE VULNÉRABLE  
À première vue, la Suède figure parmi les pays les mieux positionnés pour faire face à la crise économique mondiale  
déclenchée par la pandémie de Covid-19. Les mesures de restriction imposées par le gouvernement n’ont pas été aussi  
contraignantes que dans les autres pays développés (commerces et restaurants sont restés ouverts, par exemple).  
De plus, l’économie suédoise est peu exposée aux secteurs les plus affectés, et les autorités disposent de marges de  
manœuvre confortables. Cependant, le pays présente aussi des vulnérabilités qui rendent moins optimiste quant à sa  
capacité de rebond. Parmi elles, sa dépendance au commerce mondial et la situation des ménages.  
Face à la crise sanitaire, le gouvernement suédois a imposé des  
mesures restrictives beaucoup plus souples que ses voisins européens.  
CROISSANCE ET INFLATION (%)  
Cette stratégie vise à éliminer le virus en atteignant rapidement une  
1
«
immunité collective » – il n’est donc pas surprenant que la Suède  
Croissance du PIB  
Prévisions  
Inflation  
présente un des taux d’infection les plus élevés au monde.  
Prévisions  
6
4
2
0
2
4
4
,3  
DES MOTIFS DE RELATIF OPTIMISME…  
2
,2  
2
1
,7  
1,2  
1,1  
S’il est trop tôt pour savoir si cette stratégie a été efficace, l’économie  
suédoise pourrait montrer une relative résistance. En effet, elle  
est peu exposée aux secteurs les plus affectés par la pandémie,  
comme le tourisme. Ensuite, la réponse fiscale et monétaire a été  
généralement appropriée. Le FMI estime que l’ensemble des mesures  
gouvernementales représentera au total entre SEK 544 mds et  
SEK 832 mds, soit entre 10,8% et 16,6% du PIB de l’an dernier. De  
plus, la faible dette publique du pays – seulement 35,1% du PIB en  
0
,4  
-
-
-6  
-
6,1  
-
8
2018  
2019  
2020  
2021  
2018  
2019  
2020  
2021  
2
019 selon Eurostat – donne au gouvernement une large marge de  
manœuvre. De même, la banque centrale (Riksbank) a déployé un  
ensemble de programmes de soutien monétaire dont la capacité est  
encore loin d’être atteinte (cf. tableau). C’est le cas notamment de son  
programme d’assouplissement quantitatif (QE) qui a été augmenté au  
début du mois de juillet à SEK 500 mds et étendu jusqu’à juin 2021.  
GRAPHIQUE 1  
SOURCES : COMMISSION EUROPÉENNE, BNPPARIBAS  
MESURES DE SOUTIEN DE LA RIKSBANK (SEK MDS, ENCOURS AU 30 JUIN)  
MAIS AUSSI DES RAISONS DE RESTER PRUDENT  
Cela étant dit, la Suède fait aussi face à des défis importants. Dans le  
Enveloppe  
Encours  
2
contexte actuel sa forte participation aux chaînes de valeur mondiales  
Prêts sur nantissement aux banques pour les  
aider à financer les entreprises non financières  
500  
162  
est préoccupante pour deux raisons. D’une part, nous assistions déjà  
depuis la crise financière mondiale à un ralentissement structurel  
3
des échanges . D’autre part, la pandémie a donné un coup de frein  
Programme de QE (achats d’obligations souve-  
raines, municipales et hypothécaires)  
500  
136  
supplémentaire au commerce – en avril déjà, l’Organisation mondiale  
du commerce estimait que les volumes d’échanges de marchandise au  
4
niveau global plongeraient entre 13% et 32% en 2020 .  
Programme d’apport de liquidités  
Prêts en dollars  
Illimitée  
60  
26  
2
De plus, l’économie suédoise n’est pas entrée dans la crise dans la  
meilleure des positions. C’est particulièrement le cas pour les ménages.  
En effet, après une baisse graduelle mais constante depuis 2010, le  
taux de chômage en Suède avait commencé à repartir à la hausse en  
début d’année. La crise a accéléré cette tendance et le taux a atteint  
9
% en mai. Cela est d’autant plus préoccupant que les ménages suédois  
TABLEAU  
SOURCE : RIKSBANK  
présentent un haut niveau de dette. À près de 190% en 2018 d’après  
5
l’OCDE , le ratio d’endettement des ménages suédois par rapport  
à leurs revenus net est l’un des plus hauts du monde – même s’il  
est généralement inférieur à ceux de leurs voisins des autres pays  
nordiques.  
Hubert de Barochez  
hubert.debarochez@bnpparibas.com  
1
2
3
4
5
https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/qu-est-ce-que-immunite-collective.  
Les exportations de biens et de services de la Suède représentent environ 45% de son PIB selon la Banque mondiale. (Voir https://data.worldbank.org/indicator/NE.EXP.GNFS.ZS?locations=SE  
https://www.riksbank.se/globalassets/media/rapporter/staff-memo/engelska/2020/restrained-foreign-trade-after-2009-discussion-of-possible-consequences-for-sweden.pdf.  
https://www.wto.org/english/news_e/pres20_e/pr855_e.htm  
https://data.oecd.org/hha/household-debt.ht  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2569 articles et 664 vidéos