EcoWeek

La flambée des prix de l’énergie obscurcit l’horizon

Eco week 21-37 // 18 octobre 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
8
BAROMÈTRE  
JAPON : LA FLAMBÉE DES PRIX DE L’ÉNERGIE OBSCURCIT L’HORIZON  
Au cours des derniers mois, l’état d’urgence en vigueur dans une grande partie du pays a freiné l’activité, notamment dans les services. De plus,  
le secteur manufacturier a été confronté à des perturbations dans les chaînes d’approvisionnement, en particulier dans l’industrie automobile.  
Enfin, les importants effets de base liés à la pandémie compliquent l’interprétation des données en glissement annuel. Le graphique indique une  
détérioration au troisième trimestre : la zone en bleu (données du T3) diminue, en effet, par rapport à celle délimitée par les pointillés (données  
du T2). Cependant, la réalité est un peu plus nuancée.  
En moyenne, le PMI manufacturier est ressorti en retrait au T3. Cette enquête pose néanmoins la question de la taille de l’échantillon : elle ne  
porte, en effet, que sur 400 entreprises manufacturières chaque mois. En revanche, l’enquête Tankan, dix fois plus étendue, indique une amé-  
lioration des conditions d’activité pour les moyennes et grandes entreprises. Seules les petites entreprises ont fait état d’une situation moins  
favorable. Les conditions d’activité des entreprises non manufacturières n’ont guère progressé au T3 selon le rapport Tankan ; elles ont même  
connu une nouvelle contraction d’après l’enquête PMI. Cette situation s’explique par l’état d’urgence qui n’a été complètement levé qu’au début  
du mois d’octobre.  
Notre graphique montre une nette détérioration des ventes au détail, due en grande partie à d’importants effets de base et aux restrictions liées  
au confinement. Quoi qu’il en soit, la confiance des ménages est orientée à la hausse, soutenue par la situation de l’emploi qui s’améliore. D’après  
l’enquête Tankan, un nombre grandissant d’entreprises de tous les secteurs signalent des pénuries de main-d’œuvre. Les bonnes perspectives de  
l’emploi ainsi que la levée de l’état d’urgence devraient stimuler les ventes au détail dans les prochains mois.  
Cependant, l’envolée des prix de l’énergie pourrait constituer un handicap. En septembre, les prix à la consommation dans les 23 arrondissements  
spéciaux (Ku) de Tokyo ressortaient en hausse de 0,5 % par rapport à l’année précédente, dans une large mesure sous l’effet de l’augmentation  
des prix du carburant, de l’électricité et de l’eau (+2,2 % en g.a. et 1,4 % m/m). Comme le pays recourt aux importations pour couvrir la majeure  
partie de ses besoins en énergie, les prix de l’électricité pourraient grimper beaucoup plus dans les prochaines semaines. À la mi-octobre, les  
prix spot en heure de pointe sur le marché de l'électricité japonais ont déjà atteint un plus haut sur neuf mois. Le bond des prix de l’énergie va  
probablement peser sur les dépenses de consommation et sur l’activité industrielle.  
Raymond Van Der Putten  
JAPON : ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Confiance des ménages  
3
2
1
0
.0  
.0  
.0  
.0  
TANKAN : grandes entreprises,  
manufacturier  
Production industrielle  
TANKAN : grandes entreprises, non  
-
-
-
-
1.0  
2.0  
3.0  
4.0  
Taux de chômage  
Ventes au détail  
manufacturier  
PMI manufacturier - nouvelles  
commandes à l'export  
PMI services  
IPC  
PMI manufacturier  
Commandes de machines  
SOURCES : REFINITIV, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro  
et leur valeur fluctue ici entre -4 et +3. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés)  
:
un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1614 articles et 292 vidéos