EcoFlash

Mise en perspective des chiffres du chômage

09 avril 2020  
Espagne : Mise en perspective des chiffres du chômage  
Guillaume Derrien  
Le nombre de personnes sans emploi a bondi de 311 037  
en mars (données ajustées), la plus forte hausse mensuelle  
jamais enregistrée.  
Nombre de personnes sans emploi (en millions)  
5.0  
4.5  
4.0  
3.5  
3.0  
2.5  
Le rapport n’intègre cependant qu’une fraction des  
personnes en chômage partiel ; la hausse devrait être bien  
plus marquée en avril.  
Le résultat des comptes publics pour 2019 montre une forte  
résorption du déficit primaire depuis 2013.  
L’amélioration des comptes publics offre une marge de  
manœuvre au gouvernement pour affronter la crise.  
2.0  
1.5  
0
5
06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20  
Les chiffres préliminaires du chômage en Espagne, publiés  
jeudi 2 avril 2020, donnent une première estimation, quoique  
très incomplète, de l’ampleur du choc économique en  
Espagne. Le nombre de demandeurs d’emploi a bondi de  
Graphique 1  
Source: ministère du Travail espagnol  
3
11 037 pour atteindre 3,4 millions (après ajustement  
saisonnier). C’est la plus forte progression jamais enregistrée.  
En mars, l’augmentation a été particulièrement forte dans le  
secteur des services (+225,2 k), suivi de la construction  
En effet, selon le gouvernement, près de 3 millions de  
personnes ont été mises au chômage partiel à la fin du mois  
de mars. Or, selon le Service Public de l’Emploi et de l’Etat  
2
(+60,4 k), de l’industrie (+25,9 k) et de l’agriculture (+4,5 k).  
(SEPE), seulement 620 000 demandes de ERTE ont été  
Le nombre de jeunes chômeurs (moins de 25 ans) a grimpé  
de 25,07 k (+10,0% en variation mensuelle).  
traitées à ce jour (jeudi 2 avril 2020), et une fraction  
seulement est donc incluse dans le rapport pour mars.  
Cette hausse, déjà significative, doit cependant être mise en  
perspective. Ces chiffres incluent, en effet, les personnes en  
chômage partiel (ERTE) qui, pour la plupart, devraient  
réintégrer leur emploi une fois le confinement terminé.  
Cependant, une grande partie des travailleurs placés en  
Les chiffres du nombre d’affiliés à la sécurité sociale montrent  
en effet une détérioration plus conséquente du marché du  
travail. Après ajustement saisonnier, le nombre d’affiliés a  
plongé de 976 031 en mars, une chute record (voir  
graphique 2). Cependant, là encore les chiffres doivent être  
pris avec un certain recul. Le nombre d’affiliés représente la  
moyenne des inscrits sur l’ensemble du mois. Or, larrêt de  
l’économie ayant débuté au cours de la seconde moitié du  
mois de mars, ces chiffres ne reflètent pas la réalité de la  
chômage partiel le mois dernier n’étaient pas inclus dans ce  
1
rapport pour mars, du fait d’un délai d’enregistrement.  
Le rapport pour avril devrait donc montrer un bond beaucoup  
plus important du nombre de demandeurs d’emploi.  
1
2
La mise en place du chômage partiel s’est produite  
Voir Los trabajadores afectados por expedientes temporales  
principalement dans la deuxième moitié du mois de mars.  
rondan los tres millones, El Pais, 2 avril 2020.  
EcoFlash // 09 avril 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
2
situation à la fin du mois. Il faudra donc attendre le rapport du  
mois d’avril pour juger plus précisément de l’ampleur de la  
dégradation du marché du travail.  
Nombre d’affiliés à la sécurité sociale (en millions)  
20.0  
Ventes automobiles et PMI chutent aussi  
19.5  
La chute du nombre de nouvelles immatriculations en mars a  
été également brutale : -67,4% (après ajustement saisonnier).  
Le composite PMI passe, quant à lui, de 51,8 en février à 26,7  
en mars. L’activité des services a été, sans surprise, la plus  
touchée : l’index PMI pour le secteur tombe à 23,0. Le PMI  
manufacturier enregistrait une baisse plus modérée de 50,4  
en février à 45,7 en mars.  
1
1
1
1
1
1
1
9.0  
8.5  
8.0  
7.5  
7.0  
6.5  
6.0  
Des « marges » budgétaires existent  
Dans ce contexte, il est évident que le déficit public va  
s’accroître très fortement cette année. La balance budgétaire  
enregistrait un déficit de EUR 32,9 mds en 2019, soit un ratio  
du PIB de 2,6%. C’est au-dessus de l’objectif initial du  
gouvernement de -2,0%. Néanmoins, les finances publiques  
se sont redressées fortement ces dernières années, offrant  
ainsi des marges de manœuvre au gouvernement pour faire  
face à la crise actuelle. Le déficit primaire, en particulier, s’est  
réduit de façon significative. Selon le ministère des Finances,  
le déficit public primaire s’établissait à 0,36% de PIB en 2019.  
C’est une légère hausse par rapport à 2018 (le déficit était de  
05  
06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20  
Graphique 2  
Source: ministère des Finance espagnol  
Solde budgétaire et primaire (% of PIB)  
6
4
2
0
0
,10% de PIB), mais bien en dessous des niveaux qui  
prévalaient au sortir de la crise de la dette souveraine  
européenne en 2013 (-3,6% de PIB).  
-
2
4
-
En effet, au cours de la période 2013-2019, les recettes  
publiques ont augmenté de EUR 93,2 mds, pour atteindre  
EUR 489 mds (39,3% du PIB, voir tableau 1). Les revenus  
générés par les cotisations employeurs ont contribué pour  
-6  
-8  
-
-
-
10  
12  
14  
près d’un tiers la hausse des recettes totales  
à
(
+EUR 30 mds). Les gains générés par l’impôt sur le revenu  
3
1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 2015 2017 2019  
se sont aussi redressés tout comme les recettes de TVA.  
Les dépenses publiques ont progressé moins rapidement, de  
EUR 54,3 mds entre 2013 et 2019 (pour atteindre  
EUR 521,9 mds, soit 41,7% du PIB). Les dépenses de  
prestations sociales et celles liées aux revenus des employés  
se sont accrues le plus fortement.  
Graphique 3  
Source: ministère des Finances espagnol  
Recettes et dépenses de l’administration publique  
Valeur en 2019 (EUR mds)  
Variation 2013-19 (EUR mds)  
Recettes totales  
Impôts sur la production et l'importation  
TVA  
489,05  
147,22  
80,96  
66,26  
130,52  
126,18  
4,34  
93,19  
28,96  
20,65  
8,31  
28,29  
28,08  
0,20  
Autres  
Impôts sur le revenu et le patrimoine  
Impôts sur le revenu  
Autres  
Impôts sur le capital  
Cotisations sociales  
Employeurs  
5,43  
0,36  
160,53  
112,20  
41,26  
7,08  
8,83  
6,16  
33,68  
29,97  
4,40  
-0,69  
-2,87  
0,02  
Ménages  
Cotisations imputées  
Impôts sur les sociétés  
Dividendes  
Intérêts  
Autres recettes  
2,67  
36,51  
-2,88  
12,49  
Valeur en 2019 (EUR mds)  
Variation 2013-19 (EUR mds)  
Dépenses totales  
Consommation intermédiaire  
Revenus des employés  
Intérêts  
Subventions  
Transferts sociaux (transferts en espèce exclus)  
Transferts en espèces  
Dépenses liées à l'Union Européenne  
Formation de capital fixe (investissement public)  
Autres dépenses  
521,95  
63,67  
134,06  
28,45  
12,71  
196,86  
32,73  
10,22  
25,37  
17,87  
54,30  
8,33  
19,63  
-6,96  
1,96  
26,46  
4,39  
-0,16  
2,10  
-1,45  
Tableau 1  
Source : ministère des Finances espagnol  
3
Une partie des recettes nouvelles en TVA a été générée par la  
hausse de la TVA de 18% à 21% en 2012.  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos