7 Jours d'économie

Actualité économique de la semaine

Semaine du 20 au 26 novembre 2020
Jeudi 26
France : Consommation des ménages en France. Tableau de bord : poids, vitesse et composition
Dans ce premier épisode, nous remettons en perspective l’importance du rebond de la consommation des ménages en 2019. Au travers d’éléments descriptifs de la consommation des ménages, de ses rythmes de progression, historiques et récents, et de l’évolution de sa composition au cours du temps, Hélène Baudchon dresse un tableau de bord permettant de comprendre son rôle de moteur. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’année 2019, pour mieux cerner l’ampleur du rebond de la consommation cette année-là, à quel point il est fort et/ou faible.  
Hélène BAUDCHON 26/11/2020
France : Les déterminants de la consommation des ménages français : Focus sur les gains de pouvoir d’achat
La consommation des ménages ne réagit pas immédiatement et intégralement à un surcroît de pouvoir d’achat. C’est, en partie, pour cette raison que la hausse de la consommation des ménages en 2019 n’a pas été aussi importante que les gains de pouvoir d’achat cette année-là. Dans ce deuxième épisode, Hélène Baudchon abordera différents éléments d’explication de cette performance en demi-teinte de la consommation des ménages en 2019 en mettant notamment l’accent sur le rôle des gains de pouvoir d’achat.
Hélène BAUDCHON 26/11/2020
France : Les autres déterminants de la consommation des ménages français (chômage, politique budgétaire, confiance, variables financières)
Dans ce troisième et dernier épisode, Hélène Baudchon passe en revue les  déterminants de la consommation des ménages autres que le pouvoir d’achat. Elle abordera les effets du chômage et de l’épargne de précaution, de la politique budgétaire, de la confiance, des taux d’intérêt et des effets de richesse sur la consommation.
Hélène BAUDCHON 26/11/2020
Mercredi 25
Corée Du Sud : Début de nouvelle vague
Le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid-19 augmente une nouvelle fois en Corée, dépassant les 300 cas par jour en moyenne depuis mi-novembre (349 cas le 24 novembre). Le nombre journalier d’infections était resté inférieur à 100 depuis le milieu du mois de septembre. Les autorités ont déjà renforcé les mesures de distanciation sociale à deux reprises (les 19 et 24 novembre), élevant le niveau d’alerte à 2 (sur une échelle de 5) dans la région de Séoul, principal siège des infections récentes. S’il reste contenu, ce début de nouvelle vague ne devrait pas remettre en cause la reprise graduelle de la croissance entamée au T3 (+1,9% t/t après -3,2% au T2). Les mesures de distanciation sociale pèseront sur la demande interne au dernier trimestre, mais l’effet devrait être limité et rester comparable à celui observé aux mois d’aout et septembre (lorsque les mesures de restriction ont été élevées à un niveau équivalent). Par ailleurs, le ralentissement de la croissance aux États-Unis et l’évolution en dents-de-scie de celle de l’Union européenne dans les trimestres à venir, serait compensée par la vigueur du rebond de la croissance chinoise et l’évolution rapide de la nature des exportations (produits directement liés à l’épidémie de Covid-19, tels que composants d’ordinateurs portables, matériel médical, masques, tests…). Après avoir reculé de 1% en 2020, le PIB coréen devrait progresser de 2,7% en 2021.
Hélène DROUOT 25/11/2020
Lundi 23
Vendredi 20
Zone Euro : La demande contenue des ménages et des entreprises devrait entraîner une accélération de l’inflation
La pandémie de Covid-19 a provoqué une baisse de l’inflation et, dans la plupart des pays de la zone euro, a accru les différences d’inflation entre les secteurs. Il faudra beaucoup de temps avant que l’activité retrouve une dynamique suffisante pour créer des tensions sur le marché du travail, condition nécessaire — en l’absence de chocs exogènes — à une hausse générale et durable de l’inflation. Il faut donc s’attendre, pour les années à venir, à ce que l’inflation oscille autour d’une tendance légèrement à la hausse. En 2021, la libération de la demande contenue — dans l’hypothèse d’un déploiement suffisamment large d’un vaccin — pourrait provoquer un rebond temporaire de l’inflation. À cet égard, la diminution de l’élasticité-prix de la demande constituera un élément-clé.
Louis BOISSET, William DE VIJLDER 20/11/2020
Chine : L’économie reste sur sa lancée
D’après les derniers indicateurs d’activité, le redressement de l’économie chinoise s’est encore renforcé en octobre. Sur notre baromètre, l’amélioration s’est étendue sur la période août-octobre 2020 par rapport aux trois mois précédents...
Christine PELTIER 20/11/2020
Global : Commerces et loisirs : l'effet des restrictions et du confinement sur la fréquentation
Depuis mi-septembre, la reprise de la pandémie et les restrictions sanitaires mises ont conduit à une nouvelle baisse de la fréquentation des commerces et établissements de loisir. Les pays où la deuxième vague est la plus intense, et qui ont franchi le pas d’un reconfinement total, voient la plus forte contraction selon le rapport sur la mobilité fourni par Google...
Tarik Rharrab 20/11/2020
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2569 articles et 664 vidéos