7 Jours d'économie

Actualité économique de la semaine

Semaine du 12 au 18 mai 2021
Lundi 17
Global : Télétravail et innovation : la sérendipité est-elle menacée ?
Le télétravail devrait avoir un effet positif sur le niveau de productivité mais permettra-t-il d’en augmenter la croissance ? La réponse réside en grande partie dans l’innovation. Les interactions jouent un rôle-clé dans l’émergence d’idées nouvelles et le partage d’informations. Si les interactions formelles reposent sur un éventail d’outils informatiques, l’organisation des interactions informelles constitue un défi. Pour maintenir la sérendipité, essentielle à la culture de l’innovation, entre équipes et au sein de celles-ci, il faudra combiner télétravail et travail sur site. 
William DE VIJLDER 17/05/2021
France : Le confinement d’avril a eu un impact négatif limité sur l’activité économique globale
Notre baromètre fait état d’une nette amélioration de la situation conjoncturelle française ces derniers mois par rapport aux trois mois précédents. L’amélioration repose toutefois sur un effet de base très favorable. En avril, l’effet de base devrait être encore favorable, malgré le nouveau confinement.
Hélène BAUDCHON 17/05/2021
Espagne : L’horizon se dégage
Après les chiffres d’activité maussades au T1, le deuxième trimestre devrait voir le début de la reprise tant attendue en Espagne. L'embellie sur le front de la Covid-19 s’est très logiquement répercutée sur la confiance des entreprises et celle des ménages.
Guillaume DERRIEN 17/05/2021
Global : Covid-19 : baisse du nombre de nouveaux cas dans le monde
Selon les dernières données de l’université Johns-Hopkins, 5,5 millions de cas de Covid-19 ont été enregistrés entre le 4 et le 10 mai dans le monde, soit une baisse de -12,5% par rapport à la semaine précédente. Cette baisse s’observe en Europe (-16,5%), en Asie hors Inde (-14,5%) et sur l’ensemble du continent américain (-6,3%).
Tarik Rharrab 17/05/2021
Mercredi 12
Etats-Unis : États-Unis, les grands travaux du président Biden
Quelles sont les priorités du plan d’infrastructures « Biden » ? Comment sera-t-il financé ?
12/05/2021
Etats-Unis : Amérique centrale : portée par le reprise américaine mais freinée par des fragilités internes
Ce sujet met en avant la manière dont les économies d’Amérique centrale devraient pouvoir bénéficier du changement d’administration aux États-Unis ainsi que du plan de relance (American Rescue Plan) annoncé par le Président Biden en mars. L’amélioration progressive des perspectives économiques dans la région devrait toutefois trancher avec la hausse des risques sociaux.
12/05/2021
Etats-Unis : États-Unis : retour aux années 1970 ?
Dans le débat en cours sur la politique économique aux États-Unis, certains commentateurs s’alarment sur un possible retour aux années 70. C’était une période de chocs majeurs – passage à des taux de change flottants, deux crises pétrolières – marquée par une inflation élevée et accélérée et le rôle accru du gouvernement. Dans son discours d’investiture en janvier 1981, le président Reagan a fait valoir que « le gouvernement n’est pas la solution à notre problème; c’est le gouvernement qui est le problème ». Aujourd’hui, confrontée à de multiples défis, l’administration Biden intensifie son rôle et la politique monétaire reste très expansionniste malgré une forte accélération de la croissance. Pour certains observateurs, les risques d’inflation sont à la hausse, mais le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, estime qu’il s’agit d’un phénomène transitoire, ajoutant que, si cela devait perdurer, la politique de la Banque centrale serait ajustée : la Fed a tiré les leçons de la politique qu’elle a menée dans les années 70.
12/05/2021
France : Reprise en France : déjà freinée avant même d’avoir démarré ?
La hausse des difficultés d’offre signalées par les enquêtes de conjoncture de l’INSEE en avril 2021 a suscité l’attention. Il ne s’agirait pas, en effet, qu’elles viennent freiner la reprise, à peine entrevue. Cette hausse est particulièrement marquée dans l’industrie et principalement imputable à des contraintes d’approvisionnement, dont l’ampleur dépasse nettement le niveau moyen des années précédentes. Dans le bâtiment, l’insuffisance de main d’œuvre est le problème dominant (comme avant la crise) mais les difficultés d’approvisionnement sont également en forte hausse. Dans les services, les contraintes d’offre sont avant tout liées aux restrictions sanitaires. Dans ce secteur, les problèmes de demande concernent cependant un plus grand nombre d’entreprises. La Banque de France souligne également ces questions d’approvisionnement dans son point de Conjoncture du 10 mai. Un peu plus d’un quart des entreprises de l’industrie et du bâtiment se disent concernées, sans pour autant, est-il précisé, que cela empêche, à ce stade, leurs propres perspectives d’activité de s’améliorer. Cela est rassurant et suggère que, s’il doit y avoir un frein à la reprise, il sera modéré. Encore faut-il que ces difficultés d’offre s’atténuent rapidement. Ce sera le cas pour celles liées aux restrictions sanitaires, au fur et à mesure du déconfinement. C’est plus incertain pour les difficultés d’approvisionnement et de recrutement.
Hélène BAUDCHON 12/05/2021
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2701 articles et 713 vidéos