Belgique

16 Résultats, Affiner la recherche

La Belgique est une monarchie constitutionnelle fédérale dirigée par un chef d’État. Le pouvoir de décision est décentralisé et réparti entre le gouvernement fédéral, les communautés linguistiques (flamande, française et germanophone) et les régions (Flandre, Wallonie et Bruxelles-Capitale).

La Belgique est une petite économie ouverte et diversifiée. Ses principaux partenaires commerciaux sont les autres pays membres de l’Union européenne (UE). Ainsi, le commerce intra-UE représente 65% des exportations de la Belgique (surtout l’Allemagne, la France et les Pays-Bas) et plus de 60% de ses importations.

L’un des points faibles de l’économie belge est le niveau élevé du ratio de dette publique sur PIB. La crédibilité des finances publiques reste néanmoins bonne d’autant que la Belgique a montré, par le passé, sa capacité à maîtriser les déséquilibres budgétaires. Ainsi, le ratio de dette publique sur PIB, qui avait atteint 135% au début des années 1990, a régulièrement diminué ensuite pour revenir à 87% en 2007. Sa progression entre 2007 et 2014 est l’une des conséquences de la crise financière mondiale et de la crise de la dette souveraine en Europe. Concernant l’évolution du déficit budgétaire, la Belgique a réussi à sortir de la procédure de déficit excessif en 2014. Dans les conclusions de sa mission de consultation au titre de l’article IV, le FMI a souligné le rôle joué par les réformes fiscales et structurelles engagées, dont une réforme des retraites, une refonte du régime d’imposition des sociétés et une réduction de la fiscalité du travail. La réduction de la dette publique reste l’un des principaux défis que le pays devra relever à moyen et long terme. Parmi les autres défis de l’économie belge figurent l’impact de la hausse de la dette privée, le vieillissement démographique, le ralentissement des gains de productivité et le changement climatique.