Perspectives

En attendant le rebond

e
Eco Perspectives // 3 trimestre 2022 - Achevé de rédiger le 20 juin 2022  
economic-research.bnpparibas.com  
1
2
BELGIQUE  
EN ATTENDANT LE REBOND  
Le PIB belge a progressé de 0,5% au premier trimestre 2022, tandis que l’inflation continue de battre des records. La  
confiance des ménages a été mise à mal au début de l’invasion russe en Ukraine, ce qui pourrait plomber la crois-  
sance du PIB belge. L’indexation des salaires devrait atténuer l’impact de l’inflation sur la consommation du secteur  
privé au détriment de la compétitivité des entreprises belges. Dans un environnement de hausse des taux, l’assainis-  
sement budgétaire demeure essentiel.  
LePIBbelgeaenregistréunecroissancetrimestriellede0,5%auT12022,  
portée par un rebond de l’investissement et de la consommation privée.  
Toutefois, les pressions sur les prix et les incertitudes géopolitiques  
CROISSANCE ET INFLATION  
pèsent fortement sur les perspectives économiques. Le PIB devrait  
rester atone au cours de l’été et il ne repartirait à la hausse qu’à la  
fin de l’année, lorsque l’inflation aura atteint son point d’inflexion. La  
croissance attendue de 2,3% sur l’ensemble de l’année semble attester  
de la vigueur de l’économie mais près de 2% de cette croissance est  
attribuable à un effet de base élevé dû à la vigueur de la reprise en  
Croissance du PIB, %  
Inflation, %  
Prévisions  
Prévisions  
8
.8  
6
.2  
2
021. Nous tablons sur une normalisation progressive de la croissance  
du PIB et de l’inflation vers la fin 2023.  
3.4  
3
.2  
LES MÉNAGES PÉNALISÉS  
2
.3  
2
.0  
1
.5  
1
.2  
L’IPC a progressé de 9,9% a/a en mai, un record historique. L’IPCH pour  
le même mois devrait battre le record de février, l’estimation flash  
s’établissant actuellement également à 9,9%. Pour l’heure, les prix  
de l’énergie restent la cause principale de cette évolution. Toutefois,  
les prix des denrées alimentaires sont également en forte augmenta-  
tion, avec une hausse de 1% en moyenne par mois depuis le début de  
l’année. L’inflation sous-jacente devrait atteindre son point haut juste  
après la fin de l’été.  
2
021  
2022  
2023  
2024  
2021  
2022  
2023  
2024  
GRAPHIQUE 1  
SOURCES : COMPTES NATIONAUX, BNP PARIBAS FORTIS  
d’utilisation élevés, seront sans doute en mesure d’accroître leurs ca-  
pacités de production à court terme.  
Tous les ménages ne sont pas pénalisés dans la même proportion par  
la hausse des prix. Une étude récente de la banque centrale (BNB) Les coûts salariaux horaires pourraient connaître une augmentation de  
montre que pour les ménages du quintile de revenu le plus bas, le taux 12% sur la période 2022-2023, une évolution due presque entièrement  
d’inflation est supérieur de 1% à celui des quintiles les plus élevés, au mécanisme d’indexation salariale. Sur la même période, on pourrait  
bien que certaines mesures, telles que les tarifs sociaux, aient permis assister à une détérioration d’environ 5% de l’écart salarial avec la  
d’atténuer les effets de l’inflation. La BNB souligne que l’accroissement France, l’Allemagne et les Pays-Bas.  
du revenu réel restera positif en 2022 grâce à la hausse de l’emploi. Le  
Une étude récente de la BNB sur les micro-entreprises belges fournit  
revenu réel par habitant devrait toutefois rester atone. Contrairement  
une estimation de la capacité des entreprises à répercuter la hausse  
à la situation qui prévaut globalement dans la zone euro, les salaires  
des coûts sur leurs prix. Elle est estimée à 60% et elle est généralement  
réels en Belgique devraient enregistrer une hausse significative (4,5%)  
plus élevée pour les entreprises sensibles aux coûts énergétiques. La  
sur 2022-2024, dont la majeure partie aura lieu en 2023.  
majorité des entreprises belges qui participent à l’enquête de confiance  
L’épargne cumulée (forcée) est principalement détenue par les mé- des entreprises signalent également leur intention de relever leurs prix  
nages à haut revenu. Or, ceux-ci ne devraient pas contribuer beaucoup de vente au cours des trois prochains mois. Au total, les marges bénéfi-  
à la consommation du fait de leur plus forte propension à épargner.  
ciaires devraient diminuer quelque peu, mais rester supérieures à leur  
moyenne à long terme sur l’ensemble de la période de prévision, ce  
qui est favorable à l’investissement et peut aussi expliquer le nombre  
encore contenu des faillites.  
À court terme, la situation actuelle devrait déprimer la consommation.  
Malgré le retour aux niveaux pré-covid des dépenses nominales en mai  
(
d’après nos indicateurs internes), la situation reste préoccupante. En  
volume, la consommation privée, première composante du PIB total, Les perspectives demeurent négatives du point de vue des finances  
reste en deçà de son niveau pré-pandémie, et nous prévoyons une nou- publiques. Les mesures de soutien des revenus visant à lutter contre la  
velle détérioration en raison de la perte de pouvoir d’achat, avant une hausse des prix de l’énergie, le coût de la campagne de rappel vaccinal  
stabilisation à la fin de l’année.  
et les dépenses liées aux réfugiés ukrainiens ont contribué à la hausse  
des dépenses publiques. Le déficit ne devrait pas être ramené en deçà  
du seuil de 3% en 2023. Un nouvel assainissement budgétaire est tou-  
tefois nécessaire, la hausse des taux d’intérêt ayant cessé d’être une  
ENTREPRISES : L’INVESTISSEMENT DEVRAIT CROÎTRE  
Les investissements des entreprises non financières ont progressé de perspective lointaine.  
presque 3% au T1 2022. Cette dynamique devrait perdurer, un nombre  
plus faible d’entreprises évoquant les pénuries de main-d’œuvre ou  
d’équipements comme un frein à la production. Plus particulièrement,  
les entreprises du secteur manufacturier, qui connaissent des taux  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1811 articles et 362 vidéos