EcoWeek

Italie : rattrapée par la deuxième vague

Eco week 20-38 // 16 octobre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
8
BAROMÈTRE  
ITALIE : RATTRAPÉE PAR LA DEUXIÈME VAGUE  
Après avoir contenu de façon efficace l’épidémie durant les mois qui Malgré cette embellie, les pressions déflationnistes continuent de  
ont suivi le déconfinement, l’Italie enregistre désormais une nette s’intensifier sur les biens et les services. En glissement annuel,  
recrudescence des cas de Covid-19. Cela a forcé le gouvernement à l’indice harmonisé des prix à la consommation (IPC) a baissé de  
renforcer les restrictions sanitaires depuis le 13 octobre, en imposant, 0,87% en septembre, soit la plus forte chute annuelle depuis le début  
notamment, la fermeture des restaurants, cafés, et des discothèques de statistiques actuelles (janvier 1996). L’IPC pour les services (hors  
à minuit.  
tabac) entre pour la première fois en déflation (-0,1%), toujours sur la  
base des statistiques actuelles.  
La bonne gestion de l’épidémie avait jusque-là permis au pays de  
connaitre un rebond d’activité globalement plus vigoureux que la Le taux de chômage s’est stabilisé, avec un léger repli à 9,7% en août.  
plupart de ses voisins européens. C’est notamment le cas sur le plan Le chômage des jeunes (15-24 ans) continue néanmoins de grimper à  
de l’activité industrielle. En effet, tirée en partie par un fort rebond 32,1%. La remontée de l’emploi est pour l’heure assez modeste, puisque  
de la demande automobile, la production industrielle a atteint en moins d’un tiers des emplois perdus au cours du premier semestre  
août son niveau le plus élevé de l’année. L’indice PMI pour le secteur 2020 ont été récupérés en août. Néanmoins, la population active reste  
manufacturier s’est amélioré nettement (53,2 en septembre). Le sous- encore bien en dessous de son niveau d’avant crise, ce qui limite pour  
indice pour les nouvelles commandes a enregistré un rebond encore l’heure la remontée du taux de chômage.  
plus significatif (55,1 en septembre). Sur le plan de la consommation  
Guillaume Derrien  
privée, les ventes de détail se sont, elles aussi, redressées rapidement,  
enregistrant une hausse mensuelle de 11,2% en août et se situant  
seulement 0,8% sous leur niveau de février.  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Production industrielle  
2
.0  
1.0  
.0  
PMI emploi  
Taux de chômage  
0
-
-
-
-
-
-
-
1.0  
2.0  
3.0  
4.0  
5.0  
6.0  
7.0  
PMI nouvelles commandes  
à l’export  
IPCH  
PMI services  
-8.0  
Climat des affaires - construction  
PMI manufacturier  
Climat des affaires  
Exportations  
Confiance des ménages  
Ventes de détail  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type).  
Ces z-scores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue ici entre -8 et +2. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques  
actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés) : un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de  
l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2538 articles et 654 vidéos