EcoWeek

L’horizon se dégage

Eco week 21-19 // 17 mai 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
7
ESPAGNE : L’HORIZON SE DÉGAGE  
1
Après les chiffres d’activité maussades au T1 – pour rappel le PIB réel à la sécuri sociale est en léger repli en avril (-9 800 ou -0,1%) pour le  
s’est de nouveau contracté, de 0,5% t/t – le deuxième trimestre devrait troisième mois consécutif. Le taux de chômage (15,3% en mars) est en  
voir le début de la reprise tant attendue en Espagne.  
baisse lente mais progressive depuis le pic d’août 2020 (16,7%).  
Sur le plan sanitaire, tout d’abord, la campagne de vaccination continue Le repli d’activité enregistré cet hiver a conduit le gouvernement à  
d’accélérer, la barre des 500 000 injections quotidiennes ayant été revoir ses prévisions de croissance à la baisse et, à l’inverse, celui du  
franchie pour la première fois le 30 avril, tandis que le nombre de déficit public à la hausse. Dans son programme de stabilité, fourni le  
contaminations à la Covid-19 est repassé sous le seuil des 200 cas 7 mai à la Commission européenne, l’exécutif espagnol table désormais  
pour 100 000 habitants (moyenne journalière sur 7 jours). L’état sur un rebond du PIB réel de 6,5% en 2021, et un retour au niveau  
d’urgence sanitaire a officiellement pris fin le 9 mai. Désormais, les d’activité antérieur à la crise du coronavirus au plus tôt fin 2022. Le  
régions autonomes décideront des mesures de restriction, ce qui offrira ratio de déficit public sur PIB pour 2021 a été révisé à la hausse, à 8,4%  
davantage de flexibilité et devrait aider l’activité économique à mieux désormais. Ces prévisions restent encore très fortement suspendues à  
se relancer.  
la saison touristique à venir qui pourrait connaître, avec l’accélération  
des campagnes de vaccination en Europe et la mise en place très  
prochaine d’un passeport sanitaire européen, une reprise d’activité  
meilleure qu’espéré il y a encore quelques semaines.  
Cette embellie sur le front de la Covid-19 s’est très logiquement  
répercutée sur la confiance des entreprises et celle des ménages,  
qui ont poursuivi leur net redressement en avril, comme le montre  
notre baromètre. L’indice composite PMI a, par exemple, bondi en avril  
Guillaume Derrien  
(
+5,1 points à 55,2), porté par un net regain d’optimisme dans les  
services (+6,5 points à 54,6). Une amélioration des enquêtes d’opinion  
qui doit encore se matérialiser dans les chiffres de l’emploi : selon  
l’office pour l’emploi espagnol (SEPE), le nombre de travailleurs inscrits  
1
Les données sont ajustées des variations saisonnières.  
ESPAGNE : ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
Production industrielle  
1
1
0
0
.5  
.0  
.5  
.0  
--- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
PMI emploi  
Taux de chômage  
PMI nouvelles commandes à l’export  
IPCH  
-
-
0.5  
1.0  
PMI services  
-1.5  
Climat des affaires - construction  
PMI manufacturier  
Climat des affaires  
Exportations  
Confiance des ménages  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Ventes de détail  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro et  
leur valeur fluctue ici entre -1,5 et +1,5. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés)  
:
un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2732 articles et 723 vidéos