EcoWeek

Les pressions désinflationnistes s’intensifient dans les services

Eco week 20-33// 11 septembre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
6
BAROMÈTRE  
ITALIE : LES PRESSIONS DÉSINFLATIONNISTES S’INTENSIFIENT DANS LES SERVICES  
Le rattrapage de l’activité a été bien plus marqué dans le secteur 1996). Cette tension à la baisse se généralise à de nombreux secteurs  
industriel, porté par un rebond des dépenses en biens de consommation. (transports, communication, loisir, alimentaire). L’indice des prix à la  
La hausse des ventes de détail sur le baromètre le montre. L’impact des consommation (IPC) total a ainsi chuté 1,3% en variation mensuelle et  
mesures sanitaires sur l’activité industrielle est, par ailleurs, moins -0,5% en glissement annuel.  
conséquent que dans les services. En effet, et à l’inverse d’autres pays  
La demande reste freinée par un taux d’épargne en hausse et un marché  
(
Espagne, France), l’indice de confiance des directeurs d’achat (PMI) du  
du travail très affaibli. L’emploi a enregistré en juillet sa première  
hausse depuis cinq mois (+84 990), mais cela ne comble qu’une infime  
partie des emplois détruits au cours des mois précédents (-556 460  
entre février et juin). Le taux de chômage atteint 9,7% en juillet. Comme  
dans de nombreux pays, le dispositif de chômage partiel a permis de  
freiner les licenciements, mais certains ne pourront être évités compte  
tenu du choc économique massif subi au premier semestre. En effet, la  
secteur manufacturier a enregistré une nouvelle progression en août  
+1,2 point à 53,1 points). Cette amélioration au cours de l’été s’observe  
(
clairement sur le baromètre. Le sous-indicateur pour les commandes  
de production a ainsi atteint son niveau le plus élevé depuis dix-huit  
mois (56,3). La production industrielle s’est redressée encore en juillet  
(
+7,4%), se situant désormais 5,3% en dessous de son niveau de février.  
À l’inverse, l’indice PMI pour les services retombe en août sous la seconde estimation du PIB réel montre une chute d’activité de 12,4% au  
barre de 50, indiquant une contraction (47,1). Les chutes d’activité T2, ce qui correspond néanmoins à une légère amélioration par rapport  
dans ce secteur ont un effet de plus en plus marqué sur les prix. aux chiffres initiaux (-12,8%).  
L’inflation dans les services (hors tabac) a, ainsi, atteint en août son  
plus faible niveau depuis le début des statistiques actuelles (janvier  
Guillaume Derrien  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Production industrielle  
-
2
.0  
PMI emploi  
1.0  
Taux de chômage  
0
.0  
-
-
1.0  
2.0  
PMI nouvelles commandes  
à l’export  
IPCH  
-3.0  
-
-
-
-
4.0  
5.0  
6.0  
7.0  
PMI services  
-8.0  
Climat des affaires - construction  
PMI manufacturier  
Climat des affaires  
Exportations  
Confiance des ménages  
Ventes de détail  
SOURCE: THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type).  
Ces z-scores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue ici entre -8 et +2. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques  
actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés) : un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de  
l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2505 articles et 646 vidéos