EcoWeek

Peut-être la fin du commencement

Eco week 21-12 // 26 mars 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
7
BAROMÈTRE  
ROYAUME-UNI, PEUT-ÊTRE LA FIN DU COMMENCEMENT  
Particulièrement endeuillé par l’épidémie de Covid-19 (plus de le cas des enquêtes auprès des directeurs d’achat, plus optimistes, ou  
1
26 000 Britanniques y ont déjà succombé), le Royaume-Uni n’en encore des rapports de mobilité fournis par le moteur de recherche  
reste pas moins l’un des pays qui, aujourd’hui, vaccinent le plus. Avec Google, moins figés. Présenté le 3 mars dernier par le Chancelier de  
1 millions de doses injectées depuis le début de l’année, le taux de l’Échiquier Rishi Sunak, le Budget de la prochaine année fiscale (avril  
3
couverture de sa population atteint 46%, contre 14% seulement dans 2021-avril 2022) se veut résolument combatif. Déjà très sollicité  
l’Union européenne (UE), dont le retard comme le degré de frustration en 2020 (où les déficits publics se sont affichés à 16,9% du PIB), il  
vis-à-vis de son fournisseur britannique augmentent.  
prévoit d’engager directement 60 milliards de livres, ou 3 points de  
PIB supplémentaires, dans l’économie afin de l’aider à surmonter  
l’épidémie. Le temps des sacrifices (hausse du taux de l’impôt sur les  
sociétés, gel des barèmes de l’impôt sur les revenus, etc.) viendra, lui,  
plus tard… en 2023.  
Conséquence outre-Manche, la maladie régresse. Avec désormais  
moins de 90 décès quotidiens (contre 1 500 au pic de la vague  
épidémique de janvier) et un taux de contaminations au plus bas  
depuis l’apparition du virus, l’espoir d’en sortir se matérialise enfin.  
Soumise à la double peine du Brexit et de la crise sanitaire, l’économie  
parvient même à se stabiliser. En janvier, un confinement strict ainsi  
qu’une chute historique des exportations vers l’UE - conséquence de la  
réintroduction des barrières non-tarifaires - ont encore fait baisser le  
PIB de 3%, après que celui-ci eut déjà chuté de près de 10% en 2020.  
Mais depuis, les indicateurs d’activité se redressent. C’est notamment  
Jean-Luc Proutat  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
Taux de change effectif  
1
.5  
--- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
PMI manufacturier - emploi  
1.0  
Production industrielle  
0
0
.5  
.0  
-
-
-
-
-
0.5  
1.0  
1.5  
2.0  
2.5  
PMI manufacturier  
nouvelles commandes à l’export  
Taux de chômage  
PMI services  
-3.0  
IPC  
PMI manufacturier  
Climat des affaires - industries  
Exportations  
Confiance des ménages  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Ventes de détail  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro  
et leur valeur fluctue ici entre -3 et +1,5. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés)  
:
un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2735 articles et 723 vidéos