EcoWeek

Sous la menace du Delta

Eco week 21-28 // 19 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
7
BAROMÈTRE  
ROYAUME-UNI : SOUS LA MENACE DU DELTA  
Avec près de 35 000 contaminations quotidiennes recensées la semaine dernière, la Covid-19 gagne à nouveau du terrain au Royaume-Uni. En  
cause, le variant « indien », rebaptisé Delta, 40% à 60% plus transmissible que son prédécesseur « anglais » (rebaptisé Alpha). Signe néanmoins  
encourageant et preuve de l’efficacité du vaccin, l’augmentation des formes graves apparait nettement atténuée au regard des vagues antérieures.  
D’après les statistiques du National Health Service, le taux de conversion en hospitalisations des cas d’incidence pourrait avoir été divisé par  
quatre, dans une population désormais majoritairement vaccinée (51% des Britanniques ont reçu deux doses). Face à cette situation, à mi-chemin  
entre la flambée épidémique et l’immunité collective, le gouvernement a finalement décidé de laisser faire. De manière un peu contradictoire,  
chacun est désormais « invité » à appliquer des mesures qui ne s’imposent plus légalement, tels les jauges de personnel en entreprise, le port  
du masque dans les transports publics ou l’exigence du « pass sanitaire ». La suite est à écrire mais, de l’aveux même du premier ministre, Boris  
Johnson, elle pourrait se traduire par une envolée des contaminations, jusqu’à 100 000 cas par jour. Fût-elle freinée, la courbe des décès, qui  
s’était stabilisée sous la barre des 130 000 victimes, remonterait immanquablement.  
Ne plus entraver l’économie au moment où celle-ci redémarre, quitte à composer avec le principe du « quoi qu’il en coûte ». De fait, tous les  
indices de la conjoncture britannique témoignent d’un très fort rebond de l’activité au deuxième trimestre de 2021, qui verrait le PIB progresser  
de 4% à 5% par rapport au trimestre précédent et revenir à 95% de son niveau pré-pandémique. Bien visible sur notre « baromètre », l’explosion  
des ventes au détail, qui a accompagné la levée des restrictions sanitaires, promet des chiffres de consommation privée particulièrement élevés.  
Jean-Luc Proutat  
ROYAUME-UNI : ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Taux de change effectif  
6
5
4
3
2
1
0
.0  
.0  
.0  
.0  
.0  
.0  
.0  
PMI manufacturier - emploi  
Production industrielle  
PMI manufacturier  
nouvelles commandes à l’export  
Taux de chômage  
-
-
-
1.0  
2.0  
3.0  
PMI services  
IPC  
PMI manufacturier  
Ventes de détail  
Exportations  
SOURCES : REFINITIV, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro  
et leur valeur fluctue ici entre -3 et +6. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés)  
:
un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2764 articles et 733 vidéos