EcoWeek

France : franche éclaircie conjoncturelle en juin

Eco week 20-25 // 26 juin 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
7
BAROMÈTRE  
FRANCE : FRANCHE ÉCLAIRCIE CONJONCTURELLE EN JUIN  
Encore timide en mai, l’éclaircie conjoncturelle est franche en juin. Les perspectives semblent, en revanche, meilleures du côté de la  
De par sa construction, notre baromètre n’en porte pas encore la trace, consommation des ménages en biens. En mai et juin, la proportion  
mais elle est aussi remarquable que la chute qui l’a précédée. L’indice de ménages jugeant opportun de faire des achats importants est en  
composite PMI de Markit est repassé en zone d’expansion, à 51,3 très forte hausse et, en mai, l’enquête de la Banque de France sur le  
(
(
estimation préliminaire), retrouvant presque son niveau d’avant-crise commerce de détail montre un très fort rebond. Dans ses deux der-  
52 fin 2019). Le terrain perdu en mars-avril a été quasiment regagné. nières notes de conjoncture (27 mai et 17 juin), l’INSEE fait état d’un  
Dans le secteur manufacturier, le climat des affaires rebondit même redémarrage plus rapide de la consommation (qui se situe, en juin, 5%  
au-delà, retrouvant, à 55,5, son plus haut niveau depuis février 2018. en-deçà de son niveau en situation « normale ») que de la production  
Dans les services, l’écart à combler n’est que de 2 points.  
(-12%).  
Le message est un peu moins optimiste du côté des enquêtes de l’IN- Les nouvelles sont également encourageantes sur le front du marché  
SEE. Le rebond est conséquent pour l’indice composite (+18 points), les du travail : le nombre de demandeurs d’emplois inscrits en catégorie  
services (+26 points) et le commerce de détail (+21 points), mais il l’est A à Pôle emploi a reflué de 3,3% m/m en mai et les déclarations d’em-  
nettement moins dans l’industrie (+7 points)*. À 78, l’indice composite bauche de plus d’un mois (hors intérim) ont rebondi de 76% m/m ce  
est seulement moins bas ; il reste très en-deçà de sa moyenne de ré- même mois. Les ménages continuent toutefois de percevoir négative-  
férence 100. Entre mai et juin, il a à peine repris la moitié du terrain ment la situation, leurs craintes concernant l’évolution du chômage  
perdu en mars-avril. L’amélioration reste due au vif redressement des ayant à nouveau augmenté en juin, même si ce n’est que légèrement.  
soldes d’opinion relatifs aux évolutions futures, tandis que ceux rela-  
tifs aux évolutions passées demeurent très dégradés. Cela compromet  
l’anticipation qu’avril marque le creux de la production industrielle et  
mai le début de son redressement.  
* Depuis avril, l’INSEE ne fournit plus l’indicateur synthétique du climat des affaires dans le  
bâtiment, seulement les soldes d’opinions qui le composent.  
Hélène Baudchon  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Climat des affaires - industrie  
2
Exportations des biens  
1
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Climat des affaires - services  
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Production industrielle  
Climat des affaires - construction  
Dépenses de consommation  
des ménages en biens  
Climat des affaires - commerce de  
détail  
Taux de chômage  
Climat de l’emploi  
Core IPCH  
Confiance des ménages  
IPCH  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar et le graphique de la surprise sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme  
exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue entre -3 et 3 la plupart du temps. Sur le radar, la zone en  
bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés) : un élargissement de la zone  
bleue indique une amélioration de l'indicateur d'activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2454 articles et 632 vidéos