Graphiques de la semaine

Italie : La remontée des taux fixes des crédits immobiliers favorise les taux variables

08/11/2022

En seulement sept mois, la part des taux variables dans le total des crédits nouveaux à l’habitat aux ménages italiens a plus que triplé. Elle est passée de 15,8% en février 2022 à 60,9% en septembre 2022. Ce dernier niveau est inédit depuis février 2015 (où, dans un contexte de forte baisse, la part des taux variables était passée de 81,1% en février 2014 à 37,7% en août 2015).

Italie : crédits nouveaux à l'habitat des ménages*

Le récent regain d’intérêt des ménages italiens pour les crédits à l’habitat à taux variable procède, à l’évidence, de la hausse de 136 points de base (bp), en moyenne, des crédits à taux fixe entre janvier 2022 (1,48%) et septembre 2022 (2,84%). La hausse enregistrée depuis le début de l’année 2022 par les crédits à l’habitat à taux variable est plus modeste (55 bp). L’écart avec le taux fixe est ainsi porté à 96 bp, ce qui n’avait plus été observé depuis février 2015. Le choix du type de taux en matière de financement du logement semble donc largement dicté par l’écart entre les taux fixes et les taux variables.

Dans la perspective d’une poursuite de la remontée des taux et d’un renchérissement du coût des ressources bancaires, la hausse de la part des crédits à taux variable est certes de nature à préserver davantage les marges bancaires mais aussi à accroître la sinistralité, en augmentant la charge liée aux intérêts pour les emprunteurs. À l’inverse d’autres pays de la zone euro[1], l’ESRB[2] n’a pas adressé à l’Italie d’alerte ou de recommandation concernant d’éventuelles vulnérabilités du secteur de l’immobilier résidentiel en 2021, comme en 2019. En effet, l’augmentation récente des crédits à l’habitat (5% au 31 mars 2022) apparaît cohérente avec celle des prix de l’immobilier (4% au 31 décembre 2021). Par ailleurs, le taux d’endettement (44%[3]) et le taux d’effort (11%[4]) des ménages italiens sont parmi les plus faibles de la zone euro[5].

[1] Allemagne, Autriche, Bulgarie, Croatie, Hongrie, Liechtenstein et Slovaquie, cf. ESRB, 2022, Vulnerabilities in the residential real estate sectors of the EEA countries, February 2022

[2] European Systemic Risk Board

[3] Ratio de la dette des ménages sur PIB.

[4] Paiement des intérêts et amortissement du capital rapporté au revenu, cf. Drehmann et Al., 2015, How much income is used for debt payments? A new database for debt service ratios, BIS Quarterly Review, September 2015

[5] ECB, 2022, Financial Stability Review, May 2022

LES ÉCONOMISTES EXPERTS AYANT PARTICIPÉ À CET ARTICLE
Thomas HUMBLOT
Equipe : Economie bancaire