EcoWeek

Baisse purement technique de l’impulsion du crédit en mars 2021, rebond attendu de la demande au T2

Eco week 21-17 // 3 mai 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
6
BAROMÈTRE  
IMPULSION DU CRÉDIT : BAISSE PUREMENT TECHNIQUE EN MARS 2021, REBOND ATTENDU DE LA DEMANDE AU T2  
La baisse de l’impulsion du crédit dans la zone euro (qui reflète le recul, publiée le 30 avril, le PIB réel de la zone euro a enregistré un nouveau  
sur un an, de la croissance annuelle de l’encours), très accentuée en recul au premier trimestre 2021 (-0,6% t/t, après -0,7% t/t au quatrième  
mars 2021, procède d’un effet de base et était, à ce titre, largement 2020) et était encore inférieur de 5,5% à son niveau du quatrième  
attendue. L’introduction des mesures de soutien au financement des trimestre 2019, ces évolutions illustrent le rôle contra-cyclique du  
entreprises par les gouvernements de la zone euro a, en effet, conduit crédit bancaire, très atypique dans un tel contexte économique et très  
à une croissance exceptionnelle des encours de prêts bancaires aux différent, par exemple, de ce qui avait été observé au cours de la crise  
sociétés non financières (SNF) à partir de mars 2020. En dépit de cet de 2008.  
important effet de base négatif, leur croissance annuelle apparaissait  
Pour le second trimestre 2021, en cohérence avec le rebond attendu de  
d’ailleurs encore consistante en mars 2021 (+5,2%), surtout au regard du  
l’activité économique (et sous l’hypothèse d’un contrôle de la situation  
contexte économique. Abstraction faite de la période mars 2020-février  
sanitaire n’imposant pas de restrictions préjudiciables à l’activité  
2
021, il faut remonter au lendemain de la crise précédente pour  
économique), les banques interrogées par la BCE dans le cadre de  
la Bank Lending survey (conduite entre les 11 et 26 mars 2021, dont  
retrouver des taux de progression aussi élevés (+5,5% en avril 2009).  
Les encours de prêts aux ménages enregistrent, pour leur part, des les résultats ont été publiés le 19 avril) anticipaient une accélération  
évolutions moins dynamiques (+3,3% sur un an en mars 2021) mais leur de la demande de financements, tant de la part des entreprises  
impulsion, continûment négative depuis avril 2020 et en recul entre que des ménages. Les établissements de crédit prévoyaient dans le  
décembre 2020 et février 2021, est remontée à -0,1% en mars 2021. même temps de resserrer modérément leurs critères d’octroi, mais  
Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la progression moins que ce qui était envisagé au cours du trimestre précédent (la  
annuelle des encours des prêts aux ménages a donc quasiment renoué baisse du resserrement prévu étant plus significative pour la clientèle  
avec celle qui prévalait au moment de l’introduction des premières d’entreprises).  
mesures de restriction sanitaires, ce qui constitue plutôt un signe  
encourageant. Alors que, selon l’estimation préliminaire d’Eurostat  
Laurent Quignon  
IMPULSION DU CRÉDIT DANS LA ZONE EURO  
Impulsion du crédit*  
8
6
4
2
0
2
4
6
8
10  
12  
14  
16  
%
PIB réel vs Crédits bancaires  
Taux de croissance  
annuel **, %  
6
1
12  
8
4
0
4
8
-
-
-
-
Ménages  
SNF  
Secteur privé  
PIB réel, %, y/y  
-
-
Ménages  
SNF  
Secteur privé  
PIB réel, %, y/y  
-
-
-
-
-12  
-
-
16  
20  
2
007 2009 2011 2013 2015 2017 2019 2021  
2007  
2009  
2011  
2013  
2015  
2017  
2019  
2021  
Enquête de la BCE sur la distribution du crédit,  
résultats attendus (SNF)  
Enquête de la BCE sur la distribution du crédit,  
résultats attendus ( Ménages)  
1
00  
5
0
50  
25  
6
4
2
0
5
0
-
-
-
2
4
6
-
-
-
5
0
10  
15  
-25  
-50  
-75  
Demande de crédit à la consommation-8  
0
Conditions de crédit à la consommatio n- 10  
Demande de crédit immobilier  
Conditions de crédit immobilier  
PIB réel, %, y/y [é.d.]  
Conditions de crédit aux SNF  
Demande de prêt des SNF  
PIB réel, %, y/y [é.d.]  
-12  
14  
-16  
-
-
50  
-20  
2
007 2009 2011 2013 2015 2017 2019 2021  
2007 2009 2011 2013 2015 2017 2019 2021  
SOURCES : BCE, ENQUÊTE DE LA BCE SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT, CALCULS BNP PARIBAS  
*
l'impulsion du crédit est mesurée comme la variation annuelle du taux de croissance annuel des prêts des IFM ** corrigés des titrisations  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2730 articles et 721 vidéos