EcoWeek

Etats-Unis : pulsation accélérée

Eco week 21-18 // 10 mai 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
9
BAROMÈTRE  
ÉTATS-UNIS : PULSATION ACCÉLÉRÉE  
Le vaccin tient ses promesses, Joe Biden aussi. Les quelque 400 mil- Au-delà d’un bilan humain tragique - près de 580 000 morts recensés à  
liards de dollars de chèques distribués au titre du stimulus bill et l’im- ce jour - la Covid a eu pour effet d’exclure du marché du travail des mil-  
munité partielle acquise contre la Covid-19 font que les Américains lions d’Américains, pour certains de manière durable. Si les créations  
circulent et dépensent à nouveau beaucoup. Vraiment beaucoup. Au de postes ont repris (+266 000 dans le secteur non agricole en avril, un  
terme d’un mois de mars de tous les records, leur consommation a chiffre inférieur aux attentes) et permis de ramener le taux chômage  
bondi de plus de 10% au premier trimestre (en rythme annualisé, r.a.). aux environs de 6% (6,1% en avril), elles sont loin d’avoir résorbé le  
Le PIB a connu une croissance de 6,4% (r.a.), qui va encore accélérer déficit d’emplois dû à l’épidémie, encore mesuré à 8,5 millions. Le taux  
dans les semaines et les mois à venir. À l’été 2021, il aura dépassé son de participation des Américains à la population active reste, quant à lui,  
niveau de fin 2019 et effacé ses pertes liées à la pandémie.  
historiquement bas (61,7% en avril), signe que le retour à la normale  
n’est pas encore là.  
Au même titre que le renchérissement des matières premières - les  
cours des métaux industriels tutoient les sommets - et la pénurie de  
composants électroniques, la mise sous tension de l’économie améri-  
caine réveille les anticipations d’inflation. Le taux des swaps indexés  
à 10 ans a poursuivi sa remontée au cours des derniers jours, jusqu’à  
dépasser 2,5%, ce qui ne s’était plus vu depuis 2014. De fait, les prix à  
la consommation s’animent : leur hausse sur un an a été de 2,6% en  
mars ; il est probable qu’elle dépasse 3% en avril, lorsque les indices se  
compareront à ceux, anormalement bas, du printemps 2020. Il s’agit là  
de statistiques économiques qui indiquent un rattrapage, mais disent  
finalement peu d’autres séquelles de la crise, hélas plus profondes.  
Jean-Luc Proutat  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
ISM  
manufacturier  
.0  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
-
4
Production industrielle  
3.0  
ISM Services  
2
1
0
.0  
.0  
.0  
Mises en chantier  
de logements  
Confiance des ménages  
-
-
-
-
1.0  
2.0  
3.0  
4.0  
Taux de chômage  
Consommation des ménages  
Emplois non agricoles  
Déflateur de la consommation sous-jacente  
Salaire horaire moyen  
Inflation  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro  
et leur valeur fluctue ici entre -4 et +4. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés)  
:
un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2732 articles et 723 vidéos