EcoWeek

La guerre en Ukraine, facteur de durcissement des condition d'accès au crédit des entreprises

Eco week 22-18 // 2 mai 2022  
economic-research.bnpparibas.com  
7
BAROMÈTRE  
ZONE EURO : LA GUERRE EN UKRAINE, FACTEUR DE DURCISSEMENT DES CONDITIONS D ’A CCÈS AU CREDIT DES ENTREPRISES  
Au-delà du drame humain, l’offensive militaire russe en Ukraine assombrit les perspectives économiques, et avec elles les conditions d’accès  
au crédit bancaire des sociétés non financières (SNF) et des ménages de la zone euro. En mars 2022, les encours de prêts aux SNF ont décéléré  
(
+
+
+4,2% en glissement annuel après +4,5% en février) pour la première fois depuis septembre 2021 (en comparaison, le rebond du PIB réel de  
5% en g.a. au T1 2022 contre +4,7% au T4 2021, d’après l’estimation préliminaire d’Eurostat, masque un ralentissement en rythme trimestriel,  
0,2% t/t au T1 2022 contre +0,3% t/t au T4 2021). En raison d’un important effet de base (entre mars et août 2021, la quasi-interruption des  
souscriptions de prêts garantis par les SNF et les premiers remboursements avaient freiné la progression des encours de crédits), l’impulsion  
des prêts aux SNF (qui reflète la variation, sur un an, de la croissance annuelle de l’encours) a continué de se redresser – tout en demeurant  
négative - pour s’établir à -1,0% en mars 2022 (contre -2,6% en février). Le dynamisme des encours de crédits aux ménages ne s’est pas dé-  
menti au T1 2022 (+4,5% en g.a. en mars 2022), soutenu tant par la faiblesse exceptionnelle des taux d’intérêt que par les anticipations de leur  
remontée. Au total, l’impulsion du crédit bancaire aux SNF et aux ménages est repassée en territoire positif au T1 2022 pour s’établir à 1,2% en  
mars 2022.Dans le cadre de l’enquête de la BCE sur la distribution du crédit (la Bank Lending survey, conduite entre les 7 et 22 mars 2022), les  
banques interrogées anticipaient un tassement de la demande de crédits des ménages au T2 2022 (baisse de la demande de prêts à l’habitat,  
stabilisation de la demande de crédits à la consommation), en écho à la dégradation de l’indice de confiance des ménages européens depuis  
la fin février. Elles projetaient, par ailleurs, de durcir les critères d’octroi pour tous les types de prêts aux ménages. Mais les répercussions  
économiques de la guerre en Ukraine sur l’activité et les prix des intrants (énergie, matières agricoles, métaux), la nouvelle vague de contami-  
nations de Covid-19 en Chine, les difficultés persistantes d’approvisionnement, le remboursement des prêts garantis par les États et la hausse  
des taux d’intérêt qui se profile menacent, surtout, de fragiliser la situation financière des SNF. Les banques interrogées par la BCE anticipaient,  
pour le T2 2022, un resserrement très prononcé des conditions d’accès au crédit pour les entreprises. L’amplitude du durcissement annoncé  
est certes moindre que celui annoncé lors de la grande crise financière de 2008. Il est toutefois d’une ampleur comparable à celui prévu lors de  
l’enquête de juillet 2020 alors que les craintes quant à l’incidence de la crise du coronavirus sur les risques de crédit étaient fortes, ou encore à  
celui envisagé en janvier 2012 alors que la crise des dettes souveraines avait renchéri le coût de la dette obligataire des banques européennes.  
Céline Choulet  
IMPULSION DU CRÉDIT EN ZONE EURO  
Impulsion du crédit*  
Taux de croissance  
annuel **, %  
PIB réel vs Crédits bancaires  
1
6
2
8
4
0
4
8
%
1
6
2
8
4
0
4
8
1
1
-
-
-
-
-12  
-16  
-20  
Ménages  
SNF  
Secteur privé  
PIB réel, %, y/y  
Ménages  
SNF  
Secteur privé  
PIB réel, %, y/y  
-
-
-
12  
16  
20  
2
007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
2007  
50  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
Enquête de la BCE sur la distribution du crédit,  
résultats attendus (SNF)  
Enquête de la BCE sur la distribution du crédit,  
résultats attendus (ménages)  
16  
1
00  
20  
1
8
4
0
2
2
5
1
0
5
0
0
0
-25  
-50  
-
4
Demande de crédit à la consommation  
0
-8  
Conditions de crédit à la consommation  
-
10  
-
12  
Conditions de crédit aux SNF  
Demande de prêt des SNF  
PIB réel, %, y/y [é.d.]  
Demande de crédit immobilier  
Conditions de crédit immobilier  
PIB réel, %, y/y [é.d.]  
-
75  
-16  
-20  
-
50  
-20  
-100  
2007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
2007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
*
L'impulsion du crédit est mesurée comme la variation annuelle du taux de croissance annuel des prêts des IFM ** corrigés des titrisations  
SOURCES: BCE, ENQUÊTE DE LA BCE SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT, CALCULS BNP PARIBAS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1811 articles et 362 vidéos