EcoWeek

Baisse de la fréquentation des commerces et des établissements de loisirs en Europe

Eco week 21-15 // 19 avril 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
9
BAROMÈTRE  
BAISSE DE LA FRÉQUENTATION DES COMMERCES ET DES ÉTABLISSEMENTS DE LOISIRS EN EUROPE  
Le nombre de cas de contamination à la Covid-19 continue d’augmenter Enfin, les campagnes de vaccination continuent de progresser dans le  
dans le monde : près de 766 231* nouveaux cas ont été enregistrés pour monde, notamment dans l’Union européenne où l’on enregistre une  
la seule journée du 17 avril, chiffre dépassant le pic de la deuxième forteaccélération. Cerythmerestetoutefoistrèsinférieuràceluiobservé  
vague du mois de janvier dernier. C’est en Asie que l’on observe la plus aux États-Unis, ces derniers enregistrant la plus forte progression sur  
forte augmentation (352 647). En Europe et sur le continent américain, un mois (+16,15 points). Au Royaume-Uni, la campagne de vaccination  
le nombre de nouveaux cas progresse également, avec 186 830 et continue sa progression : près de 50 % de la population y a reçu au  
2
14 881 respectivement (graphique 1).  
moins une dose. Cependant, le pays connaît un ralentissement de sa  
campagne depuis une semaine. Ce ralentissement est notamment dû  
au retard de livraison des doses du vaccin AstraZeneca produites en  
Inde (graphique 2).  
Face à la recrudescence de la pandémie, la fréquentation des  
commerces et des établissements de loisirs** a baissé durant la  
semaine du 4 au 11 avril dans les principaux pays développés et  
particulièrement en Europe par rapport à la semaine précédente.  
Au cours de cette semaine, la fréquentation en France a accusé une  
baisse de -14,3 points. La France est le pays d’Europe où l'épidémie  
de Covid-19 est actuellement la plus virulente. En Allemagne, en  
Belgique et en Italie la fréquentation a baissé respectivement de -9,3  
points, -7,3 points et -4,4 points. Aux États-Unis, avec l’accélération de  
la vaccination, la fréquentation a augmenté légèrement (+2,9 points)  
Tarik Rharrab  
*
*
Moyenne mobile sur 7 jours  
*Les rapports sur la mobilité de Google indiquent dans quelle mesure la fréquentation  
(
graphique 3). Par ailleurs l’indicateur de substitution hebdomadaire  
des différents lieux et sa durée varient par rapport à une référence. Cette référence est  
la valeur de la médiane, pour un jour donné, calculée sur la période de cinq semaines,  
comprise entre le 3 janvier et le 6 février 2020. Un chiffre de -30% montre donc une  
fréquentation qui est 30% en-dessous de la valeur de référence. Ces rapports montrent  
de la croissance en glissement annuel du PIB continue de fléchir en  
Europe. L’Italie est le seul pays d’Europe qui voit son indicateur se  
redresser. À noter que l’indicateur continue sa dynamique au Japon. Cet  
indicateur est établi par l’OCDE à partir de données issues de Google  
Trends (requêtes portant sur la consommation, le marché du travail, des tendances sur plusieurs semaines et leurs données les plus récentes datent de  
l’immobilier, l’activité industrielle ainsi que sur l’incertitude). Notons deux ou trois jours environ, ce qui correspond au temps nécessaire pour produire les  
toutefois que ces calculs pourraient refléter en partie un effet de base  
graphique 3).  
rapports. Nous utilisons une moyenne mobile sur sept jours des données brutes dans les  
(
rapport sur la mobilité de Google.  
NOMBRE DE NOUVEAUX CAS DE COVID-19 PAR JOUR  
MOYENNE MOBILE SUR 7 JOURS)  
PART DE LA POPULATION AYANT REÇU AU MOINS UNE DOSE DE VACCIN  
(
La part de la population ayant reçu au moins une dose du vaccin Covid-19 (17 Avril)  
Variation en pp entre le 6 Mars et le 6 Avril [é.d.]  
Asie hors la Chine  
Europe  
Amérique  
Afrique  
4
3
3
2
2
1
1
00000  
50000  
00000  
50000  
00000  
50000  
00000  
6
6
5
5
0
5
20  
18  
Variation en pp entre le 18 Mars et le 17 Avril [é.d.]  
1
6
50  
4
4
3
3
2
2
5
0
5
0
5
0
14  
1
2
10  
8
6
15  
4
1
0
5
0
5
0000  
0
2
0
0
1/20  
04/20  
07/20  
10/20  
01/21  
04/21  
GRAPHIQUE 1  
SOURCES : UNIVERSITE DE JOHNS-HOPKINS (19/04/2021), BNP PARIBAS  
GRAPHIQUE 2  
SOURCES : OUR WORLD IN DATA (AU 19/04/2021), BNP PARIBAS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2701 articles et 713 vidéos