Graphiques de la semaine

2022, vers un nouveau pic probable des émissions de CO2

13/09/2022
Nouveau pic probable des émissions de CO2

L’année 2022 n’est pas terminée mais il est probable qu’elle marquera, après le pic de 2019, un record absolu en termes de rejets de gaz à effet de serre (GES).

La reprise du trafic, aérien ou routier, l’intensification du recours au charbon comme substitut au gaz russe, ou tout simplement le fait que l’économie mondiale soit restée en expansion malgré une Chine et des États-Unis moins allants, laissent peu de place au doute.

Dans sa dernière Global Energy Review, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) note que 2021 avait déjà vu les émissions de CO2 augmenter fortement par rapport à 2020 (+6%) du fait de la reprise post-Covid. Le charbon, encore lui, avait été l’un des principaux animateurs du rebond. Avec les autres énergies fossiles (pétrole et gaz) il représente encore 80% du mix primaire mondial, une part assez stable depuis dix ans, qu’il faudrait pourtant réduire.

Dans son 6e rapport de 2021 à destination des décideurs, le Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) indique que la concentration de CO2 dans l’atmosphère a déjà atteint 410 parties par million et occasionné un réchauffement global de 1,07°C (meilleure estimation) par rapport à l’ère préindustrielle. Au regard des trajectoires soutenables fixées à Paris en 2015, la sortie de route menace et exacerbe les prises de conscience. Dans l’Union européenne, le plan « Fit for 55 » fixe un agenda très ambitieux en matière de réduction des GES à l’horizon 2030, la neutralité carbone étant toujours visée pour 2050. De la réforme du système d'échange de quotas d'émission à la mise en place d’un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières, en passant par la révision des directives sur les énergies renouvelables ou la création d’un fonds social pour le climat, la liste des propositions établie par la Commission est longue. Reste à l’appliquer.

LES ÉCONOMISTES EXPERTS AYANT PARTICIPÉ À CET ARTICLE
Jean-Luc PROUTAT
Equipe : Projections économiques