eco TV Week
Pays émergents : une reprise des investissements de portefeuille à contre-temps ?   19/07/2019

La poursuite du ralentissement de la croissance dans les pays émergents contraste avec le rebond des investissements de portefeuille vers ses mêmes pays émergents depuis le dernier trimestre 2018. Comment interpréter cet énigme en apparence ?

États-Unis : des raisons de faire la fête ?   05/07/2019
Il y a eu, cette semaine, deux raisons de se réjouir aux États-Unis, avec, tout d’abord, la célébration du 4 juillet et, ensuite, le début du 121e mois d’expansion économique, la plus longue de l’histoire américaine.
Le projet de nouvelle crypto-monnaie « Libra »   28/06/2019
Le projet de nouvelle crypto-monnaie « Libra » que Facebook prévoit de lancer en 2020 soulève plusieurs interrogations et appelle une réponse adaptée du régulateur.
L’atterrissage en douceur, plus difficile que jamais   21/06/2019
La Fed a franchi une étape clé et s’apprête désormais à adopter une politique plus accommodante.
BCE : accommodante mais prudente   07/06/2019
La BCE a annoncé l’extension de sa forward guidance et a précisé les modalités de ses prêts à long terme pour les banques de la zone euro.
voir aussi les vidéos EcoTV

Sur le même thème

L’épouvantail de la dette 07/02/2019
Le ralentissement de la croissance économique se confirme alors que l’endettement privé est tout juste stabilisé. Doit-on s’en inquiéter ?
La vulnérabilité externe des pays émergents : 10 ans après 12/09/2018
La dette des secteurs public et privé des économies émergentes s’est accrue depuis dix ans. Les pays d’Asie, en particulier la Chine, font principalement face à un problème d’endettement en monnaie locale ; seule l’Indonésie a vu sa dette en dollars (en pourcentage du PIB) augmenter fortement. En revanche, les pays d’Amérique latine, la Turquie et l’Afrique du Sud ont affiché une hausse importante de la dette en dollars de leurs entreprises. Dans les pays du Golfe, ce sont les gouvernements qui ont financé sur les marchés obligataires internationaux les déficits importants apparus suite à la chute des prix du pétrole de 2014-2015. Les emprunteurs émergents ont donc largement profité du contexte mondial de liquidité abondante et de taux US faibles des années qui ont suivi la crise de 2008. Certains pays, au-devant desquels la Turquie, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud et l’Indonésie, affichaient les ratios d’endettement en dollars les plus dégradés à la fin du premier trimestre 2018 – soulignant leur forte vulnérabilité au resserrement de la politique monétaire américaine et à l’actuel mouvement de dépréciation de leurs monnaies.
Coup de froid 18/05/2018
La dette importante en dollars accumulée par les émetteurs des marchés émergents ces dernières années, en particulier les entreprises, a accru leur sensibilité à l’appréciation du billet vert. La hausse des rendements des Treasuries, le raffermissement soudain du dollar et des problèmes spécifiques à certains pays ont déclenché des sorties de portefeuille considérables et un fléchissement des devises émergentes.
Maillons faibles 14/05/2018
Les rapports du FMI publiés mi-avril insistent une fois de plus sur la vulnérabilité financière extérieure et l’endettement des pays émergents et en développement. Les risques potentiels qui en découlent sont cependant très ciblés sur les PED à faible revenu. Au sein des grands émergents, l’Argentine, l’Égypte et l’Afrique du Sud présentent aussi des points de faiblesse…

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2175 articles et 572 vidéos