EcoWeek

Commerce international : la baisse des tensions sur les échanges continue

Eco week 22-30 // 25 juillet 2022  
economic-research.bnpparibas.com  
6
BAROMÈTRE  
COMMERCE INTERNATIONAL : LA BAISSE DES TENSIONS SUR LES ÉCHANGES CONTINUE  
Même si les délais d’approvisionnement restent historiquement longs, l’indice PMI s’est progressivement amélioré depuis l’automne dernier,  
1
passant de 34,8 en octobre 2021 à 42,3 en juin (graphique 6) . Selon l’enquête sectorielle PMI, la réduction des délais s’observe dans la plupart  
des industries, notamment dans l’automobile, les équipements électroniques ainsi que dans l’agroalimentaire. Résultats de ces délais raccourcis,  
l’indicateur des arriérés de travail (backlogs of work) a enregistré sa plus forte chute en plus de deux ans, passant de 52,7 en mai à 50,0 en  
juin. L’indice agrégé des tensions sur les chaînes de valeur, publié par la Réserve fédérale de New York, corrobore ces évolutions positives. Il est  
retombé à son plus bas niveau depuis mars 2021 (graphique 3). Ces améliorations, lentes mais continues, devraient contribuer à apaiser une  
partie des tensions inflationnistes pesant notamment sur les biens manufacturiers.  
Cette baisse des tensions est en partie le fruit d’un trafic maritime mondial moins perturbé. Ce dernier se fluidifie petit à petit et les goulets  
d’étranglement dans les ports, notamment ceux de la côte ouest des États-Unis, s’estompent. Selon les données disponibles, le temps d’attente  
moyen des navires stationnant dans le port de Los Angeles s’est réduit à 18 jours en moyenne début juillet. C’est la durée la moins élevée depuis  
novembre 2020, proche des niveaux enregistrés avant la pandémie mondiale. Le pic avait été atteint en novembre 2021, avec une moyenne de  
1
27 jours. En parallèle, l’indicateur du fret maritime (graphique 5) a chuté de près d’un tiers par rapport à son niveau de la fin 2021, principalement  
en raison de baisses de coûts importantes pour les trajets entre l’Europe du Nord et la Chine orientale (-55% depuis la fin décembre), et entre  
la Chine orientale et la côte ouest des États-Unis (-52%). Par ailleurs, la demande mondiale est en fort ralentissement. Cela contribue aussi à  
abaisser les tensions sur le commerce international, mais pour des mauvaises raisons : les premiers résultats des enquêtes PMI pour le mois de  
juillet en zone euro (France, Allemagne) et au Japon montrent une nette détérioration de l’activité en cours au troisième trimestre 2022.  
Guillaume Derrien  
1
Un nombre croissant représente un raccourcissement des délais de livraison. Pour cette raison, l’axe des ordonnées du graphique 6 est inversé.  
INDICATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL  
1
. Indice des exportations en volume (2010 = 100)  
2. PMI manufacturier mondial - Nouvelles commandes à l'exportation  
3. Indice synthétique de tensions sur les chaînes de valeur  
Monde  
Pays avancés  
Pays émergents  
1
1
1
1
1
1
1
60  
50  
40  
30  
20  
10  
00  
60  
55  
5
4
5
4
4
0
5
0
3
2
1
35  
0
9
8
7
0
0
0
3
2
0
5
-1  
-2  
2007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
2007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
2
007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
Source: CPB, BNP Paribas  
S&P Global (Markit), BNP Paribas  
Source: Réserve Fédérale de New York  
4
. Baltic Exchange Dry Index  
5. Indice du taux de fret  
6. PMI manufacturier mondial - Délais de livraison (échelle inversée)  
6
5
4
3
2
1
000  
000  
000  
000  
000  
000  
0
12000  
10000  
8000  
6000  
4000  
2000  
0
32  
37  
42  
47  
52  
57  
62  
2
018  
2019  
2020  
2021  
2018  
2019  
2020  
2021  
2007  
2010  
2013  
2016  
2019  
2022  
Source: Baltic Exchange, BNP Paribas  
Source: Freightos, BNP Paribas  
S&P Global (Markit), BNP Paribas  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1811 articles et 362 vidéos