Graphiques de la semaine

Malgré le tiering, le taux de facilité de dépôt coûte encore EUR 1,5 md aux banques françaises

DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
Malgré le tiering, le taux de la facilité de dépôt coûte encore EUR 1,5 md aux banques françaises  
Le tiering exempte partiellement les réserves excédentaires des banques de la zone euro du taux négatif de la facilité de dépôt (-  
0,5%). Il s’applique dans la limite d’un montant égal à six fois leurs réserves obligatoires. Les banques dont les réserves  
excédentaires ne dépassent pas ce multiple peuvent, en outre, convertir tout ou partie de leur facilité de dépôt en réserves  
excédentaires. Le montant de la facilité de dépôt des 19 systèmes bancaires de la zone euro a d’ailleurs reculé de 59% entre  
septembre et décembre 2019, retombant à son niveau du printemps 2016.  
1
Nous estimons que le tiering réduit le coût des intérêts négatifs de EUR 4,0 mds en zone euro et de EUR 825 m en France . Le coût  
annuel des intérêts négatifs s’élève à EUR 4,7 mds pour les banques de la zone euro, dont EUR 3,5 mds imputables aux seules  
réserves excédentaires et EUR 1,1 md à la facilité de dépôt. S’il offre une vision pertinente de la hiérarchie des coûts entre systèmes  
bancaires, notre calcul n’apporte cependant qu’une vue immédiate ne tenant compte que des coûts directs. La prise en compte de la  
position interbancaire nette de chacun, le plus souvent de même signe que le solde des opérations avec l’Eurosystème, tend à  
amplifier les résultats obtenus.  
1
Estimations fondées sur la base de données BCE à fin décembre 2019 (réserves excédentaires et facilité de dépôt à l’échelle de la zone euro, comptes courants et  
facilité de dépôt par pays) et de données banques centrales nationales à fin octobre (réserves obligatoires par pays). Pour certains pays (Pays-Bas, Irlande, Portugal,  
Grèce), les réserves obligatoires sont estimées à partir des stocks de dépôts à vue, dépôts à terme de moins de deux ans et dépôts remboursables à échéance des  
agents privés non financiers auprès des IFM, ainsi que des dépôts des non-résidents et titres de créances de moins de deux ans. Pour chaque système bancaire, les  
réserves excédentaires à fin décembre sont extrapolées en supposant le montant des réserves obligatoires inchangé depuis octobre.  
Estimation du coût annuel des intérêts négatifs  
pour les principaux systèmes bancaires de la zone euro  
Mds €  
Grèce  
Italie  
Coût sur les réserves excédentaires non exonérées  
Coût sur la facilité de dépôt  
Portugal  
Irlande  
Belgique  
Autriche  
Espagne  
Finlande  
Pays-Bas  
Allemagne  
France  
zone euro*  
0
1
2
3
4
5
*Somme des 19 Etats membres qui la composent  
Source : BCE, banques centrales nationales  
economic-research.bnpparibas.com  
Laure Baquero  
19 février 2020  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2416 articles et 619 vidéos