Baromètre

Un été sous de meilleurs auspices

04/07/2022

Les derniers résultats de l’enquête Tankan soulignent des perspectives économiques fragiles mais stables pour l’industrie japonaise (le solde d’opinions passe de 2 à 1), tandis que la confiance dans les services reprend un peu de couleurs (le solde passe de -2 à 4). Le solde d’opinions total progresse de 0 à +2. Au sein des grandes entreprises, le redressement de la confiance est le plus marqué dans le secteur des services à la personne (+32 points, à +18) et dans l’hôtellerie et la restauration (+25 points, à -31), même si la confiance dans ce secteur reste à un niveau très bas. À l’inverse, les industries accusant les plus fortes baisses sont celles du bois (-20 points, à 0) et de la métallurgie (-16 points, à -6). Le recul des profits au cours de l’année fiscale 2022 (avril 2022 - mars 2023) a cependant été révisé à la baisse de -8,7% à -3,6%, en raison notamment des perspectives plus favorables attendues au cours du second semestre. Avec un niveau stabilisé à -24, les entreprises continuent d’indiquer d’importantes difficultés à recruter[1]. Elles ont, par ailleurs, réévalué sensiblement à la baisse leurs prévisions de taux de change pour l’année fiscale 2022, ce qui est assez logique compte tenu du niveau très conservateur indiqué dans le sondage de mars (JPY/USD119 désormais contre JPY/USD111,9 précédemment).

Avec une chute conséquente de la production industrielle en mai (-7,2% m/m), l’industrie japonaise, et en particulier l’industrie automobile (-8,0% m/m), a pâti des perturbations de l’activité en Chine liées aux mesures de confinement. Celles-ci ont été depuis assouplies et devraient se traduire par un rebond significatif de l’activité au Japon cet été. Selon le ministère de l’Industrie japonais (METI), les entreprises nippones tablent sur un accroissement de la production industrielle de 12,0% m/m en juin et de 2,5% m/m en juillet. Les indices PMI pour le secteur restent, quant à eux, plutôt bien orientés compte tenu du contexte international difficile : l’indice manufacturier baisse toutefois de 53,3 à 52,7 en juin, tandis que l’indice composite (industrie et services) grimpe de 52,3 à 53,2.

JAPON : ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS


[1] Un solde négatif indique que plus d’entreprises rapportent un manque d’emplois qu’un excès d’emplois.

Découvrir les autres articles de la publication

Edito
Un sentiment de malaise

Un sentiment de malaise

Les directeurs financiers des entreprises américaines se montrent plus pessimistes quant aux perspectives de l’économie américaine [...]

LIRE L'ARTICLE
Baromètre
L’incertitude économique se stabilise

L’incertitude économique se stabilise

Nos différents indicateurs d’incertitude sont complémentaires, en termes de portée et de méthodologie [...]

LIRE L'ARTICLE
Baromètre
Baisse de forme

Baisse de forme

Sur le plan conjoncturel, les mois se suivent et se ressemblent dans la zone euro. Ainsi, l’inflation ne cesse d’augmenter et les enquêtes de confiance de reculer, dans une ampleur qui varie et en ordre dispersé [...]

LIRE L'ARTICLE
Baromètre
Une économie fragilisée par la diffusion de l'inflation

Une économie fragilisée par la diffusion de l'inflation

La hausse des prix continue d’accélérer - l’inflation était de 5,8% a/a en juin - et le pic n’est pas atteint. Fait important, la composante énergie a enregistré une nouvelle hausse mensuelle significative de 5,3% en juin, après +9% en mars [...]

LIRE L'ARTICLE
LES ÉCONOMISTES EXPERTS AYANT PARTICIPÉ À CET ARTICLE
William DE VIJLDER
Equipe : Etudes économiques
Hélène BAUDCHON
Equipe : Economies OCDE
Guillaume DERRIEN
Equipe : Economies OCDE
Stéphane Colliac
Equipe : Economies OCDE