Perspectives

Un redémarrage en 2021 plus lent qu’ailleurs ?

er  
economic-research.bnpparibas.com  
Eco Perspectives // 1 trimestre 2021  
2
2
GRÈCE  
UN REDÉMARRAGE EN 2021 PLUS LENT QU’AILLEURS ?  
La reprise de l’activité sera pavée d’incertitudes en 2021. Le tourisme, secteur très important de l’économie grecque,  
pourrait être impacté plus durablement que d’autres industries par la crise actuelle. La chute de la fréquentation  
touristique cet été a entraîné un rebond du PIB au T3 2020 très inférieur à celui enregistré dans les autres pays  
européens. Certains indices de confiance, notamment ceux sur les perspectives de chômage, se sont dégradés cet  
automne. Le gouvernement conservateur compte s’appuyer sur les sommes importantes allouées par le fonds de  
relance européen pour financer son plan dont les détails seront finalisés début 2021. Malgré cela, l’endettement  
public pourrait rester au-delà de 200% du PIB à la fin 2021, un niveau très préoccupant sur le long terme.  
Avec un rebond trimestriel de seulement 2,3% au T3, la Grèce est le  
CROISSANCE ET INFLATION (%)  
pays européen dont le rattrapage économique a été le plus faible durant  
l’été. Au début du T4, le PIB réel se situait encore 12,1% en dessous  
1
de son niveau de fin 2019 . La chute des exportations de services –  
Croissance du PIB  
Prévisions  
.0  
Inflation  
liée au tourisme – s’est poursuivie au T3, ce qui a entraîné une forte  
contribution négative des exportations nettes au PIB, les importations  
ayant pour leur part rebondi dans le sillage de la consommation des  
Prévisions  
5
5
3
1
.0  
.0  
.0  
3.5  
1.6  
2
1.3  
ménages . La Commission européenne anticipe désormais une chute  
0.5  
0.9  
de l’activité de 9,0% en 2020, une baisse près de deux fois supérieure  
à celle initialement prévue dans le programme de stabilité. L’activité  
devrait croître de 5,0% en 2021.  
-
-
-
-
-
1.0  
3.0  
5.0  
7.0  
9.0  
-
1.3  
L’économie grecque étant fortement dépendante du tourisme, la reprise  
économique a de grandes chances d’être davantage freinée que dans  
les autres pays européens en 2021. Le secteur risque, en effet, d’être  
touché plus durablement par la crise actuelle, même si l’épidémie  
devrait ralentir progressivement grâce à la diffusion prochaine d’un  
ou plusieurs vaccins. Cela devrait peser sur l’emploi : la confiance des  
ménages concernant l’évolution future du chômage enregistrait, en  
-
9.0  
-
11.0  
2019  
2020  
2021  
2022  
2019  
2020  
2021  
2022  
GRAPHIQUE 1  
SOURCE : COMMISSION EUROPÉENNE, BNP PARIBAS  
3
novembre, son pire niveau depuis août 2013 , période où les tensions sur  
la dette souveraine grecque étaient encore très fortes. Les projections  
gouvernementales tablent néanmoins sur une remontée « contenue  
»
du chômage en 2020 (+1,6 point de pourcentage, à 18,9%) avant un  
Cela dit, les taux d’intérêt souverains grecs, qui ont continué leur déclin  
reflux en 2021 (17,9%), des estimations assez proches de celles de la  
Commission européenne.  
4
au cours de l’automne , devraient rester bas en 2021, grâce à l’appui  
conjugué de la Banque centrale européenne, du fonds de relance  
Dans ce contexte de reprise fragile, la politique budgétaire jouera donc européen, et du faible niveau d’inflation, ce qui permettra de réduire  
une nouvelle fois, en 2021, un rôle crucial de soutien à l’activité. Le le poids du remboursement de la dette. Selon l’OCDE, le paiement  
budget 2021 (encore en discussion au Parlement au moment d’écrire net des intérêts sur la dette publique grecque fléchira encore en 2020  
ces lignes) contient, entres autres choses, une réduction des cotisations (2,51% de PIB) et en 2021 (2,43%). Pour rappel, en plein cœur de la crise  
salariales ainsi que de nouvelles subventions pour les entreprises européenne, ce taux a atteint un pic à 7,2% du PIB (en 2011).  
embauchant des chômeurs de longue durée. En parallèle, le plan  
de relance national, qui sera finalisé au cours du premier trimestre  
021, s’appuiera en grande partie sur les sommes perçues du fonds  
Achevé de rédiger le 7 décembre 2020  
2
de relance européen. En part de PIB, la Grèce sera le troisième plus  
important récipiendaire de subventions directes (10,0%) derrière la  
Croatie (12,1%) et la Bulgarie (11,5%). Si on ajoute les prêts, le pays  
pourrait recevoir EUR 32 mds entre 2021 et 2026, soit 17% du PIB de  
2
019.  
Les aides européennes n’empêcheront cependant pas les finances pu-  
bliques grecques de rester fortement dégradées en 2021. La Commis-  
sion européenne a révisé à la hausse le déficit à la fois pour 2020 et  
2
021, qui s’élèverait désormais respectivement à 6,9% et 6,3% du PIB.  
L’endettement public atteindrait dès lors 207,1% du PIB en 2021 avant  
de fléchir à 200,7% en 2021, grâce au rebond de l’activité.  
1
2
3
4
Contre une moyenne européenne de -4,4% (Eurostat).  
Après ajustement des variations saisonnières  
Données de la Commission européenne.  
L’écart de taux (le « spread ») avec le Bund allemand a par ailleurs chuté le 18 novembre, sous la barre de 1,6 point de pourcentage pour la première fois depuis plus de dix ans.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2607 articles et 681 vidéos