Baromètre

Commerce international : le ralentissement se confirme

29/05/2022

Les indices PMI globaux indiquent un ralentissement de plus en plus marqué de l’activité mondiale. L’indice relatif aux nouvelles commandes à l’exportation est repassé au mois de mars sous la barre d’expansion (48,1) avant de se stabiliser à ce niveau en avril. Plus particulièrement, les nouvelles commandes à l’exportation en provenance de Taiwan enregistrent une chute marquée en avril (-17,2% m/m), la plus importante depuis quatorze mois. Si un repli était attendu, compte tenu de la hausse importante en mars (+21,6%), son ampleur a néanmoins surpris.

Le durcissement du confinement en Chine pèse sur le flux des échanges internationaux. Le Global supply chain pressure index (cf. graphique 3) remonte, en effet, en avril pour la première fois de l’année, ce qui indique une hausse des frictions. Même si les mesures de restriction à Shanghai ont été allégées en mai, cela ne soulagera pas vraiment à court terme les chaînes de production mondiales, toujours très perturbées. Les délais de livraison dans l’industrie manufacturière se rallongent à nouveau : le PMI global qui mesure ces délais s’est détérioré en avril (-2,9 points à -35,8) et se situe désormais très proche du point bas d’octobre 2021 (34,8). Autre exemple de cette remontée des tensions : le Baltic Dry index, qui mesure le coût du transport maritime de vrac sec, est reparti à la hausse depuis le début du mois de février, bien qu’un léger repli s’observe ces derniers jours. Cependant, l’indice du taux de fret mondial est au plus bas depuis dix mois.

Enfin, même si un retour à la normale de l’activité dans les ports ouest-américains s’opère progressivement, un point d’attention se porte désormais sur la renégociation des contrats de travail des ouvriers portuaires, en cours depuis le 10 mai. Lors des précédentes négociations, en 2015, les discussions restées dans l’impasse avaient conduit à d’importantes perturbations, ce qui, dans le contexte actuel, serait très malvenu. Les négociations devraient se prolonger sur plusieurs semaines, les contrats actuels expirant le 1er juillet prochain.

INDICATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Découvrir les autres articles de la publication

Edito
Inflation : déplacement de l’attention et des préoccupations

Inflation : déplacement de l’attention et des préoccupations

D’après les données historiques, aux États-Unis comme dans la zone euro, la relation est étroite entre, d’une part, l’indicateur des pressions sur les prix, basé sur les enquêtes relatives aux délais de livraison et aux prix des intrants dans l’industrie manufacturière et, d’autre part, l’inflation sous-jacente. Au regard des récents indices « flash » des directeurs d’achat, les pressions sur les prix pourraient atteindre un pic, ce qui laisse espérer que l’inflation leur emboîtera le pas d’ici quelques mois. L’attention se concentrera dès lors sur la vitesse de décélération de l’inflation. Un processus très lent nécessiterait une hausse plus nette des taux d'intérêt, alimentant des craintes de récession. Or, si tout le monde espère qu’un ralentissement de l’activité freinera l’inflation, personne ne veut voir le moteur de la croissance caler.  

LIRE L'ARTICLE
Baromètre
L’incertitude économique est en hausse

L’incertitude économique est en hausse

Nos différents indicateurs d’incertitude sont complémentaires, en termes de portée et de méthodologie [...]

LIRE L'ARTICLE
LES ÉCONOMISTES EXPERTS AYANT PARTICIPÉ À CET ARTICLE
William DE VIJLDER
Equipe : Etudes économiques
Guillaume DERRIEN
Equipe : Economies OCDE