EcoFlash

Redressement économique confirmé

ECO FLASH  
N°20-16  
27 July 2020  
ZONE EURO : REDRESSEMENT ÉCONOMIQUE CONFIRMÉ  
Louis Boisset  
INDICES PMI EN ZONE EURO  
Les indices des directeurs d’achats (PMI)  
flash du mois de juillet pour la zone euro  
sont bien meilleurs qu’anticipé.  
-
--- PMI Manufacturier  
PMI Services  
7
6
5
4
3
0
0
0
0
0
Ce constat s’observe également par  
pays, la France et l’Allemagne affichant  
une remontée marquée des PMI.  
L’amélioration est très nette dans le  
secteur des services en zone euro, dont  
le PMI atteint 55,1, un plus haut depuis  
deux ans.  
20  
1
0
2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012 2014 2016 2018 2020  
L’activité dans le secteur manufacturier  
repasse en territoire d’expansion pour la  
première fois depuis janvier 2019.  
SOURCE : IHS MARKIT  
GRAPHIQUE 1  
PMI EN ZONE EURO : UNE BONNE SURPRISE  
e
Le 3 trimestre de l’année 2020 démarre sur une note positive. Au mois de juillet 2020, les  
indices des directeurs d’achats (PMI) pour la zone euro, l’Allemagne et la France ont surpris  
favorablement. Cette enquête, réalisée auprès de chefs d’entreprises, offre une image fidèle de  
la santé économique des différents secteurs d’activité (manufacturier, services marchands et  
construction). Ainsi, le PMI composite pour la zone euro atteint 54,8 en juillet, après 48,5 en juin,  
soit un plus haut depuis juin 2018. L’indice repasse donc très nettement en territoire d’expansion  
Rien n’est toutefois encore gagné. Si  
les difficultés du côté de l’offre tendent  
en partie à se résorber, celles du côté  
de la demande devraient persister. Le  
consommateur sera l’élément clé d’une  
reprise économique vigoureuse.  
(
le seuil des 50 sépare les phases d’expansion économique de celles de contraction), pour la  
première fois depuis le mois de février 2020.  
Au niveau sectoriel, à la fois le secteur manufacturier et le secteur des services envoient des  
signaux favorables. Du côté de l’activité manufacturière de la zone euro, très perturbée depuis le  
début de l’année 2019, un redressement semble être à l’œuvre. Le PMI du secteur repasse au-  
dessus de 50 (à 51,1) en juillet, pour la première fois depuis janvier 2019. Cette bonne dynamique  
reflète notamment l’amélioration dans le secteur manufacturier allemand – en difficulté depuis  
La banque  
d’un monde  
qui change  
Eco Flash 20-16 // 27 juillet 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
2
plus d’un an – dont le PMI atteint 50 en juillet (le PMI manufacturier  
en France avait déjà atteint 52,3 en juin et a légèrement diminué à 52  
en juillet). Dans le secteur des services en zone euro, l’accélération de  
l’activité est marquée en juillet, le PMI atteignant 55,1, un plus haut  
depuis juin 2018. En France comme en Allemagne, l’amélioration dans  
les services est très nette.  
UN REBOND QUI RESTE À CONFIRMER  
1
Comme l’indique IHS Markit dans son communiqué , « l’amélioration  
de la conjoncture a en partie reflété un rebond technique de l’activité  
après la récente période de confinement dans les divers pays de la  
région, un nombre croissant d’entreprises ayant maintenant repris  
leurs activités à la faveur d’un nouvel assouplissement des mesures  
de lutte contre le virus ».  
L’ensemble des pays de la zone euro (de l’enquête Markit) a retrouvé  
une croissance de l’activité en juillet 2020, ce qui est de bon augure  
pour les mois à venir. Néanmoins, la dynamique de la demande  
demeure particulièrement incertaine. Ce point est essentiel compte  
tenu du fait que l’ampleur et la vitesse de la reprise économique  
dépendront sensiblement de la dynamique de la demande interne, du  
côté des ménages comme des entreprises. La situation sur le marché du  
travail sera donc particulièrement importante. La hausse attendue du  
chômage, qui pour le moment ne se serait pas pleinement matérialisée  
du fait notamment des dispositifs d’activité partielle, pourrait peser  
sur la consommation des ménages. À ce titre, la composante « emploi  
»
du PMI continue de progresser mais reste inférieure à 50. De plus, la  
confiance des consommateurs reste dégradée, comme en témoignent  
les dernières données dont on dispose. En zone euro, l’indice de  
confiance des consommateurs de la Commission européenne, après  
avoir nettement rebondi en juin, ne s’est pas amélioré en juillet (-15  
après -14,7 en juin) et reste inférieur à sa moyenne de long terme  
de -11,1. Du point de vue des entreprises, la faiblesse de la demande  
anticipée et le niveau élevé des incertitudes devraient freiner les projets  
d’investissement. À l’inverse, l’amélioration marquée de la composante  
«
nouvelles commandes à l’export » du PMI est une bonne nouvelle.  
Enfin, le soutien budgétaire, au niveau national et européen – avec  
notamment l’accord trouvé entre les États membres à propos du fonds  
de relance – soutiendra l’économie de la zone euro dans les trimestres  
à venir. Une résurgence marquée de l’épidémie retarderait toutefois  
mécaniquement la reprise en zone euro.  
Louis Boisset  
louis.boisset@bnpparibas.com  
1
Indice PMI Flash Composite IHS Markit pour la zone euro, Communiqué de presse, IHS Markit, 24 juillet 2020  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos