EcoWeek

Chute du PIB record en avril

Eco week 20-24 // 19 juin 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
7
BAROMÈTRE  
ROYAUME-UNI : CHUTE DU PIB RECORD EN AVRIL  
Après une baisse de 5,8% en mars, le PIB du Royaume-Uni a plongé de est resté au-dessous 30 en mai. Dans le secteur industriel, l’indice de  
plus de 20% en avril – la production industrielle et les ventes au détail confiance calculé par la Commission européenne reste inférieur à son  
ayant chuté de 24,3% et 18,7%, respectivement. C’est sa plus grosse plus bas niveau atteint durant la crise financière mondiale en 2009. En  
baisse mensuelle depuis le début de la série en 1997. Néanmoins, outre, alors que la reprise de la consommation sera une des conditions  
le retour de la croissance sera sûrement rapide, du fait de la levée essentielles de la reprise, l’indice de confiance des ménages est tombé  
progressive des mesures de restriction – la plupart des commerces encore un peu plus bas le mois dernier.  
dits non essentiels ont rouvert cette semaine – et des nombreuses  
Les difficultés économiques ne s’arrêteront pas avec le retour de la  
mesures de soutien monétaire et fiscal. À sa réunion du 18 juin, la  
croissance. C’est du moins ce que suggèrent les derniers chiffres de  
Banque d’Angleterre a augmenté de GBP 100 mds sa cible d’achats  
l’emploi fournis par le Bureau de la statistique nationale (ONS). Si le  
d’obligations gouvernementales, portant le total de ses achats à  
taux de chômage est resté stable à 3,9% en avril grâce aux mesures de  
GBP 745 mds.  
chômage partiel, plus de 600 000 Britanniques ont perdu leur emploi  
Cependant, il semble peu probable que la situation économique salarié entre mars et mai alors même que le nombre de postes à  
s’améliore nettement avant le second semestre du fait d’un pourvoir passait d’environ 800 000 à 320 000. Une forte hausse du  
déconfinement assez tardif comparé au reste de l’Europe. De fait, si chômage dans les mois à venir est donc hautement probable. Enfin, le  
les indices des directeurs d’achat (PMI) n’étaient pas aussi bas en risque d’une crise prolongée est d’autant plus grand que deux menaces  
mai qu’ils l’étaient en avril, ils sont restés largement inférieurs à 50, majeures assombrissent l’horizon : une seconde vague de la pandémie  
indiquant que les conditions se sont encore dégradées le mois dernier. et l’échec des négociations avec l’UE sur un traité de libre-échange.  
Dans le secteur des services – qui a été le plus durement affecté par  
Hubert de Barochez  
les mesures de restriction – l’indice PMI était de 13,4 en avril et il  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Taux de change effectif  
2.0  
1.0  
0.0  
PMI manufacturier - emploi  
Production industrielle  
-
1.0  
-2.0  
PMI manufacturier  
nouvelles commandes à l’export  
Taux de chômage  
-3.0  
-4.0  
-5.0  
-6.0  
PMI services  
-7.0  
IPC  
PMI manufacturier  
Climat des affaires - industries  
Exportations  
Confiance des ménages  
SOURCES : THOMSON REUTERS, BNP PARIBAS  
Ventes de détail  
Les indicateurs du radar et le graphique de la surprise sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme  
exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue entre -3 et 3 la plupart du temps. Sur le radar, la zone en  
bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés) : un élargissement de la zone  
bleue indique une amélioration de l'indicateur d'activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos