Perspectives

Une économie prête à repartir

e
Eco Perspectives // 3 trimestre 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
2
4
NORVÈGE  
UNE ÉCONOMIE PRÊTE À REPARTIR  
Peu touchée par l’épidémie de la Covid-19, la Norvège a enregistré en 2020 une des récessions les plus faibles  
d’Europe (-2,5%). Elle devrait connaître au second semestre une reprise vigoureuse, portée par l’accélération du  
commerce mondial et le rebond de la consommation des ménages. Compte tenu de ces perspectives favorables, et  
inquiète de voir les prix immobiliers accélérer, la Norges Bank prévoit d’entamer le relèvement progressif de son taux  
directeur à compter de septembre prochain et, ce, malgré la faiblesse de l’inflation sous-jacente.  
VIVE CROISSANCE ATTENDUE DANS LES PROCHAINS MOIS  
CROISSANCE ET INFLATION  
1
Avec moins de 150 décès par million d’habitants mi-juin , la Norvège  
fait partie des pays developpés qui ont été les plus épargnés par  
Croissance du PIB  
3.4  
Inflation  
l’épidémie de la Covid-19. Le pays a toutefois été touché cet hiver et au  
printemps par une vague de contamination qui, tout en étant très faible  
au regard de ce qui a pu être observé ailleurs en Europe, a conduit  
l’État norvégien à réimposer des mesures de restrictions sanitaires qui  
ont pesé sur l’activité économique. Après avoir très fortement rebondi  
cet été et au début de l’automne, l’activité a donc de nouveau freiné  
Prévisions  
.7  
3
Prévisions  
4
3
3
2
2
1
1
0.5  
0.0  
-0.5  
.0  
.5  
.0  
.5  
.0  
.5  
.0  
2.9  
2.2  
1.9  
1.3  
0.9  
2
cet hiver, et le PIB norvégien mainland a reculé de 1,0% t/t au premier  
-
-
-
-
-
-
1.0  
1.5  
2.0  
2.5  
3.0  
3.5  
trimestre 2021. Une fois cette vague maîtrisée, le gouvernement a  
entamé le relâchement progressif des mesures de protection sanitaire,  
même si, sur le front vaccinal, la Norvège accuse un certain retard  
sur ses voisins nordiques et européens. En effet, seulement 36% de  
la population avait reçu au moins une dose à la mi-juin alors que le  
gouvernement s’est fixé pour objectif de proposer la vaccination à tous  
les adultes d’ici le milieu du mois d’août. Dans l’ensemble, les données  
économiques et d’enquêtes montrent que l’activité économique a  
commencé à bénéficier du redressement de la demande mondiale et  
suggèrent que la reprise va s’accélerer au cours de l’été. Un rebond  
important est attendu du côté des ménages, prêts à dépenser l’épargne  
forcée et de précaution accumulée pendant la pandémie. L’OCDE et le  
FMI ont d’ailleurs récemment relevé leurs prévisions de croissance  
malgré le recul de l’activité au T1 et s’attendent à une progression du  
PIB (mainland) comprise entre 3,5% et 4% en 2021 comme en 2022.  
-0.8  
-4.0  
4.5  
-5.0  
-
2019  
2020  
2021  
2022  
2019  
2020  
2021  
2022  
GRAPHIQUE 1  
SOURCE : OCDE  
TAUX DIRECTEUR ET PRIX IMMOBILIERS  
Prix immobiliers (% g.a.)  
15  
3
Taux directeur de la Norges Bank (%, e.d.)  
2.5  
LA NORGES BANK S ’A PPRÊTE À RELEVER SON TAUX DIRECTEUR  
10  
5
2
Après avoir vivement augmenté au début de la pandémie, du fait de  
la dépréciation de la couronne et d’une baisse temporaire de TVA, le  
1.5  
1
3
taux d’inflatIon sous-jacente suivi par la banque centrale (CPI-ATE)  
a fortement diminué au cours des derniers mois, notamment sous la  
pression d’effets de base et de la réappréciation du taux de change.  
Dans son dernier rapport sur la politique monétaire, le Comité de la  
Norges Bank s’attend à ce que l’inflation sous-jacente, tombée à 1,5% en  
mai 2021, se maintienne en deçà de la cible de 2% pendant une période  
prolongée. Mais il se montre également inquiet de l’accélération des  
prix immobiliers qui, poussés à la hausse par la baisse des mises en  
chantiers et l’augmentation de la demande des ménages pendant  
la pandémie, étaient en hausse de plus de 11% g.a. au mois de mai.  
Conscient du rôle de la faiblesse des taux d’intérêt dans cette dynamique  
et, compte tenu de perspectives de croissance favorables, le Comité a  
annoncé qu’il prévoyait d’entamer le redressement progressif de son  
taux directeur en septembre prochain.  
0
0.5  
-5  
0
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021  
GRAPHIQUE 2  
SOURCES : NORGES BANK, STATISTICS NORWAY  
Achevé de rédiger le 28 juin 2021  
Frédérique Cerisier  
frédérique.cerisier@bnpparibas.com  
1
2
3
A titre de comparaison, l’Allemagne compte plus de 1000 décès par millions d’habitants au même moment, la France près de 1700.  
C’est-à-dire le PIB hors activités pétrolières.  
Ce taux est hors énergie et corrigé des mesures fiscales  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1616 articles et 292 vidéos