EcoWeek

Le redressement de l’activité ne fait pas de doute, mais va-t-il se poursuivre ?

Eco week 20-24 // 19 juin 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
5
BAROMÈTRE  
CHINE : LE REDRESSEMENT DE L’ACTIVITÉ NE FAIT PAS DE DOUTE, MAIS VA-T-IL SE POURSUIVRE ?  
Notre baromètre atteste de l’amélioration de la dynamique de Cette dernière s’explique, en partie, par l’évolution des cours mondiaux  
l’économie chinoise au cours de la période mars-mai 2020 par rapport des matières premières.  
aux trois mois précédents – un résultat sans surprise puisque l’activité  
Le retour à la normale de l’activité prendra nécessairement plusieurs  
s’est effondrée en février, premier mois de confinement, pour ensuite  
mois étant donné la sévérité du choc subi au premier trimestre 2020.  
redémarrer très progressivement à partir du mois de mars.  
La dégradation du marché du travail et les pertes de revenus enregis-  
L’ensemble des indicateurs d’activité pour le mois de mai confirment la trées par les entreprises et les ménages devraient continuer de peser  
poursuite du redressement. La croissance de la production industrielle sur la demande interne. En outre, les perspectives d’exportations sont  
a ainsi atteint 4,4% en termes réels (glissement annuel, g.a.), contre assombries par les incertitudes sur la reprise dans les pays développés  
3
,9% en avril. La contraction en g.a. des volumes de ventes au détail et et par le regain de tensions entre la Chine et les États-Unis. Enfin,  
de l’investissement a continué de s’atténuer. Le rebond de l’investisse- l’apparition de nouveaux foyers de Covid-19 dans certains quartiers de  
ment est largement tiré par les secteurs des infrastructures et de l’im- Pékin alimente depuis quelques jours les craintes d’une nouvelle vague  
mobilier, qui sont soutenus par les mesures de relance des autorités. épidémique. Les inquiétudes des consommateurs et les nouvelles me-  
L’investissement dans le secteur manufacturier se redresse beaucoup sures de restriction pourraient alors avoir de lourdes conséquences sur  
plus lentement. Les données du commerce extérieur montrent, quant à l’activité économique à très court terme.  
elles, un recul modéré des exportations de marchandises (-3% en g.a.  
en dollars courants) et une forte chute des importations (-16%).  
Christine Peltier  
ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
-
-- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
Production industrielle  
2
.0  
1
.0  
Ventes au détail de biens  
de consommation  
PMI services  
0.0  
1.0  
2.0  
3.0  
4.0  
5.0  
-
-
-
-
-
PMI manufacturier  
-6.0  
Exportations  
Inflation  
Importations  
Investissement  
SOURCES : NBS, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type).  
Ces z-scores ont une moyenne de zéro et leur valeur fluctue ici entre -6 et +2. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques  
actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés) : un élargissement de la zone bleue par rapport à la zone en pointillés  
indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2485 articles et 640 vidéos