EcoFlash

Covid-19 : un comparatif des mesures de soutien en Allemagne, France, Italie et Espagne

ECO FLASH  
N°21-13  
1er juillet 2021  
COVID-19 : UN COMPARATIF DES MESURES DE SOUTIEN EN  
ALLEMAGNE, FRANCE, ITALIE ET ESPAGNE  
Hélène Baudchon avec la collaboration de Julie Bouvry  
Face à la crise sanitaire, la réponse budgétaire a été rapide,  
ESTIMATIONS DES MONTANTS DES DISPOSITIFS D’URGENCE (EN % DU PIB)  
conséquente et multiple. Aux mesures d’urgence, visant à amortir le  
choc récessif et à faciliter la reprise économique, se sont adjoints  
des plans de relance pour soutenir et renforcer le redémarrage en  
cours des économies et la croissance de demain. Les montants  
engagés et la répartition des mesures varient néanmoins d’un pays  
à l’autre.  
1
2
0
8
6
4
2
0
1
D’après notre décompte, toutes mesures confondues, l’Italie a  
déployé les efforts les plus importants, atteignant au total 71% du  
PIB. L’Allemagne suit avec 47%, puis l’Espagne avec 31% et la France  
avec 26%.  
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
En pourcentage de leur PIB, l’Allemagne, la France et l’Italie ont eu  
davantage recours aux mesures de liquidité et de garanties tandis  
que l’Espagne s’est plus appuyée sur les mesures budgétaires.  
DG Trésor (05/02/2021)  
FMI (05/02/2021)  
CNP (06/01/2021)  
Bruegel (24/11/2020)  
BNPP (09/06/2021)  
BCE (04/02/2021)  
Banque de France (09/12/2020)  
OCDE (02/11/2020)  
GRAPHIQUE 1  
SOURCES : FRANCE STRATÉGIE, AUTEURE, BNP PARIBAS  
Les mesures budgétaires de court terme ont été réparties, en  
moyenne, de façon plutôt égalitaire entre les entreprises et les  
ménages. Afin d’ancrer la relance, l’Italie et l’Espagne ont favorisé  
les mesures de long terme tandis que la France et l’Allemagne ont  
privilégié les mesures de court terme.  
Face à la crise de la Covid-19, la réponse budgétaire a été remarquablement  
vigoureuse afin de limiter les effets économiques et sociaux de la crise, et de  
préparer la reprise. Les mesures d’urgence ont ensuite été complétées par des  
plans de relance visant à renforcer la croissance sur le plus long terme. Cet  
article vise à comparer les réponses de l’Allemagne, de la France, de l’Italie et  
de l’Espagne. S’agissant des mesures d’urgence, les États ont globalement eu  
recours aux mêmes types de mesures mais il existe des différences importantes  
au niveau des montants totaux engagés et de la répartition de ces montants.  
Les mesures de long terme s’organisent autour de quatre axes  
stratégiques : écologie, compétitivité, cohésion, santé. Dans les  
quatre pays, la part consacrée à l’écologie est la plus importante.  
La France affiche la répartition la plus égale entre les trois piliers :  
écologie, compétitivité, cohésion. L’Allemagne se distingue par  
le poids important du pilier « compétitivité » et le faible poids du  
pilier « cohésion ». En Espagne, leurs poids s’équivalent. En Italie, la  
cohésion l’emporte sur la compétitivité. Enfin, les investissements  
en faveur du secteur de la santé représentent une part non  
négligeable des mesures de long terme en Allemagne et en Espagne  
et relativement peu élevée en France et en Italie.  
Concernant les plans de relance, ils sont de taille sensiblement différente, pour  
partie parce qu’ils portent sur des périodes plus ou moins longues : l’Allemagne  
et la France ont ainsi annoncé des plans de, respectivement, EUR 130 mds  
et EUR 100 mds qui s’étendent jusqu’à fin 2021 et 2022 ; l’Italie et l’Espagne  
ont établi des plans de relance sur une plus longue période (2027 et 2026)  
1
2
pour un montant de, respectivement, EUR 224 mds et EUR 140 mds . Ces  
plans s’articulent néanmoins autour des quatre mêmes axes – l’écologie, la  
compétitivité, la cohésion, la santé -, en cohérence avec les objectifs du Fonds de  
relance et de résilience européen, la différence entre pays se situant au niveau  
du poids accordé à chacun de ces volets.  
1 L’Espagne n’a, pour l’heure, pas précisé la répartition de son plan de relance pour les années  
2
2
023 à 2026. Cela concerne EUR 68 mds sur les EUR140 mds annoncés.  
A titre d’illustration et afin de faciliter la comparaison, les montants annuels moyens des plans  
de relance s’élèvent à : EUR 50 mds pour la France, EUR 65 mds pour l’Allemagne, EUR 37,5 mds  
pour l’Italie et EUR 20 mds pour l’Espagne.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
2
L’exercice de suivi et de comparaison des mesures est des plus plus durement restreinte (indice moyen de 65 entre le 2 janvier 2020  
difficiles (compte tenu du nombre et de la diversité des mesures, de et le 9 juin 2021), suivi de l’Allemagne et de l’Espagne (60) puis de la  
leur évolution dans le temps et des subtilités de leur chiffrage) et la France (58). Sur les marges de manœuvre budgétaires préexistantes,  
comparaison parfaite n’existe pas. Le graphique 1 réalisé par France c’est en Allemagne qu’elle était la plus importante (cf. graphique 2), le  
3
Stratégie , et auquel nous avons ajouté nos propres estimations, pays étant le seul des quatre « grands » européens à enregistrer un  
illustre bien cette difficulté. Les écarts entre estimations, d’une excédent budgétaire en 2019. Enfin, du point de vue des spécialisations  
institution à l’autre, peuvent provenir de la date de mise à jour du suivi4 sectorielles, l’Espagne ressort comme le pays le plus exposé, en grande  
ou de l’objectif de l’analyse. Certaines institutions ne retiennent que partie du fait du poids important du tourisme.  
les mesures mises en place en 2020, excluant les montants annoncés  
Dans cet article, nous avons procédé à différentes classifications des  
pour les années suivantes, quand d’autres (dont nous faisons partie)  
mesures d’urgence et de relance. En premier lieu, nous distinguons,  
englobent la totalité. Certaines analyses (dont la nôtre) dénombrent  
parmi les mesures d’urgence, deux grands sous-ensembles : les  
les mesures annoncées quand d’autres comptabilisent les montants  
mesures budgétaires, d’un côté, et les mesures de liquidité et de  
effectivement dépensés.  
garanties, de l’autre. Nous ventilons ensuite les mesures budgétaires  
La variation du solde budgétaire entre 2019 et 2020 est une manière selon qu’elles s’inscrivent dans une logique de court terme ou de  
simple et comparable d’obtenir un premier ordre de grandeur de l’am- long terme. Notre troisième grille de lecture départage les mesures  
pleur de la réponse budgétaire des pays face à la crise : elle inclut budgétaires de court terme entre celles destinées aux ménages et  
à la fois le fonctionnement des stabilisateurs automatiques, qui sont celles destinées aux entreprises. Nous terminons par les mesures de  
des amortisseurs endogènes de crise, et les mesures discrétionnaires. long terme. Les tableaux en fin d’article reprennent, pour chacun des  
Ainsi, le solde budgétaire de l’Allemagne s’est creusé de 5,7 points de quatre pays sous revue, ces agrégations et les principaux détails.  
PIB et les déficits budgétaires français, italien et espagnol de, respecti-  
vement, 6,9, 7,9 et 8,6 points.  
MESURES BUDGÉTAIRES, MESURES DE LIQUIDITÉ ET DE  
020. Du pays le plus touché au moins touché, l’Espagne a accusé une  
GARANTIES  
Ces chiffres portent aussi la trace de l’ampleur du choc récessif en  
2
chute de son PIB réel de 10,8%, l’Italie de 8,9%, la France de 8,0% et  
l’Allemagne de 5,1%. Derrière ces écarts de contraction d’activité et  
entre réponses apportées, transparaissent la sévérité de la pandé-  
En premier lieu, nous distinguons les deux sous-ensembles de mesures  
prises en réaction à la crise sanitaire suivants :  
mie et des confinements mis en place pour la juguler, l’ampleur de la - Les mesures que nous dénommons budgétaires, au sens où elles  
marge de manœuvre budgétaire préexistante, et les caractéristiques ont un impact sur le déficit budgétaire des pays. Elles recouvrent  
sectorielles des économies. S’agissant de la sévérité des confinements, les dépenses supplémentaires (ex : chômage partiel) et les pertes de  
d’après l’indicateur d’Oxford, l’Italie a été le pays où l’activité a été la recettes (ex : baisse de TVA, exonérations de charges sociales).  
-
Les mesures de liquidité et de garanties, parmi lesquelles on trouve  
notamment les reports de charges fiscales et sociales, les mesures  
SOLDE BUDGÉTAIRE (EN % DU PIB)  
de recapitalisation des entreprises et les prêts garantis par l’État  
5
(PGE). Comme l’indique France stratégie , ces mesures constituent  
«
4
2
0
2
4
6
8
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
un effort budgétaire remboursé dans un futur proche » (les reports  
d’obligations fiscales) ou « un effort budgétaire différé et conditionné  
aux sollicitations des potentiels bénéficiaires » (les PGE). L’impact de  
ces mesures sur le déficit, qui sera fonction de la capacité des agents  
à honorer leurs obligations, est encore incertain mais il devrait rester  
-
-
-
-
6
limité .  
Le graphique 3 illustre les différences assez importantes dans l’ampleur  
des réponses annoncées jusqu’à la date du 9 juin 2021. L’Allemagne se  
7
démarque à la hausse, avec un montant global de près de EUR 1640  
mds, représentant 47% de son PIB. L’Italie a également déployé un  
effort considérable, totalisant près de EUR 1300 mds (71% du PIB). La  
France et l’Espagne ont eu comparativement des réponses de moindre  
ampleur, équivalant à 26% et 31% (EUR 620 mds et EUR 390 mds) de  
leur PIB respectif.  
-
-
10  
12  
9
7 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20  
GRAPHIQUE 2  
SOURCES : FMI, BNP PARIBAS  
3
4
5
6
Rapport d’étape du Comité de suivi et d’évaluation des mesures de soutien financier aux entreprises confrontées à l’épidémie de Covid-19 – France Stratégie (avril 2021)  
Notre travail repose sur les informations disponibles au 9 juin 2021.  
Cf. note de bas de page 3.  
Un sondage de bpifrance indique que seulement 8% des dirigeants français de TPE et PME disent craindre ne pas pouvoir rembourser leurs PGE (« Baromètre PME février  
2
7
021 : impact de la crise sur la situation financière et le financement des entreprises »).  
L’Allemagne se distingue des autres pays par son organisation politique et l’articulation entre le gouvernement fédéral et les Länder. De ce fait, les Länder ont également mis en  
œuvre des mesures de soutien à l’économie pour un montant total de EUR 113 mds. Afin de faciliter la comparaison entre les pays, nous ne prenons pas en compte ce montant  
dans la suite notre analyse.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
3
TOTAL DES MESURES  
EUR mds  
En % du PIB (2019)  
Mesures de liquidité et de garanties  
1
1
1
1
1
800  
600  
400  
200  
000  
80  
Mesures de liquidité et de garanties  
70  
Mesures buddgétaires  
Mesures budgétaires  
Mesures prises par les Länder  
Mesures prises par les Länder  
60  
50  
40  
30  
20  
10  
0
8
6
4
2
00  
00  
00  
00  
0
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
GRAPHIQUE 3  
SOURCES : AUTEURE, BNP PARIBAS  
MESURES BUDGÉTAIRES DE COURT ET LONG TERME  
EUR mds  
En % du PIB (2019)  
275  
13  
2
2
2
1
1
1
1
50  
25  
00  
75  
50  
25  
00  
12  
Court terme  
Long terme  
Court terme  
Long terme  
11  
10  
9
8
7
6
5
4
3
2
1
0
7
5
2
5
0
5
0
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
SOURCES : AUTEURE, BNP PARIBAS  
GRAPHIQUE 4  
À l’exception de l’Espagne, l’enveloppe des mesures de liquidité et de de charges fiscales et sociales, renforcement des dispositifs de  
8
garanties a été nettement plus importante que celle destinée aux chômage partiel. Ces mesures concernent les ménages, les entreprises  
9
mesures budgétaires. Les premières représentent, en effet, 66% du total ou encore les administrations locales . Les mesures budgétaires  
1
0
des mesures pour la France, 68% pour l’Italie et 79% pour l’Allemagne, incluent également les dépenses additionnelles de santé engagées  
contre 46% pour l’Espagne. Les mesures de recapitalisation et les pour répondre à l’urgence de la crise sanitaire.  
reports fiscaux ont été faiblement utilisés par l’Espagne et l’Italie (1 et  
4
% du total des mesures). À l’inverse, en Allemagne et en France, ces  
COURT TERME / LONG TERME  
mesures représentent 21 et 14% du total des mesures. Pour la plupart,  
les mesures de liquidité et de garanties s’adressent aux entreprises.  
Au sein des mesures budgétaires, nous pouvons distinguer celles qui  
portent sur le court terme, et visent à agir rapidement si ce n’est im-  
médiatement, et celles qui s’inscrivent dans une logique plus struc-  
turelle de soutien à l’économie et dont les effets se font sentir à plus  
long terme. À titre d’exemple, on compte parmi les mesures de santé  
de court terme les achats de masques et parmi celles de long terme  
Les mesures budgétaires représentent, quant à elles, 9% du PIB en  
France et en Allemagne, et respectivement 23% et 17% du PIB en Italie  
et en Espagne. Elles prennent des formes diverses : aides directes aux  
entreprises (comme le Fonds de solidarité en France) et aux ménages  
(
comme la prime de 300 euros par enfant en Allemagne), exonérations  
8
Les mesures de liquidité et de garanties comprennent des moratoires. A l’exception du moratoire de l’Italie qui a fait l’objet d’annonces et d’estimations officielles (EUR 220  
mds), nous ne disposons pas d’informations suffisantes pour intégrer dans notre analyse cette mesure pour les trois autres pays.  
9
En Allemagne, les aides d’urgence aux municipalités s’élèvent à EUR 13 mds, en Italie à près de EUR 33 mds, en Espagne à EUR 16 mds. La France se démarque à la baisse avec  
EUR 3,4 mds d’aides et garanties pour les collectivités locales.  
1
0 Les mesures additionnelles de santé s’élèvent à EUR 41 mds en Allemagne, EUR 17 mds en Italie, EUR 14 mds en France et EUR 4,5 mds en Espagne.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
4
VENTILATION DES MESURES BUDGÉTAIRES DE COURT TERME ENTRE MÉNAGES ET ENTREPRISES  
Ménages  
Entreprises  
En % du total des  
mesures de court terme  
EUR mds  
Ménages  
Entreprises  
France  
Allemagne  
Italie  
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
Espagne  
0
25  
50  
75  
100  
125  
150  
175  
200  
0%  
10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%  
GRAPHIQUE 5  
SOURCES : AUTEURE, BNP PARIBAS  
les dépenses d’investissement. Pour la plupart, les mesures de court aussi bien pour les entreprises que pour les ménages. Nous l’avons  
terme correspondent aux mesures d’urgence et la majorité des mesures comptabilisé dans les mesures favorables aux ménages.  
dites « de long terme » ont été annoncées au sein des plans de relance  
En France, les mesures favorables aux ménages et aux entreprises  
dans le cadre de NextGenerationEU. L’Allemagne se distingue de ses  
s’avèrent équilibrées (cf. graphique 5) tandis qu’un léger déséquilibre  
partenaires en ayant annoncé dès juin 2020 un plan de relance qui se  
s’établit en faveur des entreprises en Italie et en faveur des ménages  
confond en partie avec les mesures d’urgence. Il convient de souligner  
en Espagne. En Allemagne, le déséquilibre est un peu plus marqué  
que les mesures de court terme ont également un impact sur le long  
terme dans le sens où les mesures de soutien aux entreprises et aux  
ménages, en protégeant le tissu productif et les revenus, permettent  
un redémarrage plus rapide et contribuent à limiter les séquelles  
de la crise, tout en étant bénéfique pour la croissance future. Les  
mesures dites de long terme peuvent aussi avoir un impact à court  
terme sur l’économie dès lors que les dépenses et les investissements  
correspondants sont rapidement engagés (exemple des travaux de  
rénovation énergétique).  
12  
et penche en faveur des entreprises. En Italie , Espagne et France,  
le chômage partiel constitue l’essentiel des mesures en faveur des  
13  
ménages, à hauteur de 80% voire 90% . Ce pourcentage n’est que de  
3
7% en Allemagne, le soutien aux ménages étant également passé  
par une forte réduction de la TVA. Dans tous les pays, les ménages  
vulnérables ont fait l’objet d’une attention particulière. Du coté des  
entreprises, les mesures budgétaires ont pris la forme d’aides directes,  
de subventions ou d’exonérations de charges. Les entreprises les plus  
sévèrement touchées par la crise sanitaire (secteur du tourisme, de la  
La France et l’Allemagne ont instauré plus de mesures de court terme restauration, de la culture, etc.) ainsi que les entreprises individuelles,  
que de mesures de long terme tandis que la répartition est inverse pour TPE et PME ont reçu des aides supplémentaires.  
l’Italie et l’Espagne (cf. graphique 4). Cette différence tient à la période  
plus longue couverte par les plans italien et espagnol. Elle peut aussi  
MESURES DE LONG TERME  
s’expliquer par la volonté (ou la nécessité) de l’Italie et de l’Espagne  
de réduire leurs écarts de productivité avec la France et l’Allemagne.  
Ces mesures, qui sont essentiellement rassemblées au sein des plans  
de relance nationaux dans le cadre de NextGenerationEU, se déploient  
autour de quatre axes stratégiques (cf. graphique 6).  
ENTREPRISES / MÉNAGES  
Le premier axe concerne la transition écologique, notamment au  
travers des investissements dans la mobilité verte et la rénovation  
énergétique des bâtiments. Le total cumulé des mesures relatives à  
1
1
Au sein des mesures de court terme , nous distinguons cette fois les  
mesures qui se tournent vers les entreprises et celles qui bénéficient  
aux ménages. De la même façon que la classification entre court  
terme et long terme, cette distinction est parfois ambiguë, certaines  
mesures relevant, par répercussion, des deux catégories. Les mesures  
de préservation du pouvoir d’achat des ménages contribuent aussi à  
soutenir la demande adressée aux entreprises ; à l’inverse, les mesures  
de soutien aux entreprises permettent de maintenir les emplois et  
donc soutiennent le pouvoir d’achat des ménages. Le renforcement des  
dispositifs de chômage partiel est l’exemple-type de la mesure positive  
14  
l’écologie pour les quatre pays s’élève à près de EUR 130 mds . Ce  
volet représente la part la plus importante dans le total des mesures  
de long terme pour chacun des pays considérés : 44% en Italie, 41% en  
Allemagne, 34% en France et 37% en Espagne (cf. graphiques 6a, 6b,  
6
c, 6d).  
1
1 Ces mesures comprennent également les dépenses additionnelles de santé et celles en faveur des administrations locales. Nous avons fait le choix de ne pas inclure ces  
montants dans la ventilation des mesures de court terme afin de comparer plus distinctement les choix stratégiques entre soutiens aux ménages et aux entreprises.  
1
1
1
2 Concernant le chiffre de l’Italie, celui-ci ne comprend pas que la mesure spécifique du chômage partiel mais également d’autres aides aux travailleurs et garanties de revenus.  
3 Pour la France, le montant est calculé en additionnant les mesures de chômage partiel et de chômage partiel de longue durée.  
4 Ce montant pourrait être revalorisé en fonction du plan de relance espagnol pour les années 2023 à 2026.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
5
ARTICULATION DES MESURES DE LONG TERME  
EUR mds  
Compétitivité  
Ecologie  
Cohésion  
Santé  
Non défini  
250  
200  
150  
100  
50  
0
France  
Allemagne  
Italie  
Espagne  
Note : la catégorie « non défini » correspond à la part du plan de relance espa-  
gnol dont les postes de dépenses n’ont pas encore été ventilés.  
En % des mesures de long terme :  
Graphique 6a : France  
%
Graphique 6b : Allemagne  
4%  
7
1
Compétitivité  
Ecologie  
Compétitivité  
Ecologie  
4%  
34%  
25%  
41%  
Cohésion  
Santé  
Cohésion  
Santé  
41%  
34%  
Graphique 6c : Italie  
Graphique 6d : Espagne  
7%  
9%  
1
21%  
23%  
Compétitivité  
Ecologie  
Compétitivité  
Ecologie  
26%  
Cohésion  
Santé  
Cohésion  
Santé  
23%  
44%  
37%  
Pour l’Espagne, l’articulation en pourcentage ne concerne que les EUR 72 mds de dépenses pour lesquelles la clef de répartition a été détaillée.  
Ne sont donc pas comptabilisés ici les EUR 68 mds restants du plan de relance dont on ne connait pas à ce stade la ventilation.  
GRAPHIQUE 6  
SOURCES : AUTEURE, BNP PARIBAS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
6
Le deuxième axe vise à augmenter la compétitivité de l’économie, en  
soutenant notamment des investissements en faveur de la transition  
numérique. La France et l’Allemagne consacrent à ce poste une part  
relativement importante de leurs mesures de long terme, à hauteur de,  
respectivement, 34% et 41%, tandis que cette part est moindre en Italie  
et en Espagne (21% et 23%).  
FINANCEMENT EUROPÉEN (RRF) :  
PART DES SUBVENTIONS ET DES PRÊTS  
Plafond des subventions  
estimations, à prix courant)  
Plafond des prêts  
Total  
(
(
mds euros)  
(mds euros)  
En milliards  
d’euros  
En % du PIB  
Le troisième volet regroupe les mesures en faveur de la cohésion so-  
ciale, avec un accent particulier mis sur les jeunes, la formation et les  
femmes. La France, l’Italie et l’Espagne y consacrent environ 25% des Allemagne  
mesures de long terme, l’Allemagne se démarquant à la baisse avec  
une part limitée à 4%.  
25,6  
0,7  
1,6  
240,9  
168,4  
266.5  
207,8  
France  
39,4  
68,9  
69,5  
Enfin, la crise sanitaire a démontré l’importance des investissements  
dans le secteur de la santé. C’est l’Espagne qui y consacre la part le  
Italie  
4
122,8  
84,8  
191,7  
154,3  
1
5
plus importante (16% ), suivie de l’Allemagne (14%), de l’Italie (9%) et  
de la France (7%).  
Espagne  
5,8  
*
***  
En conclusion, il est intéressant de rappeler la part des plans de  
relance nationaux financée par les fonds européens de la Facilité pour  
la reprise et la résilience (Recovery and Resilience Facility, RRF), pièce  
maîtresse du plan global de relance NextGenerationEU. La RRF prévoit  
de mettre à disposition des États membres, d’ici 2026, EUR 672,5 mds  
sous forme de subventions (à hauteur de EUR 312,5 mds) et de prêts  
TABLE AU 1  
SOURCES : FRÉDÉRIQUE CERISIER (ECOFLASH 21, BNP PARIBAS), AUTEURE  
(
EUR 360 mds). Si les subventions vont bénéficier à tous les États  
membres (avec un versement des premières tranches attendu au  
second semestre 2021), les pays ayant déclaré vouloir faire appel aux  
prêts sont pour le moment peu nombreux (l’Italie en fait partie). En ne  
considérant que les subventions, la RRF permet de financer près de  
2
0% du plan de relance allemand et 30% du plan italien. Ces montants  
sont plus élevés encore pour la France et l’Espagne, à, respectivement,  
9% et près de 50%.  
3
1
5 Pour l’Espagne, le volet « santé » inclut également des investissements pour la science et l’innovation. Ce montant pourra également être revalorisé en fonction de la réparti-  
tion du plan de relance pour 2023 à 2026 qui reste à préciser.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
7
FRANCE  
EUR milliards  
% du PIB  
Mesures budgétaires  
211  
8.7  
Mesures de court terme  
126  
54  
36  
12  
5
5.2  
2.2  
1.5  
0.5  
0.2  
2.2  
0.3  
Mesures de soutien aux ménages  
Dispositif exceptionnel d'activité partielle  
Activité partielle de longue durée et formation des salariés en activité partielle  
Autres mesures de soutien au revenu des ménages  
Mesures de soutien aux entreprises  
55  
7
Aides et subventions sectorielles  
Aides aux TPE, PME, travailleurs indépendants et professions libérales (fond de solidarité et aide exception-  
nelle aux indépendants, commercants et restaurateurs)  
3
6
1.5  
Exonérations de charges fiscales et sociales  
Dépenses additionnelles de santé  
Transferts et garanties au profit des collectivités locales*  
Mesures de long terme  
12  
14  
3
0.5  
0.6  
0.1  
3.5  
1.2  
1.2  
0.9  
0.2  
16.9  
2.7  
1.0  
0.2  
12.4  
0.6  
85  
29  
29  
21  
6
Ecologie  
Compétitivité (dont EUR 20 mds de baisse d'impôts de production)  
Cohésion  
Santé et dépendance  
Mesures de liquidité et de garanties  
Reports d’impôts et assimilés  
411  
67  
24  
5
Outils d’intervention en capital  
Renforcement des fonds propres des TPE/PME et ETI  
Prêts garantis par l’État  
300  
15  
Autres mesures de garanties en faveur des entreprises  
Total  
621  
25.6  
*
Par souci de cohérence entre les différents pays, les mesures au profit des collectivités locales, qui comprennent aussi des mesures de liquidité et de garanties mais n’ont pu  
être subdivisées, sont comptées comme «mesures budgétaires».  
TABLE AU 2  
SOURCES : LOI DE FINANCE 2021, CONSEIL NATIONAL DE LA PRODUCTIVITÉ, BRUEGEL, FMI, DOSSIER DE PRESSE FRANCE RELANCE, AUTEURE, BNP PARIBAS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
8
ALLEMAGNE  
EUR milliards  
% du PIB  
Mesures budgétaires  
426  
12.3  
Mesures de court terme :  
242  
86  
7.0  
2.5  
0.9  
0.6  
1.0  
2.9  
Mesures de soutien aux ménages  
Régime ‘Kurzarbeitergeld’ (chômage partiel)  
Réduction de la TVA  
32  
20  
Autres mesures de soutien aux ménages  
Mesures de soutien aux entreprises  
34  
102  
Soforthilfe programme : aides directes aux entreprises individuelles et micro-entreprises  
1
8
4
0.5  
0.7  
en difficulté  
Aides supplémentaires aux TPE et indépendants, start-up et entreprises du secteur des  
nouvelles technologies  
2
Soutien particulier aux entreprises et secteurs les plus touchés par la crise  
Autres mesures de soutien aux entreprises  
Dépenses additionnelles de santé  
26  
34  
41  
13  
0.8  
1.0  
1.2  
0.4  
Soutien aux municipalités  
Mesures de long terme :  
Ecologie  
71  
29  
2.1  
0.8  
Compétitivité  
29  
0.9  
Cohésion  
3
0.1  
Santé et dépendance  
Mesures au niveau des Länder  
10  
0.3  
113  
1210  
251  
100  
400  
456  
3
3.3  
35.1  
7.3  
Mesures de liquidité et de garanties  
Reports d'impôts et assimilés  
Outils d'intervention en capital  
Economic Stabilisation Fund (WSF)  
Garanties fédérales KfW  
2.9  
11.6  
13.2  
0.1  
Contribution « compact with Africa »  
Total  
1636  
47.4  
TABLE AU 3  
SOURCES : BRUEGEL, FMI, CONSEIL NATIONAL DE LA PRODUCTIVITÉ, PLAN DE RELANCE ALLEMAND, MINISTÈRE DES FINANCES, AUTEURE, BNP PARIBAS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
9
ITALIE  
EUR milliards  
% du PIB  
Mesures budgétaires  
405  
22.6  
Mesures de court terme  
174  
59  
9.7  
3.3  
Mesures en faveur des ménages  
Aides aux travailleurs et garanties de revenus  
Soutien au travail et lutte contre la pauvreté  
Remboursement des achats effectués avec le paiement électronique  
Mesures en faveur des entreprises  
51  
2.8  
7
0.4  
2
0.1  
65  
3.6  
Soutien aux entreprises et secteurs particulièrement touchés par la crise  
25  
1.4  
"
Contributions aux fonds perdus"  
12  
0.7  
Remboursement partiel des loyers et réduction facture d'électricité  
Annulation de la taxe régionale sur la production  
Autres mesures de soutien aux entreprises et à l'économie  
Dépenses additionnelles de santé  
Soutien aux administrations centrales et locales  
Mesures de long terme  
6
0.3  
5
0.3  
18  
1.0  
17  
0.9  
33  
1.9  
230  
102  
47  
12.9  
5.7  
Ecologie  
Compétitivité  
2.6  
Cohésion  
61  
3.4  
Santé et dépendance  
20  
1.1  
Mesures de liquidité et de garanties  
867  
2
48.4  
0.1  
Reports d'impôts et incitation fiscale aux travailleurs et aux entreprises  
Outils d'intervention en capital (dont EUR 45 mds pour les entreprises statégiques en difficulté)  
Fonds de garantie pour les PME  
49  
2.7  
108  
435  
39  
6.0  
Crédits bancaires via le fonds SACE et le fonds de soutien aux entreprises exportatrices  
Mesures de liquidité tournées vers les entreprises financières et non financières  
Autres mesures de liquidité  
24.3  
2.2  
15  
0.8  
Moratoire  
220  
1272  
12.3  
71.0  
Total  
TABLE AU 4  
SOURCES : BRUEGEL, CONSEIL NATIONAL DE LA PRODUCTIVITÉ, FMI, PLAN DE RELANCE ITALIEN, MINISTÈRE DES FINANCES, AUTEURE, BNP PARIBAS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
er  
Eco Flash 21-13 // 1 juillet 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
1
0
ESPAGNE  
EUR milliards  
% du PIB  
Mesures budgétaires  
208  
16.7  
Mesures de court terme  
67  
24  
20  
4
5.4  
1.9  
Mesures de soutien aux ménages  
Extension du ERTE (chômage partiel)  
Autres mesures de soutien aux ménages  
Mesures de soutien aux entreprises  
1.6  
0.3  
22  
13  
9
1.8  
Subventions directes et exonérations de frais pour les entreprises touchées par la crise  
1.0  
Exonération de taxe pour l'ERTE  
Autres mesures de soutien aux entreprises  
Dépenses additionnelles de santé  
Fonds COVID pour les communautés autonomes  
Mesures de long terme  
Ecologie  
0.7  
1
0.0  
5
0.4  
16  
140  
27  
17  
17  
12  
68  
179  
0
1.3  
11.3  
2.2  
Compétitivité  
1.3  
Cohésion  
1.3  
Santé, science et innovation  
Enveloppe pour 2023 à 2026  
1.0  
5.5  
Mesures de liquidité et de garanties  
Reports d'impôts et assimilés  
14.4  
0.0  
Outils d'intervention en capital  
11  
162  
6
0.9  
Garanties de prêts par l'Etat (via ICO), la Banque européenne d'investissement et le CERSA  
Autres mesures de liquidité et de garanties  
Total  
13.0  
0.4  
386  
31.0  
TABLE AU 5  
SOURCES : BRUEGEL, CONSEIL NATIONAL DE LA PRODUCTIVITÉ, FMI, PLAN DE RELANCE ESPAGNOL, AUTEURE, BNP PARIBASS  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1589 articles et 282 vidéos