EcoWeek

Le resserrement budgétaire attendra

Eco week 21-37 // 18 octobre 2021  
economic-research.bnpparibas.com  
7
BAROMÈTRE  
ESPAGNE : LE RESSERREMENT BUDGÉTAIRE ATTENDRA  
Les sections du baromètre sur la production industrielle et les ventes de détail se sont détériorées significativement. Cela reflète principalement  
des effets de base liés au rattrapage d’activité marqué au premier semestre 2021. Au cours des prochains mois, la dépense des ménages pourrait  
être freinée par la hausse des prix de l’énergie, qui ne montre aucun signe d’essoufflement, et possiblement aussi par le rallongement des délais  
d’approvisionnement de certains produits. L’accroissement des dépenses contraintes en énergie va forcer les ménages à réduire d’autres postes  
de consommation. L’impact négatif sur le pouvoir d’achat sera néanmoins en partie neutralisé par les mesures gouvernementales mises en place  
ces dernières semaines (baisse du taux de TVA sur l’énergie, ponction d’une partie des bénéfices des entreprises de l’énergie). Les indices de  
confiance des entreprises (PMI, climat des affaires) se sont légèrement tassés ces dernières semaines, mais restent dans leur ensemble à un  
niveau historiquement élevé.  
La hausse des coûts de l’énergie pousse l’inflation vers le haut, comme l’indique l’accroissement de la zone bleue « IPCH » sur le baromètre.  
L’augmentation des prix à la consommation se poursuit en septembre avec une hausse de 4,0% en glissement annuel, le niveau le plus élevé  
depuis treize ans.  
Dans son dernier World Economic Outlook, le FMI a abaissé de 0,5 point sa prévision de croissance pour l’Espagne à 5,7% en 2021, mais a rehaussé  
de 0,6 points son estimation pour 2022, désormais à +6,4%. Le redressement significatif du marché du travail devrait soutenir un nouvel élan  
économique dans le moyen terme. Selon l’office pour l’emploi espagnol (SEPE), l’emploi a de nouveau grimpé en septembre (+82 184), repassant  
ainsi au-dessus du niveau de pré-pandémie. Le taux de chômage s’inscrit une nouvelle fois en baisse en août, à 14,0%, bien qu’il se maintienne  
à un niveau très élevé.  
Si la reprise économique devrait être robuste en 2022, le resserrement budgétaire sera beaucoup plus modéré. Le projet de budget pour 2022,  
approuvé la semaine dernière en Conseil des ministres, sera le plus important de l’après-guerre, le total des dépenses publiques se chiffrant à un  
niveau record (EUR 459 mds). Ce budget incorpore néanmoins EUR 27,6 mds d’aides européennes qui ne pèseront donc pas sur le déficit public.  
Malgré cela, le déficit budgétaire sera encore conséquent en 2022 (-5% du PIB) et bien supérieur à celui de 2019. Les projections gouvernemen-  
tales tablent désormais sur un retour sous la limite des 3% de déficit au mieux en 2025.  
Guillaume Derrien  
ESPAGNE : ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES INDICATEURS  
Moyenne mobile sur 3 mois (actuel)  
Production industrielle  
--- Moyenne mobile sur 3 mois (il y a 4 mois)  
5.0  
4.0  
3.0  
2.0  
1.0  
0.0  
PMI emploi  
Taux de chômage  
PMI nouvelles commandes à  
l’export  
IPCH  
-
1.0  
2.0  
-
PMI services  
-3.0  
Climat des affaires - Construction  
PMI manufacturier  
Climat des affaires -Industrie  
Exportations  
Confiance des ménages  
Ventes de détail  
SOURCES : REFINITIV, BNP PARIBAS  
Les indicateurs du radar sont transformés en « z-scores » (écarts par rapport à la valeur moyenne de long terme exprimée en écart-type). Ces z-scores ont une moyenne de zéro  
et leur valeur fluctue ici entre -3 et +5. Sur le radar, la zone en bleu indique les conditions économiques actuelles. Elle est comparée aux conditions 4 mois auparavant (pointillés)  
:
un élargissement de la zone bleue indique une amélioration de l’indicateur d’activité.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1614 articles et 292 vidéos