Perspectives

Une économie touchée, mais loin d’être coulée

er  
economic-research.bnpparibas.com  
Eco Perspectives // 1 trimestre 2021  
2
6
NORVÈGE  
UNE ÉCONOMIE TOUCHÉE, MAIS LOIN D’ÊTRE COULÉE  
Par rapport à ses voisins européens, la Norvège a été relativement peu affectée par la pandémie de Covid-19. De  
plus, l’économie a pu compter sur les mesures de soutien considérables mises en place par les autorités fiscales et  
monétaires. Dans son budget pour 2021, présenté en octobre, le gouvernement s’est engagé à maintenir une poli-  
tique expansionniste – même si les dépenses seront logiquement moins importantes qu’en 2020. De son côté, face à  
la remontée des cas de Covid-19 et au resserrement des mesures de restriction, la banque centrale a adopté un ton  
plus conciliant.  
Après une chute de 6,0% au deuxième trimestre, le PIB de la Norvège  
CROISSANCE ET INFLATION (%)  
mainland – c’est-à-dire hors secteur pétrolier – a rebondi de 5,2%  
entre juillet et septembre. Sans surprise, ce sont les secteurs qui ont le  
plus souffert de la crise sanitaire et des mesures prises pour y faire face  
qui ont connu la reprise la plus forte au troisième trimestre. De même  
la consommation des ménages a connu un rebond important, avec une  
hausse de près de 10%. Comme ailleurs, c’est immédiatement après  
la levée des mesures de restriction que la reprise a été la plus forte.  
L’indicateur mensuel du Bureau central de statistiques (SSB) montre  
que le PIB a augmenté de seulement 0,6% en septembre.  
Croissance du PIB  
Prévisions  
Inflation  
Prévisions  
4
.0  
3.5  
.0  
2.5  
2.8  
3
2.3  
2
.1  
2.0  
1.8  
2.0  
1.5  
1.0  
0.5  
0.0  
1.2  
1.3  
-
-
0.5  
1.0  
Face à une nouvelle accélération de la progression du virus, les autorités  
norvégiennes ont décidé au début du mois de novembre d’imposer de  
nouvelles mesures de restriction, notamment en ce qui concerne les  
rassemblements, et de recommander aux habitants de rester chez eux  
autant que possible.  
-1.5  
2.0  
-2.5  
-
-
-
-
-
-
3.0  
3.5  
4.0  
4.5  
5.0  
-3.6  
2019  
2020  
2021  
2022  
2019  
2020  
2021  
2022  
LE RÔLE DES POLITIQUES FISCALE ET MONÉTAIRE  
GRAPHIQUE 1  
SOURCES : COMMISSION EUROPÉENNE, BNP PARIBAS  
1
Lorsqu’iladévoilésonbudgetpour2021 avantlenouveauresserrement  
des mesures de restriction, le gouvernement reconnaissait déjà le  
besoin de maintenir une politique fiscale expansionniste. Le déficit  
du gouvernement est financé depuis 2001 par des transferts du fonds  
pétrolier, c’est ce que l’on appelle le déficit public structurel du secteur  
non-pétrolier. En 2021, ce dernier devrait représenter 3,0% de la valeur  
totale du fonds pétrolier (ou 9,4% du PIB), après 3,9% (12,3% du PIB)  
en 2020. Si le gouvernement est contraint dans l’utilisation du fonds,  
il dispose tout de même d’une certaine flexibilité pour faire face à des  
chocs tels que celui qu’a connu l’économie norvégienne cette année.  
PRÉVISIONS DE CROISSANCE DE PIB EN 2020 DE L’OCDE (%)  
0
2
4
6
8
-
-
-
-
Pendant ce temps-là, la Norges Bank a quelque peu adouci son langage.  
Dans son communiqué faisant suite à sa réunion de septembre, la  
banque centrale discutait de l’augmentation de son taux de base dans  
les prochaines années. Cependant, à l’issue de sa dernière réunion  
début novembre, elle est retournée à plus de prudence, soulignant le  
fait que son taux directeur resterait inchangé à 0% jusqu’à ce qu’il y  
-
-
10  
12  
*Mainland  
2
ait des signes clairs que les conditions économiques se normalisent .  
Dans son dernier rapport, la Norges Bank indiquait que l’augmentation  
du taux de contagion et le resserrement des mesures de restriction  
en Norvège et à l’étranger allaient probablement freiner la reprise de  
l’économie à court terme.  
GRAPHIQUE 2  
SOURCE : OCDE  
3
Dans son dernier Economic Outlook , l’OCDE estime que le PIB de la  
Norvège mainland s’est contracté de 3,2% en 2020. C’est la cinquième  
meilleure performance anticipée parmi les trente-sept pays membres  
de l’OCDE. En ce qui concerne l’économie norvégienne dans son  
ensemble – incluant le secteur pétrolier – la chute ne serait que de  
LES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES POUR 2021  
Depuis le début de la crise, la Norvège est le pays d’Europe qui a été le  
moins touché par la pandémie en termes du nombre de décès rapporté  
à la population. Cela a permis aux autorités d’imposer des mesures de  
restriction moins sévères qu’ailleurs. Ainsi, même si le pays a souffert  
dans le même temps d’une forte chute des prix du pétrole, son principal  
produit d’exportation, son économie a été particulièrement résiliente.  
1
,2%. Seule la Corée du Sud ferait mieux (cf. graphique 2).  
Achevé de rédiger le 7 décembre 2020  
Economic Outlook, December 2020, OCDE.  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1620 articles et 292 vidéos