Perspectives

Une économie durement touchée

er  
economic-research.bnpparibas.com  
Eco Perspectives // 1 trimestre 2021  
2
6
SUÈDE  
UNE ÉCONOMIE DUREMENT TOUCHÉE  
Depuis mars 2020, la Suède se distingue des autres pays européens par l’absence de confinement et connaît actuellement  
une reprise des infections. Cette recrudescence de l’épidémie vient assombrir les perspectives de reprise au quatrième  
trimestre de 2020.Les exportations et l’investissement des entreprises suédoises restent freinés par l’incertitude ambiante  
tandis que la consommation des ménages vient soutenir la reprise économique. En 2021, la Riksbank poursuivra et  
approfondira son vaste programme de rachats d’actifs. De nouvelles mesures de soutien viendront également renforcer  
une politique budgétaire déjà accommodante.  
Après avoir chuté de 8% au T2 2020, le PIB a rebondi de 4,9% au T3 2020.  
CROISSANCE ET INFLATION (%)  
La baisse du produit brut devrait atteindre 3,4% en moyenne sur 2020  
selon la Commission européenne. L’économie devrait renouer avec la  
croissance en 2021, la Commission prévoyant une hausse du PIB de  
Croissance du PIB  
Prévisions  
Inflation  
Prévisions  
+
3,3%. Néanmoins, il faudra du temps à l’économie pour retrouver son  
4
.0  
3.3  
niveau d’avant-pandémie. Les effets d’une nouvelle vague de Corona-  
virus sur l’économie restent également à craindre puisque la Suède  
connaît l’un des plus fort taux de mortalité parmi les pays de l’Union  
Européenne avec à ce jour 7000 morts pour 10 millions d’habitants.  
3.0  
2.0  
2.4  
1
.7  
1
.3  
1.3  
0.8  
0.6  
1
.0  
.0  
0
RÉSILIENCE DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES  
-
1.0  
La Suède, petite économie ouverte, a été durement touchée par la chute  
du commerce mondial en 2020, affichant une baisse des exportations  
de plus de 18% au deuxième trimestre. Celles-ci ont néanmoins rapi-  
dement rebondi, puisque leur niveau de mai s’est rapproché de celui  
de décembre 2019. Cependant, la résurgence de l’épidémie, notam-  
-2.0  
-
3.0  
4.0  
-
-3.4  
2020  
2019  
2021  
2022  
2019  
2020  
2021  
2022  
1
ment aux États-Unis et au Royaume-Uni , et le risque d’un Brexit dur,  
GRAPHIQUE 1  
SOURCES : COMMISSION EUROPÉENNE, BNP PARIBAS  
pourrait interrompre la dynamique de reprise au premier trimestre de  
2
021. Ainsi, après avoir diminué de nouveau au troisième et quatrième SEK 700 milliards d’actifs qui pourront être rachetés par la Riksbank  
trimestres de 2020, les exportations ne devraient retrouver leur niveau jusqu’au 31 décembre 2021 contre SEK 500 milliards décidés initiale-  
d’avant-crise qu’à partir du second semestre de 2021.  
ment. En revanche, Stefan Ingves, gouverneur de la Riksbank, a précisé  
que le taux de repo resterait inchangé à 0% et ce jusqu’en 2023.  
Du côté de l’investissement des entreprises, l’incertitude demeure  
mais les dirigeants des entreprises manufacturières sont tout de La politique budgétaire se veut également accommodante puisque  
même moins pessimistes qu’au troisième trimestre (l’indice PMI de nouvelles mesures ont été introduites dans le budget de 2021  
manufacturier atteint 59,1 en novembre). La reprise de l’investissement et 2022 pour un montant de SEK105 milliards en 2021 (2% du  
devrait néanmoins être lente en raison des faibles capacités financières PIB) et SEK 85 milliards en 2022 (1,7 du PIB). Ces mesures visent  
actuelles des entreprises malgré le soutien financier déployé par le principalement les entreprises et les actifs les plus touchés par  
gouvernement.  
le chômage tels que les 19-23 ans, les salariés peu qualifiés et les  
immigrés. De vastes programmes de formation devraient être mis  
en place. Un soutien aux régions a également été déployé (avec un  
doublement de l’allocation de fonds) et une subvention supplémentaire  
de SEK 10 milliards a été versée aux hôpitaux au début du T4 2020. Ces  
mesures viendront creuser le déficit public à -4% en 2020 et -3,8% en  
La flambée des prix de l’immobilier depuis mai illustre le relatif regain  
2
d’optimisme des ménages . La consommation privée, en baisse de 4%  
en 2020, devrait gagner en vigueur en 2021 si un vaccin venait à être  
déployé. La croissance des ventes au détail a été plus élevée au T3 2020  
3
qu’en décembre 2019 . Néanmoins, l’épargne des ménages a fortement  
2
021. Les investissements publics dans la transition écologique et les  
augmenté durant la pandémie du fait de la restriction des loisirs en  
extérieur et de la dégradation du marché du travail. Le chômage devrait  
en effet atteindre 8,6% en 2020 puis 9% en 2021 contre 6,8% en 2019.  
infrastructures devraient également se poursuivre et venir soutenir la  
demande intérieure.  
DES MESURES MONÉTAIRES ET BUDGÉTAIRES TOUJOURS  
ACCOMMODANTES  
Achevé de rédiger le 7 décembre 2020  
L’inflation a ralenti en 2020. Selon les estimations de la Commission,  
elle devrait s’être limitée à 0,6%, loin de la cible de 2%. Elle pour-  
rait néanmoins accélérer de nouveau à 0,8% en 2021 à la faveur de  
la reprise et grâce à une politique monétaire toujours accommodante.  
La Banque centrale suédoise a en effet annoncé prolonger la durée  
et l’ampleur de son programme de rachats d’actifs. Ainsi, ce sont  
1
2
3
Les États-Unis et le Royaume-Uni sont les troisième et quatrième partenaires commerciaux de la Suède et font partie des économies les plus frappées par la crise du Coronavirus.  
L’indice des prix des logements n’a cessé d’augmenter depuis mai 2020 pour atteindre 261,81 en octobre 2020 contre 239,55 en avril (base 100 : janvier 2005).  
L’indice des ventes de détail excluant les véhicules et services de réparation s’est élevé à 112,28 en moyenne de juin à octobre 2020 contre 110 en décembre 2019 (base 100=2015).  
La banque  
d’un monde  
qui change  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2607 articles et 681 vidéos