Eco Perspectives

Politique du logement : histoire d’une grande réussite

22/09/2022

La Finlande, à l’instar des autres pays nordiques, s’est montrée particulièrement résistante jusqu’ici aux chocs actuels, mais le ciel s’assombrit sur le « pays du soleil de minuit ». Après cinq trimestres consécutifs de croissance, portée par une demande intérieure robuste, l’activité devrait fortement ralentir au second semestre 2022 sous l’effet des tensions géopolitiques persistantes, du resserrement des conditions financières et des hausses de prix. Celles-ci pèsent sur les marges des entreprises et le pouvoir d’achat des ménages. En parallèle d’une conjoncture de moins en moins clémente, la Finlande peut cependant se réjouir de ses efforts structurels, et en particulier du succès de sa politique du logement. Entre l’éradication des sans-abris, un parc de logements résidentiels en pleine expansion et une inflation immobilière qui reste contenue, les résultats sont spectaculaires.

Finlande : croissance et inflation

L’activité économique finlandaise a enregistré un 5e trimestre d’expansion au T2 2022, avec une croissance du PIB dynamique de +0,9% (t/t). Ce dernier se situe désormais 3,5% au-dessus de son niveau pré-covid et le PIB finlandais a même refermé l’écart de production.

Ce dynamisme est porté par une demande intérieure robuste où la consommation privée et l’investissement dépassent significativement leur niveau d’avant-covid (respectivement +3% et +3,7% par rapport au T4 2019). En revanche, le commerce extérieur reste grevé par les exportations qui demeurent 3,7% sous leur niveau d’avant-Covid, contrairement aux importations qui sont en forte croissance (+9,7% par rapport au T4 2019).

Prix nominal des logements résidentiels

Le second semestre devrait toutefois être bien moins rayonnant. L’économie finlandaise devrait fortement ralentir en raison, d’une part, d’un repli de l’investissement engendré par la forte hausse des coûts de production des entreprises et, d’autre part, d’une baisse de la consommation privée due à l’érosion du pouvoir d’achat des ménages.

Les enquêtes de conjoncture signalent ces moins bonnes perspectives : la détérioration assez nette de la confiance des ménages (-19 points en août sur un an) et des climats des affaires sectoriels qui évoluent tous sous leur moyenne de long terme (hormis dans l’industrie).

La Commission européenne prévoit une croissance en moyenne annuelle du PIB de 1,8% en 2022 mais Bruxelles ne disposait pas encore des chiffres du 2e trimestre au moment de sa prévision. Or, ceux-ci ayant été meilleurs qu’attendu, la croissance devrait être plus forte qu’anticipé. L’inflation, quant à elle, atteindrait 6,4% en moyenne annuelle en 2022 avant de diminuer sensiblement à 2,8% en 2023.

D’un point de vue plus structurel, la Finlande se démarque par une politique du logement qui fait figure d’exemple. Face aux besoins croissants, le pays a massivement investi dans le secteur de la construction afin que le nombre de logements construits reste en nette croissance. Sur les six premiers mois de l’année, les permis de construire s’établissent ainsi à 13,8% au-dessus de leur moyenne entre 2010 et 2019. De leur côté, les professionnels de la construction parviennent à surmonter les difficultés actuelles (problèmes d’approvisionnement, hausse des coûts de construction) et les mises en chantier de logements résidentiels évoluent sur les six premiers mois de l’année 15,5% au-dessus de leur moyenne 2010-2019.

Cette politique ambitieuse du logement, couplée à une stratégie dite de « zéro sans-abri » [1], a eu pour effet direct d’éradiquer presque entièrement l’existence des sans-logis. Indirectement, les flux massifs de logements mis sur le marché et destinés à la vente ont permis de limiter l’inflation immobilière (graphique 2). Ainsi, les prix des logements résidentiels finlandais n’ont progressé que de 10,3% entre le T4 2019 et T2 2022, tandis qu’ils ont augmenté de 32,9% en moyenne dans les pays de l’OCDE sur la même période. Cela confère au pays une plus grande stabilité financière avec un risque moindre de correction à la baisse sur les prix immobiliers dans le contexte actuel de resserrement monétaire généralisé.


Achevé de rédiger le 16 septembre 2022

[1] OCDE (2021) “Finland’s Zero Homeless Strategy: Lessons from a Success Story

Découvrir les autres articles de la publication

Global
La narration d'une récession

La narration d'une récession

L’inflation domine l’actualité économique depuis des mois, mais avec des resserrements monétaires agressifs, cela ne devrait pas durer. Dans le même temps, les craintes de récession s’intensifient [...]

LIRE L'ARTICLE
Etats-Unis
Proches du pic d’inflation ?

Proches du pic d’inflation ?

Après une deuxième contraction de son PIB au T2, les perspectives de l’économie américaine sont pour le moins incertaines. Les pressions inflationnistes donnent des signes de détente mais le rythme de désinflation pourrait être plus lent que prévu [...]

LIRE L'ARTICLE
Chine
Malaise

Malaise

Le redressement de l’activité économique depuis la fin des confinements imposés à Shanghai au printemps a été très progressif [...]

LIRE L'ARTICLE
Japon
La Banque du Japon garde le cap

La Banque du Japon garde le cap

Le yen a continué de plonger cet été, atteignant son plus bas niveau face au dollar en 24 ans [...]

LIRE L'ARTICLE
Zone euro
En route vers la récession  ?

En route vers la récession ?

La conjonction actuelle inédite des chocs - inflationniste, sanitaire, géopolitique, énergétique, climatique, monétaire - devrait avoir raison de la résistance de la zone euro et la plonger en récession à l’horizon des prochains trimestres [...]

LIRE L'ARTICLE
Allemagne
De l'eau dans le gaz

De l'eau dans le gaz

La question n’est plus désormais de savoir si l’Allemagne tombera ou non en récession, mais plutôt de savoir quand et dans quelle ampleur [...]

LIRE L'ARTICLE
France
Une récession à venir  ?

Une récession à venir ?

La croissance française a surpris à la hausse au 2e trimestre (+0,5% t/t), soutenue par l’impact positif de la levée des restrictions liées à la Covid-19 sur le tourisme et les loisirs [...]

LIRE L'ARTICLE
Italie
D’une reprise solide à des perspectives incertaines

D’une reprise solide à des perspectives incertaines

Au cours du premier semestre 2022, l’économie italienne a progressivement gagné en vigueur. Au deuxième trimestre 2022, le PIB réel était 1,1% plus élevé qu’au quatrième trimestre 2019. L’acquis de croissance pour 2022 est de 3,5% [...]

LIRE L'ARTICLE
Espagne
Le choc inflationniste est rude

Le choc inflationniste est rude

L’hiver s’annonce difficile. Bien que son l’Espagne soit structurellement moins vulnérable aux ruptures énergétiques, le choc inflationniste est violent et il ne fléchit pas, avec une inflation à plus de 10% en août [...]

LIRE L'ARTICLE
Belgique
La tension monte

La tension monte

Le PIB belge a progressé de 0,2 % au deuxième trimestre 2022. La consommation privée a poursuivi sa trajectoire à la hausse au cours du premier semestre, mais devrait ralentir puisque l’inflation reste à son plus haut niveau historique [...]

LIRE L'ARTICLE
Portugal
Un choc énergétique moins important qu’ailleurs

Un choc énergétique moins important qu’ailleurs

Avec un risque de pénuries énergétiques relativement contenu, le Portugal enregistrerait cette année une croissance économique parmi les plus importantes de la zone euro. Plusieurs facteurs favorables sont à l’œuvre [...]

LIRE L'ARTICLE
Royaume-Uni
Un soutien budgétaire essentiel

Un soutien budgétaire essentiel

La croissance britannique s’est légèrement contractée au T2 mais l’économie ne devrait pas entrer en récession avant le T4 [...]

LIRE L'ARTICLE
Suède
Blocage institutionnel en perspective

Blocage institutionnel en perspective

Après huit années passées dans l’opposition, les conservateurs ont repris les rênes du pouvoir en Suède dans un contexte peu favorable. Si l’activité économique a bien résisté jusqu’ici, elle montre des signes nets de ralentissement [...]

LIRE L'ARTICLE
Suisse
Franc suisse : bouclier indéfectible contre l’inflation

Franc suisse : bouclier indéfectible contre l’inflation

Le pays helvétique se démarque des autres pays européens par des pressions inflationnistes nettement moindres [...]

LIRE L'ARTICLE
LES ÉCONOMISTES EXPERTS AYANT PARTICIPÉ À CET ARTICLE
William DE VIJLDER
Equipe : Etudes économiques
Félix  BERTE
Equipe : Economies OCDE
Christine PELTIER
Equipe : Risque pays
Guillaume DERRIEN
Equipe : Economies OCDE
Hélène BAUDCHON
Equipe : Economies OCDE
Anthony Morlet-Lavidalie
Equipe : Economies OCDE
Stéphane Colliac
Equipe : Economies OCDE
Paolo CIOCCA
Equipe : Economies OCDE
Simona COSTAGLI
Equipe : Economies OCDE